Critique: Zoology (Festival de Cinéma Européen des Arcs 2016)

185173-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

zoology

2016 – Russie De Ivan TVERDOVSKIY Avec : Natalia PAVLENKOVA, Dmitri GROSHEV, Irina CHIPIZHENKO, Maria TOKAREVA

Il pousse une queue dans le bas du dos de Natacha. Résignée jusqu’alors à une vie plutôt terne, cette étrangeté lui offre une liberté nouvelle.

Deuxième long métrage du Russe Ivan Tverdovskiy, « Zoology » laisse penser au début à un film organique et fantastique, à la manière du Cinéma de Cronenberg. En effet, on suit le personnage de Natacha, responsable du service achats d’un zoo, contrainte de consulter un médecin en raison d’une queue qui lui pousse en bas du dos. Ce postulat de départ, intrinsèquement loufoque, aurait pu donner lieu à un film complètement barré, poussant les curseurs à leur maximum. Malheureusement, avec la volonté d’en faire une fable politique, le cinéaste nous fait naviguer entre comédie douce amère et romance, comme s’il n’assumait pas son idée de départ. On en arrive à se demander si l’on n’aurait pas pu voir le même film sans cette histoire de queue! Toutefois, passé le dégoût suscité par la vision de cette queue visqueuse et remuante, on se prend à s’attacher à ce personnage de Natacha, magnifiquement interprété par Natalia Pavlenkova, et à son destin touchant.

3

 

Festival de Cinéma Européen des Arcs: Jour 3

219376

Journée chargée en terme de projections avec trois films au programme. Dès 11h, c’est le film roumain « The Fixer » d’Adrian Sitaru sur l’esclavage sexuel, plutôt réussi! Après une petite pause déjeuner, Jaguar m’invitait à tester le dernier modèle de SUV, le F-Pace! Durant une demi-heure j’ai pu piloter une voiture à 80000 euros, mélange de puissance et de confort, waouh!

Quelques heures d’écriture puis retour à la compétition avec le film russe « Zoology » de Ivan Tverdovskiy, sur une femme qui voit une queue lui pousser! Un peu vain et longuet!

30 minutes de pause puis le dernier film de la journée, un film norvégien de Erik Skjoldbjaerg, « Pyromaniac », qui n’enflammera pas le festival!

La soirée sera studieuse…