Critique: Pyromaniac (Festival de Cinéma Européen des Arcs 2016)

pyromanen04

2016 – Norvège De Erik SKJOLDBJÆRG Avec : Agnes KITTELSEN, Henrik RAFAELSEN, Trond NILSSEN

Une flamme jaillit de l’obscurité dans le hameau tranquille. Un pyromane allume son premier feu. Des incendies de plus grande ampleur suivent et la peur se répand.

Après une première scène saisissante, un plan séquence fiévreux nous montrant un couple de personnes âgées prises dans les flammes de leur maison, on s’attend à une histoire prenante, pleine de tension. Que nenni, dans les séquences suivantes, on fait très vite connaissance avec le pyromane, un jeune pompier dans une petit village à l’ambiance bucolique. Désamorçant à ce moment là tout suspense, le réalisateur se contente ensuite durant 98 très longues minutes de suivre le périple du jeune incendiaire (très bien interprété au demeurant) précédant la scène d’ouverture. Deux questions parviennent à nous tenir en éveil: quand va-t-il se faire pincer? Quand le film va-t-il enfin se terminer? Le feu de paille de la compet!

1

Festival de Cinéma Européen des Arcs: Jour 3

219376

Journée chargée en terme de projections avec trois films au programme. Dès 11h, c’est le film roumain « The Fixer » d’Adrian Sitaru sur l’esclavage sexuel, plutôt réussi! Après une petite pause déjeuner, Jaguar m’invitait à tester le dernier modèle de SUV, le F-Pace! Durant une demi-heure j’ai pu piloter une voiture à 80000 euros, mélange de puissance et de confort, waouh!

Quelques heures d’écriture puis retour à la compétition avec le film russe « Zoology » de Ivan Tverdovskiy, sur une femme qui voit une queue lui pousser! Un peu vain et longuet!

30 minutes de pause puis le dernier film de la journée, un film norvégien de Erik Skjoldbjaerg, « Pyromaniac », qui n’enflammera pas le festival!

La soirée sera studieuse…