Critique Bluray: Le Dernier Face à Face

71uA0mXmyAL._SL1000_.jpg

Titre original Faccia a faccia
Réalisation Sergio Sollima
Scénario Sergio Sollima
Sergio Donati
Acteurs principaux
Pays d’origine ItalieEspagne
Genre western spaghetti
Durée 108 min.
Sortie 23 Novembre 1967

LE FILM:

4.5

Le professeur Brad Fletcher (Volontè), un enseignant de la Nouvelle-Angleterre, quitte son travail pour raisons de santé et voyage jusqu’au Texas. Après être arrivé dans l’ouest, il finit pris en otage par un hors-la-loi blessé, Solomon « Beauregard » Bennet (Milián). Fletcher l’aide à se soigner et tente de le convaincre qu’il a plus de valeur vivant que mort. Via cette « amitié », Fletcher prend goût à la vie de hors-la-loi. Au lieu de retourner à sa vie d’honnête homme, il décide de rejoindre la Horde sauvage de Bennet.

Bien que spaghetti, ce western de Sergio Sollima s’avère extrêmement fidèle à ses modèles hollywoodiens tout en conservant la patte italienne. Sollima ne donne jamais dans le baroque mais utilise le genre pour livrer un film éminemment politique. Ici, l’intellectuel devient ivre de pouvoir et de violence alors que le hors la loi, brute épaisse du début, s’humanise au fil du film. Le western devient alors un brûlot sur la lutte des classes. La mise en scène, la photo, la sublime musique d’Ennio Morricone et l’interprétation de Gian Maria Volonte font de ce »dernier face à face » un grand western Spaghetti à (re)découvrir d’urgence!

TECHNIQUE:

4.5

Magnifique travail de restauration; si tout n’est pas parfait, l’image bénéficie d’un beau piqué de couleurs chatoyantes!

BONUS:

3.5

On trouve ici un passionnante interview de Jean-François Giré et un court sujet sur la restauration. Et bien sûr le livret habituel !

VERDICT:

4.5

Une très belle sortie d’un grand film!

Disponible en Bluray (24.99 euros) chez Wild Side

Critique Ressortie: Sacco et Vanzetti

007891.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Réalisé par :
    Giuliano MONTALDO
  • Avec :
    Riccardo Cucciolla,Gian Maria Volonte,Cyril Cusack…
  • Durée :
    2h
  • Pays de production :
    italo-français
  • Année de production :  1971
  • Titre original : SACCO E VANZETTI
  • Distributeur :
    CFDC

Dans l’Amérique des années 20, la crise frappe durement les plus démunis, en particulier les immigrés italiens. Deux d’entre eux, Sacco et Vanzetti, sont arretés pour meurtre et accusés sans preuve. Leur procès devient celui de l’anarchie contre laquelle se défend impitoyablement l’Amérique. L’histoire d’un procès politique célèbre.

Aux côtés de la Mort aux Trousses, le distributeur Carlotta a le bon goût de ressortir en salles le film de Giuliano Montaldo, Sacco et Vanzetti, dans une version restaurée. Film de procès, le film de Montaldo reste gravé dans les mémoires plus par la force de son propos que par ses qualités intrinsèques. Si la réalisation de Montaldo n’a rien d’inoubliable, cette histoire vraie de l’assassinat politique de deux immigrés par l’Etat américain, pour l’exemple fait froid dans le dos. L’interprétation de Riccardo Cucciolla, Sacco introverti, et Gian Maria Volonte, l’explosif Vanzetti, est fabuleuse et l’on ne peut oublier évidemment la musique de Morricone avec la célèbre Ballade de Sacco et Vanzetti par Joan Baez; tout un symbole!

Un film mythique à (re)découvrir dès le 6 août!