CRITIQUE DVD: COLORADO

COLORADOLE FILM: 8,5/10

Jonathan Corbett, alias Colorado, fine gâchette et redresseur de torts sans égal, a débarrassé le Texas de nombreux malfrats. Sa bravoure légendaire et ses faits d’armes lui valent d’être placé en tête de liste des élections sénatoriales… Mais en apprenant que Cuchillo, un bandit notoire, vient de tuer une fillette de douze ans après l’avoir violée, Colorado se lance dans une nouvelle chasse à l’homme… Sa retraite dorée de politicien attendra…

Quand on parle de western spaghetti, le nom de Sergio Leone nous vient tout de suite à l’idée mais deux autres Sergio, Corbucci et Sollima ont également apporté leur pierre à l’édifice. Ce dernier a à son actif deux grands westerns, « le Dernier Face-à-face » et « Colorado ». Jeu du chat et de la souris entre le personnage de Corbett et celui de Cuchillo, accusé à tort d’avoir violé une enfant, le film de Sollima est également un film sur la lutte des classes, sur une classe dirigeante complètement gangrénée par l’argent.

Magnifiquement mis en scène, tout en évitant tous les clichés du genre, Colorado est également l’occasion d’assister à un magnifique duo d’acteurs Lee Van Cleef/ Thomas Millian au jeu complètement habité. Cerise sur le gâteau, la musique d’Ennio Morricone est absolument mythique (Tarantino ne s’est d’ailleurs pas privé d’en emprunter deux morceaux pour Inglourious Basterds!). Quant au duel final, une merveille!

Le must du Western Spaghetti!

TECHNIQUE: 9/10

N’ayant pu visionné que le DVD présent dans le coffret, je ne me prononcerai pas sur le bluray. Mais si j’en crois ce que j’ai vu sur le DVD, le spectacle devrait être au rendez-vous tant la qualité est au rendez-vous! La VO italienne est à privilégier!

BONUS: 10/10

Outre la bande-annonce, une galerie photos, on a également droit à un passionnant entretien avec le scénariste qui revient sur son travail avec Sollima et Leone. On peut également voir la version director’s cut du film qui évite certaines incohérences de la version sortie en salles et bien sûr le formidable et très complet livre de Jean-François Giré sur le film!

VERDICT: 9/10

Un objet indispensable pour tout cinéphile!

Disponible en combo + livre (24,99 euros) chez Wild Side Video

REPRISE: DJANGO

 

Aff DJANGOUn cavalier solitaire s’interpose dans la guerre que se livrent un général américain et un aventurier mexicain…

Alors que sort tout juste Django Unchained , le film qui inspira Quentin Tarantino, Django de Sergio Corbucci, s’apprête à ressortir sur nos écrans en version restaurée grâce à Carlotta!

Western spaghetti culte aux fortes tonalités « leoniennes », ce Django est remarquable à divers points de vue. Dès le générique, le thème musical repris d’ailleurs par QT marque les esprits alors que le personnage principal, qui n’est pas sans rappeler l’homme sans nom de Leone, traîne un cercueil derrière lui, symbolisant le poids de son passé. Franco Nero, avec ses grands yeux bleus, incarne ici un personnage mythique ! Dans la boue tout le long, le film de Corbucci  est porteur d’une violence baroque jusqu’à un final dans le cimetière de Tombstone qui n’est pas sans rappeler le final du « Bon, la brute et le truand »!

Un classique du western transalpin complètement jubilatoire à (re)découvrir en même temps que la version de QT! SORTIE LE 23 JANVIER!

note: 9/10