Critique: Un Peuple et son Roi

1793783.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Pierre Schoeller
Scénario Pierre Schoeller
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre historique
Durée 121 minutes
Sortie 26 Septembre 2018

En 1789, un peuple est entré en révolution. Écoutons-le. Il a des choses à nous dire. UN PEUPLE ET SON ROI croise les destins d’hommes et de femmes du peuple, et de figures historiques. Leur lieu de rencontre est la toute jeune Assemblée nationale. Au coeur de l’histoire, il y a le sort du Roi et le surgissement de la République…

Sept ans après « l’Exercice de l’Etat », Pierre Schoeller continue à creuser le thème du politique en s’intéressant ici à ce qui fait le socle de notre démocratie. Il situe donc son action entre la prise de la Bastille en 1789 et l’exécution de Louis XVI en 1793. Chronologiquement, il analyse un pan de notre Histoire d’une richesse et d’une densité folles. Schoeller multiplie les personnages et insiste sur l’importance du rôle des femmes dans ces évènements. Remarquablement mis en scène et photographié, parfois à la lueur des bougies, le film offre également quelques beaux rôles, notamment à Olivier Gourmet et Adèle Haenel. Le défaut du film réside dans l’immensité de son sujet qui aurait mérité un film plus long ou en plusieurs parties tant on a souvent l’impression de survoler le sujet et les personnages. Reste une leçon d’Histoire  de qualité…

3

Publicités

Critique: A peine j’ouvre les yeux

358896.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Leyla Bouzid
Scénario Leyla Bouzid
Marie-Sophie Chambon
Acteurs principaux
Sociétés de production Sandra da Fonseca
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Tunisie Tunisie
Genre Drame social
Durée 102 min
Sortie 23 décembre 2015

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière.Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

Après avoir fait le tour des festivals (Venise, St Jean de Luz, Bordeaux…) ce premier film de la Tunisienne Leyla Bouzid était projeté hier soir en ouverture du festival Version Originale de Gujan Mestras, sur le Bassin d’Arcachon.

Capture.PNG

La réalisatrice nous offre le portrait d’une jeune femme à quelques jours du début de la Révolution tunisienne. Alors que sa mère ne souhaite que la réussite de sa fille dans ses études de médecine, celle-ci n’aspire qu’à une chose, faire de la musique avec son groupe de rock et chanter les troubles de son pays, tout en découvrant l’Amour. Véritable hymne à la liberté, le film combine message politique fort et musique électrisante! Les scènes de concert, avec une musique enregistrée en live, sont une vraie réussite et donnent au film une force et une rage surpuissantes. Quant à la jeune Baya Medhaffar à la fraîcheur et à la sensualité folles, elle brûle l’écran!

4.5

Revolution, saison 2 enfin en DVD

A1Q6ja0E9wL._SL1500_

Le monde bascule dans une ère sombre lorsque l’électricité cesse soudainement de fonctionner. Sans technologie moderne, les hôpitaux, les transports et les moyens de communication ne sont plus opérationnels. La population doit réapprendre à vivre… 15 ans plus tard, la vie a repris son cours. Lentement. Sereinement ? Pas vraiment. Aux abords des communautés agricoles qui se sont constituées, le danger rôde. Et la vie d’une jeune femme est bouleversée lorsque la milice locale débarque et tue son père, qui semble être mystérieusement lié au blackout. Ces révélations l’amènent à se mettre en quête de réponses sur le passé, dans l’espoir d’un futur meilleur…

La seconde saison et fin de la série Révolution sort tout juste en DVD dans un coffret 5 DVD. En plus des 22 épisodes qui nous diront peut-être si la lumière est revenue et qui sortira vainqueur de l’affrontement avec le vilain Monroe, on trouve une floppée de bonus (« Revolution : cap à l’Ouest », « Impact Revolution : conversation avec les Nations Unies », « Nations Unies : la mission continue », Rencontre avec le casting et l’équipe de tournage au Comic-con 2013, Scènes coupées de 13 épisodes, Bêtisier).

Disponible en DVD (24.99 euros) chez Warner Bros

CRITIQUE BLURAY: CAROLINE CHERIE

caroline_cherieLE FILM: 7/10

Caroline a seize ans le 14 juillet 1789. Au cours de sa fête d’anniversaire, Gaston de Sallanches, fiancé présumé de sa soeur, se déclare et lui fait connaître quelques émotions amoureuses. Envoyée à Paris pour parfaire son éducation, Caroline va traverser difficilement la Révolution, successivement arrêtée puis délivrée.

photo-Caroline-cherie-1950-1

Film romanesque par excellence, Caroline Chérie est réalisé par Richard Pottier, spécialiste du film musical avec Luis Mariano (Violettes Impériales, le Chanteur de Mexico…). Autant dire donc que ce film n’utilise le contexte historique que de manière anecdotique et que l’important ici tient aux péripéties sentimentales de Caroline. Le personnage de Caroline fit la renommée d’une jeune actrice fort attrayante, Martine Carol dont le téton dévoilé lors de l’une des scènes du film fit fantasmer tous les hommes de l’époque. Si la fidélité du film aux faits historiques laisse un peu à désirer, ne serait-ce qu’au niveau des dialogues, Caroline Chérie se regarde avec un certain plaisir et son interprète n’y est pas pour rien.

TECHNIQUE: 10/10

Une copie éblouissante de perfection comme souvent dans la collection Gaumont Classique!

BONUS: 10/10

Outre la bande annonce, on trouve « Martine Chérie » : souvenirs de tournage et portrait de Martine Carol, par son partenaire à l’écran, Jacques Bernard (19′), « La pension Belhomme, une prison de la terreur » par Frédéric Lenormand, historien et romancier ( 16′) et »Aux armes citoyenne ! – Caroline fait sa révolution » par Jean-Christian Petitfils, historien et écrivain ( 21′).

VERDICT: 7.5/10

Si Caroline Chérie est loin du chef d’œuvre, il se regarde pour la magnifique Martine Carol!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Gaumont Classique dès le 18 septembre

 

CRITIQUE DVD: PRIX ALBERT LONDRES 2012

albert_londres

Zambie, à qui profite le cuivre ? , une enquête de France 5, révèle au grand jour les agissements frauduleux de la multinationale Glencore en Zambie : le
pillage d’un pays à l’échelle internationale. Livret : reportages en Lybie de Alfred de Montesquiou.

L’édition annuelle du prix Albert Londres arrive enfin en DVD. On trouve donc le documentaire primé, à savoir « Zambie, à qui profite le cuivre ? » réalisé par Audrey Gallet et Alice Odiot, une plongée saisissante dans le libéralisme dans ce qu’il a de plus cruel. Le documentaire nous montre comment un pays comme le Zambie, en plus d’être spolié de sa principale richesse, le cuivre, par une multinationale, se retrouve empoisonné par cette même industrie, tout ça avec l’appui de toutes les organisations internationales! Très clair, ce documentaire est glaçant!

Outre le DVD, un livret regroupant les articles d’Alfred de Montesquiou sur la Lybie est inclus. Des rebelles au fils Khadafi, le journaliste nous donne un aperçu passionnant de la Lybie en pleine révolution.

NOTE: 9/10

Disponible en DVD (14,99 euros) chez Editions Montparnasse dès le 6 novembre.

 

CRITIQUE: LES ADIEUX A LA REINE

En 1789, à l’aube de la Révolution, Versailles continue de vivre dans l’insouciance et la désinvolture, loin du tumulte qui gronde à Paris. Quand la nouvelle de la prise de la Bastille arrive à la Cour, le château se vide, nobles et serviteurs s’enfuient… Mais Sidonie Laborde, jeune lectrice entièrement dévouée à la Reine, ne veut pas croire les bruits qu’elle entend. Protégée par Marie-Antoinette, rien ne peut lui arriver. Elle ignore que ce sont les trois derniers jours qu’elle vit à ses côtés.

Benoît Jacquot a choisi pour son vingtième film de nous parler de Marie-Antoinette à travers le personnage de sa liseuse Sidonie Laborde. Contrairement à Sofia Coppola dans son « Marie Antoinette », il délaisse le bling-bling et le rose bonbon pour dépeindre une société qui s’écroule. Axant son récit sur 4 jours autour du 14 juillet 1789, il nous raconte l’histoire d’une groupie, Sidonie (incarnée par une sublime Léa Seydoux), aveuglée d’admiration pour sa reine (Diane Kruger dans un de ses meilleurs rôles) qui, elle, n’a d’yeux que pour l’électrique Madame de Polignac (Virginie Ledoyen qu’on avait pas vue depuis longtemps aussi convaincante!). Ce trio autour duquel le film de Jacquot est construit court à une issue totalement mélodramatique dont je ne dévoilerai rien alors que la monarchie s’effondre!

La mise en scène, toute en finesse, de Benoît Jacquot, nous fait entrer dans l’intimité de la Reine, en distillant dès le début une réelle tension, renforcée par la superbe et omniprésente partition de Bruno Coulais. Quant au casting, il réunit le gratin du Cinéma Français avec outre le trio déjà cité, la formidable Noémie Lvovsky, Lolita Chammah, Julie-Marie Parmentier et Xavier Beauvois dans le rôle de Louis XVI.

Un des grands films de 2012 sans aucun doute!

CRITIQUE DVD: GANTZ REVOLUTION

LE FILM:

Des morts sont ramenés à la vie par une mystérieuse sphère noire, GANTZ, qui les somme de combattre d’étranges créatures pour racheter leur liberté. Moyennant 100 points, chaque participant peut gagner sa résurrection ou ressusciter un proche. Mais GANTZ, menacé de mourir, décide de complexifier encore les règles.

« Gantz Revolution » est le deuxième volet d’une saga SF nippone tendance Manga. Après un départ un peu longuet qui permet à ceux qui, comme moi, n’ont pu voir le premier épisode, de comprendre les enjeux de l’intrigue, l’action peut démarrer! Et bien c’est plutôt pas mal fichu et même assez prenant! Dans un esprit assez proche de Matrix, on a droit à pas mal d’effets spéciaux très réussis, des combats au sabre de qualité avec des extra-terrestres très endurants! Alors même si « Gantz Revolution » ne révolutionne pas le genre, il a le mérite d’être diablement efficace et divertissant et c’est tout ce qu’on lui demande!

Techniquement, une belle édition DVD irréprochable sur tous les points avec, cerise sur le gâteau, une version Audio 3D pour écouter du 5.1 au casque!

LES BONUS:

Outre les bandes annonces d’usage, on trouve un making-of d’une vingtaine de minutes très intéressant qui revient entre autres sur le tournage de certaines scènes d’action et c’est très instructif!

VERDICT:

Un DVD idéal pour qui aurait envie d’un film défouloir où ça bastonne dans tous les coins!

Disponible en DVD (19,99 euros) et Blu-ray (24,99 euros) chez Wild Side
Video
dès le 1er février

http://rcm-fr.amazon.fr/e/cm?t=c0cf-21&o=8&p=8&l=as1&asins=B0069RWL32&ref=tf_til&fc1=000000&IS2=1&lt1=_top&m=amazon&lc1=0000FF&bc1=000000&bg1=FFFFFF&f=ifr