Critique: Un Peuple et son Roi

1793783.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Pierre Schoeller
Scénario Pierre Schoeller
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre historique
Durée 121 minutes
Sortie 26 Septembre 2018

En 1789, un peuple est entré en révolution. Écoutons-le. Il a des choses à nous dire. UN PEUPLE ET SON ROI croise les destins d’hommes et de femmes du peuple, et de figures historiques. Leur lieu de rencontre est la toute jeune Assemblée nationale. Au coeur de l’histoire, il y a le sort du Roi et le surgissement de la République…

Sept ans après « l’Exercice de l’Etat », Pierre Schoeller continue à creuser le thème du politique en s’intéressant ici à ce qui fait le socle de notre démocratie. Il situe donc son action entre la prise de la Bastille en 1789 et l’exécution de Louis XVI en 1793. Chronologiquement, il analyse un pan de notre Histoire d’une richesse et d’une densité folles. Schoeller multiplie les personnages et insiste sur l’importance du rôle des femmes dans ces évènements. Remarquablement mis en scène et photographié, parfois à la lueur des bougies, le film offre également quelques beaux rôles, notamment à Olivier Gourmet et Adèle Haenel. Le défaut du film réside dans l’immensité de son sujet qui aurait mérité un film plus long ou en plusieurs parties tant on a souvent l’impression de survoler le sujet et les personnages. Reste une leçon d’Histoire  de qualité…

3

Publicités

CRITIQUE DVD: L’EXERCICE DE L’ETAT

LE FILM:

Le ministre des Transports Bertrand Saint-Jean est réveillé en pleine nuit par son directeur de cabinet. Un car a basculé dans un ravin. Il y va, il n’a pas le choix. Ainsi commence l’odyssée d’un homme d’État dans un monde toujours plus complexe et hostile. Vitesse, lutte de pouvoirs, chaos, crise économique… Tout s’enchaîne et se percute. Une urgence chasse l’autre. À quels sacrifices les hommes sont-ils prêts ? Jusqu’où tiendront-ils, dans un État qui dévore ceux qui le servent ?…

Dès la première scène, avec cette femme nue qui met sa tête dans la gueule d’un alligator au sein d’un bureau ministériel, on sait qu’on va assister à autre chose qu’une simple fiction politicienne comme on en voit des tonnes. Pierre Schoeller, pour son deuxième film après « Versailles », nous montre les arcanes de la vie politique à travers un scénario brillant et une mise en scène d’une inventivité constante. Le personnage principal qu’il choisit de nous montrer est un ministre un peu centriste, incarné par un Olivier Gourmet magistral, qui navigue au milieu des requins, tous prêts à le dévorer y que ce soit son assistante (excellente Zabou) ou son directeur de cabinet (Michel Blanc toujours très bon dans ce type de rôles). Mené à un train d’enfer, le film est passionnant de bout en bout, le scénario prenant même un virage inattendu dans son dernier tiers. Une authentique réussite pour l’un des meilleurs films de cette année 2011, justement récompensé de 3 César (meilleur second rôle masculin pour Michel Blanc, meilleur scénario et meilleur son), dans un DVD techniquement parfait!

LES BONUS:

Outre les bandes annonces d’usagen, on trouve un court sujet sur la scène de l’accident, un entretien avec le compositeur et un long entretien du réalisateur donné lors de l’émission « projection privée » sur France Culture. Passionnant!

VERDICT:

Indispensable!

Disponible en DVD (19,99 euros) et en Blu-ray (24,99 euros) chez Diaphana Video dès le 1er mars.
Achetez L’exercice de l’Etat