Critique Bluray: The Crown Saison 1

81l2Y9DXIlL._SL1500_

Titre original The Crown
Genre drame biographique
Création Peter Morgan
Acteurs principaux Claire Foy
Matt Smith
Jared Harris
Vanessa Kirby
John Lithgow
Greg Wise
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d’origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 10
Durée 54-61 minutes
Diff. originale 4 novembre 2016 –
Site web http://www.netflix.com/title/80025678

LA SERIE:

5

La série présente la vie de la reine du Royaume-Uni Élisabeth II, de son mariage en 1947 jusqu’à nos jours.

Comme dans le principe des vases communicants, l’époque veut que moins le Cinéma offre de nouveauté et d’imagination, plus le média TV déploie des trésors d’innovation. Le genre de la série TV que l’on peut consommer aussi bien sur la télé du salon que sur tablette, ordi ou mobile, est en plein boom! Netflix, la chaîne de VOD multiplie les investissements de façon souvent très judicieuse. Il y a peu était donc lancée  la série « The Crown », série historique qui retrace le destin peu commun de la Reine Elisabeth, à la tête du Royaume-Uni depuis 1952! La saison 1, tout au long de ses 10 épisodes d’1 h, nous propulse dans le quotidien d’une jeune femme sacrée Reine après la mort de son père Georges VI (« le discours d’un Roi » nous avait déjà parlé de ce monarque bégayant). La série de Peter Morgan réussit à se montrer passionnante sur le fond tout en soignant la forme. On découvre une Reine qui se trouvera sans cesse coincée entre la volonté de rester elle-même et d’incarner le progrès et le désir de ne pas trahir sa fonction et l’héritage familial. Tous les personnages sont passionnants, de Churchill, indéboulonnable Prime Minister incarné par le génial John Lithgow, au mari de la Reine Philip, qui dut se résoudre à vivre dans l’ombre de sa femme, en passant par la soeur d’Elisabeth, condamnée à renoncer à l’Amour. Toutes ces thématiques et ces axes narratifs reposent sur une mise en scène remarquable et une direction artistique complètement folle pour un projet TV! Si tous les cours d’Histoire avaient un tel souffle…

TECHNIQUE:

5

Rien à dire, c’est parfait!

BONUS:

0.5

On trouve ici uniquement une petite galerie photos, dommage…

VERDICT:

5

Une série majeure, indispensable!!!

Publicités

Critique DVD: Cigarettes et Chocolat Chaud

61fA8Ti1vRL._SL1000_.jpg

Réalisation Sophie Reine
Scénario Sophie Reine
Acteurs principaux
Sociétés de production Mandarin Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 98 minutes
Sortie 14 décembre 2016

LE FILM:

4

Denis Patar est un père aimant mais débordé qui se débat seul avec l’éducation de ses filles, Janis 13 ans et Mercredi 9 ans, deux boulots et une bonne dose de système D. Un soir Denis oublie, une fois de trop, Mercredi à la sortie de l’école. Une enquêtrice sociale passe alors le quotidien de la famille Patar à la loupe et oblige Denis à un « stage de parentalité ». Désormais les Patar vont devoir rentrer dans le rang…

Premier film de la monteuse Sophie Reine, « Cigarettes et chocolat chaud », raconte l’histoire d’une famille pas comme les autres, les Patar. Forcé d’élever ses deux filles sans mère (décédée quelques années avant), Denis est caissier dans un magasin de jardinage la journée et dans un sex shop le soir.  Pas facile d’assumer la tâche surtout quand la plus grande est atteinte du syndrome de la Tourette. Quand une assistante sociale est chargée de mettre à l’épreuve le paternel, la vie déjà mouvementée de la petite famille va être encore plus chahutée. Bourré d’idées, et teinté d’éléments autobiographiques, ce drôle de petit film diffuse un charme auquel il est difficile de résister, grâce notamment à la prestation attendrissante de Gustave de Kervern. Drôle, émouvant, « Cigarettes et chocolat chaud » est un film qui fait du bien!

TECHNIQUE:

4.5

Pour un support DVD, le résultat est totalement convaincant!

BONUS:

4.5

On trouve ici un excellent making of (30 mins), le court métrage de Sophie Reine et une courte séquence dans laquelle le quatuor d’acteurs classe des propositions en « Patar » ou « pas Patar »!

VERDICT:

4

Une comédie qui fait du bien, tout simplement!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez DIAPHANA

Critique Série: The Crown Saison 1

The-Crown-1-640x317.png

Titre original The Crown
Genre drame biographique
Création Peter Morgan
Acteurs principaux Claire Foy
Matt Smith
Jared Harris
Vanessa Kirby
John Lithgow
Greg Wise
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d’origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 10
Durée 54-61 minutes
Diff. originale 4 novembre 2016
Site web http://www.netflix.com/title/80025678

La série présente la vie de la reine du Royaume-Uni Élisabeth II, de son mariage en 1947 jusqu’à nos jours.

Comme dans le principe des vases communicants, l’époque veut que moins le Cinéma offre de nouveauté et d’imagination, plus le média TV déploie des trésors d’innovation. Le genre de la série TV que l’on peut consommer aussi bien sur la télé du salon que sur tablette, ordi ou mobile, est en plein boom! Netflix, la chaîne de VOD multiplie les investissements de façon souvent très judicieuse. Dernier évènement en date, la série « The Crown », série historique qui retrace le destin peu commun de la Reine Elisabeth, à la tête du Royaume-Uni depuis 1952! La saison 1, tout au long de ses 10 épisodes d’1 h, nous propulse dans le quotidien d’une jeune femme sacrée Reine après la mort de son père Georges VI (« le discours d’un Roi » nous avait déjà parlé de ce monarque bégayant). La série de Peter Morgan réussit à se montrer passionnante sur le fond tout en soignant la forme. On découvre une Reine qui se trouvera sans cesse coincée entre la volonté de rester elle-même et d’incarner le progrès et le désir de ne pas trahir sa fonction et l’héritage familial. Tous les personnages sont passionnants, de Churchill, indéboulonnable Prime Minister incarné par le génial John Lithgow, au mari de la Reine Philip, qui dut se résoudre à vivre dans l’ombre de sa femme, en passant par la soeur d’Elisabeth, condamnée à renoncer à l’Amour. Toutes ces thématiques et ces axes narratifs reposent sur une mise en scène remarquable et une direction artistique complètement folle pour un projet TV! Si tous les cours d’Histoire avaient un tel souffle…

5