Critique Bluray: The Crown Saison 1

81l2Y9DXIlL._SL1500_

Titre original The Crown
Genre drame biographique
Création Peter Morgan
Acteurs principaux Claire Foy
Matt Smith
Jared Harris
Vanessa Kirby
John Lithgow
Greg Wise
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d’origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 10
Durée 54-61 minutes
Diff. originale 4 novembre 2016 –
Site web http://www.netflix.com/title/80025678

LA SERIE:

5

La série présente la vie de la reine du Royaume-Uni Élisabeth II, de son mariage en 1947 jusqu’à nos jours.

Comme dans le principe des vases communicants, l’époque veut que moins le Cinéma offre de nouveauté et d’imagination, plus le média TV déploie des trésors d’innovation. Le genre de la série TV que l’on peut consommer aussi bien sur la télé du salon que sur tablette, ordi ou mobile, est en plein boom! Netflix, la chaîne de VOD multiplie les investissements de façon souvent très judicieuse. Il y a peu était donc lancée  la série « The Crown », série historique qui retrace le destin peu commun de la Reine Elisabeth, à la tête du Royaume-Uni depuis 1952! La saison 1, tout au long de ses 10 épisodes d’1 h, nous propulse dans le quotidien d’une jeune femme sacrée Reine après la mort de son père Georges VI (« le discours d’un Roi » nous avait déjà parlé de ce monarque bégayant). La série de Peter Morgan réussit à se montrer passionnante sur le fond tout en soignant la forme. On découvre une Reine qui se trouvera sans cesse coincée entre la volonté de rester elle-même et d’incarner le progrès et le désir de ne pas trahir sa fonction et l’héritage familial. Tous les personnages sont passionnants, de Churchill, indéboulonnable Prime Minister incarné par le génial John Lithgow, au mari de la Reine Philip, qui dut se résoudre à vivre dans l’ombre de sa femme, en passant par la soeur d’Elisabeth, condamnée à renoncer à l’Amour. Toutes ces thématiques et ces axes narratifs reposent sur une mise en scène remarquable et une direction artistique complètement folle pour un projet TV! Si tous les cours d’Histoire avaient un tel souffle…

TECHNIQUE:

5

Rien à dire, c’est parfait!

BONUS:

0.5

On trouve ici uniquement une petite galerie photos, dommage…

VERDICT:

5

Une série majeure, indispensable!!!

Publicités

Chewing Gum: la série british trash à découvrir!

chewing-gum-904-3.jpg

À 24 ans, Tracey Gordon est une jeune vierge effarouchée et croyante complètement obsédée par Beyoncé. Ayant grandi au sein de l’église aux côtés d’une mère qui prêche la bonne parole de manière stricte, elle a fini par être « immature » dans certains domaines – mais Tracy en veut plus. Tout au long de cette série, nous suivons son voyage à travers les prémices de sa vie d’adulte, prise en étau entre ses devoirs et les interdits.

La saison de cette mini-série (6 x 22 mins) est disponible sur Netflix et vaut le détour! La jeune Michaela Cole adapte en série tv son spectacle autobiographique. Religion et sexe sont à l’ordre du jour dans ce récit sur la découverte de la sexualité chez une jeune banlieusarde fan de Beyoncé! L’humour british est là mais dans sa version trash; la série n’est en effet pas à mettre entre toutes les mains! Michaela Cole interprète avec brio le personnage de Tracy, naïve et déjantée! Une découverte!

4

 

Critique Série: Stranger Things

stranger-things-banner-600x300

Création Matt Duffer
Ross Duffer
Production Matt Duffer
Ross Duffer
Shawn Levy
Dan Cohen
Acteurs principaux Winona Ryder
David Harbour
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 8
Durée 48 minutes
Diff. originale 15 juillet 2016

En 1983, à Long island. La disparition soudaine d’un jeune garçon va pousser toute une ville à découvrir une mystérieuse machination impliquant le gouvernement… et des forces surnaturelles.

Dans une tendance actuelle au recyclage, voire à la copie des oeuvres qui ont marqué les décennies 80 et 90, la nouvelle série proposée par Netflix, « Stranger Things » est la bonne nouvelle du moment! Les frères Duffer ne se contentent pas de plagier ou de simplement citer leurs modèles mais leur rendent un vibrant hommage. Les trentenaires qui ont eu la chance de connaître les années 80 vont en effet se régaler devant cette série qui réveillera de nombreux souvenirs: on pense inévitablement à la bande de potes des « Goonies » ou de « Stand by me » et au fantastique de Joe Dante ou John Carpenter. Sans compter les multiples références qui émaillent le film, à « Star Wars » ou encore aux « Dents de la mer ». Mais si cette courte série (8 épisodes de 45 mins) est aussi réussie, c’est qu’elle ne se contente pas de citer mais s’appuie sur un scénario remarquablement construit, dévoilant ses mystères petit à petit et faisant monter lentement la tension (on peut peut-être lui reprocher de patiner un peu en milieu de parcours). La mise en scène est brillante et l’interprétation au top avec une mention spéciale à Winona Ryder qui se fait plaisir en mère obstinée limite cinglée et surtout à la jeune Millie Brown en enfant aux super-pouvoirs, qui va à n’en pas douter refaire parler d’elle!

Voilà une série qu’on dévore d’un trait et dont on attend avec impatience une saison 2 dores et dejà en préparation!

4.5

Critique Bluray: Bloodline saison 1

71igwAwYmmL._SL1000_.jpg

Titre original Bloodline
Genre Thriller
Drame
Création Todd A. Kessler
Glenn Kessler
Daniel Zelman
Production Sony Pictures Television
Acteurs principaux Kyle Chandler
Ben Mendelsohn
Linda Cardellini
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 13
Diff. originale 20 mars 2015
Site web http://www.netflix.com/WiMovie/80010655

LA SERIE:

4.5

Les Rayburn sont des gens comme vous et moi, ils ont tout de la famille idéale… à première vue. Mais les apparences sont parfois trompeuses et personne n’échappe à sa part d’ombre. Quand l’un des enfants perdu de vue depuis longtemps regagne le foyer, des secrets enfouis sous le poids des années menacent de refaire surface. Et si le sang qui coule dans les veines des Rayburn les soudait finalement moins que celui qu’ils ont sur les mains ?…

Diffusée par Netflix, la série Bloodline dont la saison 2 ne devrait pas tarder, débarque tout juste en vidéo et les retardataires ne peuvent pas rater ça!

Tout au long de ces treize épisodes d’une heure, Bloodline nous plonge dans le quotidien d’une famille de notables que le retour de l’un des fils va chambouler. Dès le départ, les réactions des uns et des autres nous fait comprendre que la famille a ses secrets et que le mensonge est monnaie courante. Danny, le nouveau venu, n’est clairement pas le bienvenu. Parsemés de flash-backs comme autant de pièces de puzzle, ces treize épisodes permettent, petit à petit, de mieux comprendre la famille Rayburn, tout en brossant une galerie de portraits d’une finesse assez rare, que seule une série TV peut se permettre d’offrir. Le scénario est vraiment brillant et ne souffre d’aucun temps mort alors que le casting est absolument parfait: Sam Shepard et Sissy Spacek sont les parents et parmi les enfants, on trouve notamment Kyle Chandler et le génial Ben Mendelsohn! Attention chef d’oeuvre!

TECHNIQUE:

4.5

Spendide!

BONUS:

2.5

Sur chaque bluray, on trouve une sélection de scènes coupées pour chaque épisode.

VERDICT:

4.5

Parmi les meilleures séries du moment! Indispensable!

Disponible en DVD et bluray (29.99 euros) chez Sony Pictures

J’ai testé Netflix: tout ça pour ça?

Capture

Des mois qu’on nous parle de ce Netflix qui va révolutionner notre façon de regarder des films et des séries mais aussi causer la disparition de notre télévision, voire porter une grave atteinte à notre exception culturelle! Ca y est le géant est dans nos frontières et la curiosité m’a piqué!

A l’origine Netflix n’était qu’un vidéoclub géant aux Etats-Unis, proposant à ses clients, moyennant un abonnement mensuel, de recevoir des dvd en location, à renvoyer après visionnage. Le boom du net a révolutionné tout ça, le streaming coûtant beaucoup moins cher que les frais postaux!

Le phénomène Netflix est dorénavant chez nous, « comment ça marche? » vous demandez-vous! C’est tout simple: il vous suffit de vous rendre sur le site de Netflix, d’ouvrir un compte et de choisir votre forfait!

Capture

Trois possibilités donc:

– 1 écran avec définition SD pour 7.99 euros/mois

– 2 écrans et HD pour 8.99 euros/mois, formule choisie par votre serviteur

– 4 écrans, HD et ultra HD pour 11.99 euros/mois

Netflix vous offre un mois d’essai gratuit!

Le site repose sur un algorithme, grand intérêt de celui-ci, qui lui permet de vous proposer séries et films correspondant à vos goûts. Afin de bien démarrer, Netflix vous propose donc une sélection de films et séries dans laquelle vous devez en sélectionner 3 que vous avez appréciées. Une fois ce choix effectué, Netflix peut commencer à vous faire des propositions!

« Que peut-on y voir ? », c’est l’autre question qui vous brûle les lèvres!  Et bien Netflix propose un catalogue de milliers de films (mais de plus de 3 ans!!!) et surtout une flopée de séries TV, même les plus récentes!

« Sur quels supports peut-on visionner tout ça? » me questionnez-vous, emplis d’une perplexité sans limite, autant que d’une excitation non feinte. Et bien sur un peu tout: votre ordi, votre tablette (appli Androïd ou IOS) ainsi que sur votre Smart Tv!

« Ca vaut le coup alors ? » m’implorez-vous de vous répondre! Si les sérievores trouveront sûrement leur bonheur (même s’il m’a été impossible de mettre la main sur Boardwalk Empire par exemple!), les cinéphiles, eux, vont vraiment rester sur leur faim! Vous voulez vous faire l’intégrale Scorsese? Les Affranchis sont dispo et c’est tout! Tout Kubrick? Full Metal Jacket et Orange Mécanique et basta! Du nanar et du navet, ou du film qu’on trouve en solderie à 0.49 cts ,  là pas de souci!

Me concernant, je vais donc guetter un possible élargissement de l’offre mais continuer à me concentrer sur les galettes habituelles (bluray et DVD)!