Critique: Les Misérables

5651813.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Ladj Ly
Scénario Giordano Gederlini
Ladj Ly
Alexis Manenti
Acteurs principaux

Damien Bonnard
Alexis Manenti
Djibril Zonga

Sociétés de production SRAB Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame policier
Durée 102 minutes
Sortie 20 novembre 2019

Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux « Bacqueux » d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes…

Premier film de Ladj Ly, membre du collectif Kourtrajmé, « Les Misérables » est le film évènement du dernier Festival de Cannes, le film qui a remué la Croisette. Près de 25 ans après « la Haine » de Kassovitz, le constat est le même, une partie de la population est ghettoïsée dans les banlieues et l’incompréhension règne entre eux et les représentants de l’Etat. Ces gens-là vivent donc au quotidien sur une poudrière que la moindre étincelle peut enflammer. Cette étincelle arrive lorsque Chris, Gwada et le rookie Stéphane, membres de la BAC, sont pris à partie par une bande de gamins et que l’un d’eux perd son sang froid et tire un coup de flash ball à bout portant sur l’un d’eux. Cerise sur le gâteau, la bavure est filmée par le drone d’un enfant de la cité. Si Stéphane souhaite jouer carte sur table concernant l’incident, ses deux collègues préfèrent régler l’incident à leur manière! Extrêmement réaliste, le premier film de Ladj Ly a la bon goût d’exposer tous les points de vue, celui des flics, des jeunes, des anciens de la Cité, des imams, en évitant soigneusement de prendre parti, et tout ceci avec un vrai désir de cinéma. A ce titre, l’une des dernières scènes est un bijou de tension dont on se souviendra longtemps, jusqu’à un final qui nous laisse le souffle coupé!

4

 

Publicités

CRITIQUE BLU-RAY: LES MISERABLES

91zh3J+macL__AA1500_

LE FILM: 7/10

Dans la France du 19e siècle, une histoire poignante de rêves brisés, d’amour malheureux, de passion, de sacrifice et de rédemption : l’affirmation intemporelle de la force inépuisable de l’âme humaine. Quand Jean Valjean promet à Fantine de sauver sa fille Cosette du destin tragique dont elle est elle-même victime, la vie du forçat et de la gamine va en être changée à tout jamais…

Comédie musicale adaptée du grand succès de Broadway lui-même adapté du succès de Robert Hossein, ces Misérables version Tom Hopper (réalisateur du Discours d’un Roi) est plutôt réussi contrairement à tout ce qu’on a pu lire lors de sa sortie. Chanté en live, à la différence de la plupart des comédies musicales pour lesquelles les comédiens enregistrent à l’avance les chansons, le film se distingue également par sa réalisation. Usant (abusant ?) des gros plans sur ses personnages, Hopper choisit ainsi de renforcer l’émotion et peut-être un peu aussi d’économiser sur le budget décor. Côté casting, Hopper s’appuie sur des comédiens sachant pousser la chansonnette : Anne Hathaway ,magnifique Fantine qui lui valut l’Oscar du second rôle féminin, Hugh Jackman en Jean Valjean au registre vocal assez puissant, Russel Crowe en Javert, Amanda Seyfried en Cosette et le couple Thénardier version grand-guignol avec Sacha Baron Cohen et Helena Bonham Carter. L’universalité de l’histoire et quelques belles chansons font le reste: Les Misérables est un spectacle emballant à défaut d’être un grand film!

TECHNIQUE: 9/10

Comme souvent chez cet éditeur c’est du top niveau!

BONUS: 9/10

Outre un commentaire audio du réalisateur, on trouve un sujet sur Victor Hugo (11 mins) et un making of complet (1h03).

VERDICT: 7.5/10

Un blu-ray idéal pour les amateurs de comédie musicale!

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez Universal Pictures dès le 18 juin .