CRITIQUE BLU-RAY: L’ETOFFE DES HEROS

81Z7SreGDwL__SL1500_

LE FILM: 8.5/10

Dans la lourde atmosphère de la Guerre Froide, un coup de tonnerre éclate en 57 : les russes ont lancé leur premier Spoutnik ! Eisenhower décide alors d’envoyer un homme dans l’espace. Yeager, approché par deux recruteurs, réserve sa décision, mais les volontaires ne manquent pas : le programme Mercury est en route. Après une série de tests durs, humiliants, épuisants, les candidats craquent les uns après les autres. On en retient sept, l’entraînement commence alors…

De tous les films sur la conquête spatiale, l’Etoffe des Héros est l’un des plus réussis. Il ne retrace pas seulement l’histoire de course aux étoiles menée par les Etats-Unis mais montre de manière assez fine la façon dont la plus grande puissance mondiale, uniquement pour ne pas se laisser distancer par les Russes, est allée jusqu’à faire preuve d’amateurisme.

Si ces 3h15 sont un régal, c’est donc grâce à cette vision critique de l’Amérique mais surtout grâce à son casting parfait avec entre autres Dennis Quaid, Ed Harris, Fred Ward ou encore Sam Shepard et à la musique sublime de Bill Conti! Planant!

TECHNIQUE: 9/10

Une très belle copie!

BONUS: 0/10

Un trou noir!

VERDICT: 8.5/10

Un plaisir de revoir cet excellent film dans de telles conditions!

Disponible en Blu-ray (14.99 euros) chez Warner Bros

CRITIQUE BLU-RAY: ETERNAL SUNSHINE OF THE SPOTLESS MIND

81b+aJVCV6L__AA1500_

LE FILM: 8/10

Fatigués de se disputer, Joel et Clémentine effacent chacun les souvenirs qu’ils ont de l’autre. Mais au fur et à mesure que ses souvenirs s’évanouissent, Joel redécouvre ce qu’il aimait en Clémentine…

Alors qu’on attend pour très bientôt son adaptation du roman de Boris Vian « l’Ecume des Jours », sort pour la première fois en blu-ray le second film de Michel Gondry, Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Avec ce scénario du tordu Charlie Kaufman (Dans la peau de John Malkovich, Adaptation…), le cinéaste Gondry trouve le matériau idéal pour assouvir tous ses délires. Narrativement éclaté, ESSM nous promène du présent au passé en passant par les souvenirs du personnage incarné par Jim Carrey, la majeure partie du film se déroulant au moment où Joel subit son lavage de cerveau, allongé sur son lit. Dans sa tête, il lutte pour préserver le souvenir de Clementine.

Cette idée folle permet à Gondry de réaliser une comédie romantique complètement hors des sentiers battus, parfois drôle, souvent délirante mais toujours empreinte d’une espèce de mélancolie qui fait tout le charme et la réussite du film, à l’image de la superbe reprise de Beck du standard « Everybody’s got to learn sometimes ».

Epaulé par un casting de choc (Elijah Wood, Kirsten Dunst, Mark Ruffalo), le duo Kate Winslet/Jim Carrey livre une prestation sans fausse note, qui restera comme l’un des plus beaux couples de cinéma! A redécouvrir!

TECHNIQUE: 8/10

Rien à redire sur la copie proposée même si le grain voulu par Gondry n’est pas le meilleur terrain pour s’ébahir de la HD.

BONUS: 10/10

Très complet, on trouve des discussions entre le réalisateur et ses deux comédiens (30 minutes), un commentaire audio de Gondry et Kaufman, des scènes coupées, le tournage d’une scène, la publicité pour Lacuna et un clip!

VERDICT: 8.5/10

Un excellent bluray pour l’un des films les plus attachants de ces dix dernières années!

Disponible en blu-ray (14,99 euros) dès le 11 février