CRITIQUE DVD: UNE ESTONIENNE A PARIS

71fhnViF6rL__AA1500_LE FILM: 7/10

Anne quitte l’Estonie pour venir à Paris s’occuper de Frida, vieille dame estonienne installée en France depuis de nombreuses années. À son arrivée, Anne se rend compte qu’elle n’est pas désirée. Frida tente par tous les moyens de la décourager. Elle n’attend rien d’autre de la vie que l’attention de Stéphane, son jeune amant d’autrefois. Anne résiste à sa manière. À son contact, Frida va retrouver sa fougue d’éternelle séductrice.

S’appuyant sur l’histoire de sa mère, le jeune réalisateur estonien Ilmar Raag choisit de traiter pour son premier film de la relation entre deux femmes, Frida, une vieille estonienne séductrice dans l’âme au caractère irascible et Anne une jeune estonienne fraîchement débarquée en France des rêves plein la tête.

Sur un thème somme toute assez classique, Raag a le bon goût d’éviter le simple affrontement mais à travers cette chronique douce amère de s’intéresser à la solitude, au silence aux regrets du temps qui passe et surtout d’éviter tous les clichés touristiques habituels sur ce genre de sujet. La grande réussite du film tient bien sûr au duo entre la grande Jeanne Moreau et l’émouvante Laine Mägi.

TECHNIQUE: 7.5/10

Correcte, sans plus…

BONUS: 8/10

Outre les bandes-annonces d’usage, on trouve une interview de 21 mins du réalisateur en Français, une présentation des décors par la décoratrice et une rencontre radio de Rebecca Manzoni avec Jeann Moreau (8 mins) qui ne tarit pas déloges sur sa consoeur estonienne.

VERDICT: 7.5/10

Un joli premier film à découvrir…

Disponible en DVD(19,99 euros) chez Pyramide Video

 

CRITIQUE DVD: GEBO ET L’OMBRE

visuel

LE FILM: 8.5/10

Malgré l’âge et la fatigue, Gebo poursuit son activité de comptable pour nourrir sa famille. Il vit avec sa femme, Doroteia, et leur belle-fille, Sofia, mais c’est l’absence de leur fils, João, qui occupe les esprits. Gebo semble cacher quelque chose à son sujet, en particulier à Doroteia, qui vit dans l’attente passionnée de leur enfant. De son côté, Sofia attend également le retour de son mari, tout en le redoutant. De manière soudaine, João réapparaît, tout bascule.

70 ans après son premier film, Manoel de Oliveira, cinéaste le plus âgé en activité, adapte une pièce de théâtre de Raul Brandao. Dans un lieu unique, il filme en longs plans séquences fixes la famille de Gebo. Ce dernier passe ses journées à tenir les comptes de personnes dont il n’aura jamais la richesse alors que le fils Joao est aux abonnés absents. Ce qui frappe dans le film de De Oliveira, c’est ce qu’il donne à ressentir au spectateur tout en restant dans le minimalisme. On ressent la pluie qui tombe au dehors, la chaleur de la lampe à huile et même les odeurs qui règnent dans la demeure du vieux comptable. Pour peu que l’on ne soit pas rebuté par ce minimalisme, on ne peut que se laisser porter par ces magnifiques comédiens (Michael Lonsdale, Claudia Cardinale ou Jeanne Moreau) et savourer ces images qui constituent de vraies toiles de maître.

TECHNIQUE: 8/10

Rien à dire sur ce DVD impeccable.

BONUS: 7/10

Outre la bande-annonce , on trouve une galerie photos, les filmographies du réalisateur et de ses comédiens, une video de l’avant-première à la Cinémathèque où chacun y va de son discours (sans grand intérêt) et une interview de Michael Lonsdale et Claudia Cardinale.

VERDICT: 8.5/10

Un grand film qui se mérite!

Disponible en DVD (19,99 euros) chez Epicentre Films

Découvrez d’autres  films sur Cinetrafic dans des catégories aussi diverses et variées que sortie cinema ainsi que bande annonce.