CRITIQUE BLU-RAY: LE FLEUVE

LE FILM:

Sur les bords d’un grand fleuve indien vit une famille britannique. Les deux filles de la maison se lient d’amitié avec la fille de leur voisin, Melanie, née d’une mère hindoue. La venue du jeune capitaine John va troubler le coeur des jeunes filles. Mais de dernier, souffrant d’une infirmité, refusera l’amour qui lui est offert…

Voir ce film édité quasiment en même temps que « le Narcisse Noir » n’est pas tout à fait une coïncidence! Les deux films sont adaptés de romans de Rumer Godden; le Fleuve sort 4 ans après le film de Powell et Pressburger et nous fait découvrir lui aussi l’Inde. Premier film en couleurs de Jean Renoir, tourné en Technicolor, il est visuellement très proche du « Narcisse Noir ». Renoir a voulu tourner un film loin des clichés, ce qui lui a d’ailleur compliqué la tâche pour obtenir les financements: les producteurs voulaient des tigres, des éléphants,…

Sans réelle intrigue, le film peut sembler légèrement décousu mais si l’on se laisse porter, c’est un film du ressenti que nous offre Renoir. C’est également sur le plan visuel un véritable hommage à son père, avec de nombreux plans aux allures de peintures impressionnistes.

Comme pour « le Narcisse Noir » la copie du film est de toute beauté avec des contours impressionnants de netteté et des couleurs ébouriffantes!

LES BONUS:

Outre la bande-annonce, une présentation comme toujours passionnante de Scorsese (13 mins) et un documentaire indispensable « Autour du Fleuve » (60 mins) sur la genèse du film. Pour finir, une section BD-Rom véritable mine d’informations!

VERDICT:

Un chef d’oeuvre absolu dans une édition parfaite! Comme souvent chez Carlotta!

Disponible en DVD (14,99 euros) et Blu-ray (19,99 euros) dès le 21 mars chez Carlotta Films

 

TEST BLU-RAY: LA REGLE DU JEU

Le 15 septembre, sort l’édition indispensable du Classique de Jean Renoir « la règle du jeu » en Blu-ray dans une version restaurée.

LE FILM:

L’aviateur André Jurieux (Roland Toutain) vient de traverser l’Atlantique en solitaire dans l’espoir de conquérir le cœur de Christine (Nora Gregor), son amour éternel, qui a épousé le Marquis de la Chesnaye (Marcel Dalio), un aristocrate parisien. Celle-ci se montre indifférente à l’exploit et Jurieux tente de se suicider. Son ami Octave (Jean Renoir) le fait alors inviter chez Christine et son riche époux, pour une partie de chasse en Sologne dans leur propriété de La Colinière.

Jean Renoir commence le tournage de ce qui deviendra un Classique incontournable en février 1939, quelques mois avant l’entrée en guerre de la France. Il dépeint dans son film une bourgeoisie centrée sur elle-même, déconnectée du monde extérieur et qui court à sa perte. Il n’en fait pas vraiment un drame pour autant ni une comédie d’ailleurs. Sous la forme d’un marivaudage dans la grande tradition théâtrale française, il met en scène selon ses dire « un drame gai » sur une société « assise sur un volcan ».

Grâce à une mise en scène finement ciselée il réussit à nous montrer une multitude de personnages entrant et sortant du cadre dans une pagaille généralisée avec une caméra toujours bien placée. Et que dire de la scène de chasse? Un bijou techniquement irréprochable!

LES BONUS:

« Il était une fois… »la règle du jeu » par Serge July (52 min)

Il s’agit ici d’un passionnant  documentaire où alternent interviews de Jean Renoir et témoignages de Paulette Dubost (très émue à l’évocation de Renoir), Leslie Caron, le neveu de Jean Renoir, les historiens Olivier Curchod et Claide Gauteur et les cinéastes Bertrand Tavernier et Olivier Assayas.

– « La règle et l’exception », extrait de l’émission Cinéastes de notre temps de Jacques Rivette(49min).

Une superbe interview de Jean Renoir où livre ses secrets de fabrication et les retrouvailles 27 ans après avec Marcel Dalio à la Colinière.

– Olivier Curchod présente « la règle du jeu » (27min).

L’historien du cinéma, spécialiste du film, dévoile une multitude d’informations sur le travail de préparation, le casting, le tournage, la sortie en salles, les coupes successives qui ont amputé le film, etc… Peut-être le bonus le plus intéressant.

– « Ma » règle du jeu (16 min)

Claude Chabrol, Noémie Lvosvsky, Eduardo Serra et Guy-Claude François parlent de leur relation au film de Renoir.

– « la règle du jeu » dans la série image par image (42 min)

Jean Douchet, critique aux Cahiers du Cinéma, analyse plusieurs séquences du film et nous démontrent que vraiment rien n’avait été laissé au hasard par le réalisateur. Chaque plan a un sens!

– Bande annonce originale de 1939 (2min)

En conclusion:

La sortie de ce chef d’oeuvre incontournable dans une version restaurée nous offre l’occasion de revoir ce film dans des conditions optimales bien loin de la piètre qualité du dvd. Cerise sur le gâteau, pléthore de bonus (près de trois heures!) tous plus passionnants les uns que les autres et un prix très raisonnable (20 euros!). Le 15 septembre chez Editions Montparnasse!