Critique: La Vache

075208.jpg-r_645_430-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Mohamed Hamidi
Scénario Mohamed Hamidi
Alain-Michel Blanc
Fatsah Bouyahmed
Acteurs principaux
Sociétés de production Quad Productions
Kissfilms
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Maroc Maroc
Genre Comédie
Durée h 31
Sortie 17 février 2016

Fatah, petit paysan Algérien n’a d’yeux que pour sa vache Jacqueline, qu’il rêve d’emmener à Paris, au salon de l’Agriculture. Lorsqu’il reçoit la précieuse invitation devant tout son village ébahi, lui qui n’a jamais quitté sa campagne, prend le bateau direction Marseille pour traverser toute la France à pied, direction Porte de Versailles.L’occasion pour Fatah et Jacqueline d’aller de rencontres en surprises et de vivre une aventure humaine faite de grands moments d’entraide et de fous rires. Un voyage inattendu et plein de tendresse dans la France d’aujourd’hui.

Deux ans après son sympathique « Né quelque part« , Mohamed Hamidi récidive dans le feel good movie avec l’histoire de Fatah qui décide de participer au concours de la plus belle vache au salon de l’agriculture. Pour ce faire, il va faire le voyage de son petit village algérien à Paris, à pied, avec sa vache Jacqueline. Ce road movie va permettre à ce personnage de Fatah, naïf et généreux, de rencontrer une fermière qui s’appelle comme sa vache ou encore un châtelain ruiné, alors qu’il devient une star des réseaux sociaux! Evidemment, on n’est pas devant un grand film! Evidemment, cette France d’où méchanceté et racisme semblent complètement absents est loin de la réalité! Pourtant, si l’on laisse son cynisme à la porte, on prend grand plaisir à suivre cet attachant Fatah et sa vache et l’on rit même de bon coeur! Et même si l’on devine la fin dès le début, ça fait du bien! Quant à la BO d’Ibrahim Maalouf, c’est un régal! A voir en famille!

3

CRITIQUE: NE QUELQUE PART

ne_quelque_part

Farid, jeune Français de 26 ans, doit aller en Algérie pour sauver la maison de son père. Découvrant ce pays où il n’a jamais mis les pieds, il tombe sous le charme d’une galerie de personnages étonnants dont l’humour et la simplicité vont profondément le toucher. Parmi eux, son cousin, un jeune homme vif et débrouillard qui nourrit le rêve de pouvoir rejoindre la France…

Malgré une affiche assez rebutante tant elle respire la comédie cheap aux accents exotiques, Né Quelque Part va pourtant un peu plus loin que ça! Plus que la comédie pleine de clichés sur le choc des cultures vers laquelle le film aurait plus se diriger dangereusement, le film de Mohamed Hamidi tend plutôt vers la chronique pleine de tendresse, mâtinée d’un humour léger et salvateur.

Tout en abordant des thèmes comme la recherche des origines, l’intégration ou la transmission, le film se déroule sans temps mort, porté par des comédiens tous très attachants. Ceux qui n’iraient voir le film que pour Jamel seront déçus; son rôle est loin d’être le premier! Pétri de bons sentiments Né Quelque Part est loin d’être inoubliable mais a le mérite de nous faire passer un bon moment sans recourir à la gaudriole dont le cinéma français semble se faire le spécialiste!

NOTE: 6/10