Jeu Concours: 3×2 places pour « Jeune Bergère » à gagner (jeu terminé)

0414323.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

© LUX FOR FILM

A l’occasion de la sortie de « Jeune Bergère » en salles le 27 février, CINEDINGUE et KMBO sont heureux de vous offrir 3×2 places. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 1er mars; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Publicités

Critique: La Vache

075208.jpg-r_645_430-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Mohamed Hamidi
Scénario Mohamed Hamidi
Alain-Michel Blanc
Fatsah Bouyahmed
Acteurs principaux
Sociétés de production Quad Productions
Kissfilms
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Maroc Maroc
Genre Comédie
Durée h 31
Sortie 17 février 2016

Fatah, petit paysan Algérien n’a d’yeux que pour sa vache Jacqueline, qu’il rêve d’emmener à Paris, au salon de l’Agriculture. Lorsqu’il reçoit la précieuse invitation devant tout son village ébahi, lui qui n’a jamais quitté sa campagne, prend le bateau direction Marseille pour traverser toute la France à pied, direction Porte de Versailles.L’occasion pour Fatah et Jacqueline d’aller de rencontres en surprises et de vivre une aventure humaine faite de grands moments d’entraide et de fous rires. Un voyage inattendu et plein de tendresse dans la France d’aujourd’hui.

Deux ans après son sympathique « Né quelque part« , Mohamed Hamidi récidive dans le feel good movie avec l’histoire de Fatah qui décide de participer au concours de la plus belle vache au salon de l’agriculture. Pour ce faire, il va faire le voyage de son petit village algérien à Paris, à pied, avec sa vache Jacqueline. Ce road movie va permettre à ce personnage de Fatah, naïf et généreux, de rencontrer une fermière qui s’appelle comme sa vache ou encore un châtelain ruiné, alors qu’il devient une star des réseaux sociaux! Evidemment, on n’est pas devant un grand film! Evidemment, cette France d’où méchanceté et racisme semblent complètement absents est loin de la réalité! Pourtant, si l’on laisse son cynisme à la porte, on prend grand plaisir à suivre cet attachant Fatah et sa vache et l’on rit même de bon coeur! Et même si l’on devine la fin dès le début, ça fait du bien! Quant à la BO d’Ibrahim Maalouf, c’est un régal! A voir en famille!

3

Critique: Les Chèvres de ma Mère

les-chevres-de-ma-mere-affiche-5331a33505bf5

  • Réalisé par :
    Sophie Audier
  • Durée :
    1h37min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2013
  • Distributeur :
    Jour2Fête

Sur un plateau isolé des gorges du Verdon, Maguie fabrique depuis 40 ans du fromage de chèvres dans le respect de la nature et des animaux. Bientôt à la retraite, elle doit céder son troupeau. Elle décide alors de parrainer Anne-Sophie, une jeune agricultrice qui souhaite s’installer. Au fil des saisons, le processus de transmission s’avère être un douloureux renoncement pour l’une et un difficile apprentissage pour l’autre.

Peut-on encore transmettre le goût de la liberté ?

Les Chèvres de ma Mère, c’est non seulement un hommage de la réalisatrice à sa mère, une façon de se racheter de ne pas avoir souhaité lui succéder à la tête de l’exploitation mais aussi un constat alarmant sur la condition des agriculteurs et des éleveurs. La réalisatrice film donc le quotidien de sa mère, éleveuse de chèvres depuis 40 ans, alors qu’elle assure la transition avec une jeune agricultrice. On y découvre, outre les difficultés inhérentes au métier, le parcours du combattant administratif de la jeune novice pour en faire son métier, mais également le peu de reconnaissance porté à ces métiers dans une scène pleine d’émotion où  Maguie apprend le montant de sa future retraite! Autre moment douloureux, lorsque Maguie se sépare de ses chèvres, en larmes.

Un très beau documentaire sur un monde agricole en péril mais aussi sur la transmission.

NOTE: 8/10

Sortie le 16 avril