JE VOUS AI COMPRIS: ENTRE BD ET CINEMA

Capture

Voici un projet dont l’originalité mérite bien quelques lignes. Les possesseurs d’Ipad vont pouvoir visionner cette BD animée drôlement bien fichue. Le sujet de « Je vous ai compris » traite de la Guerre d’Algérie, spécifiquement les quelques mois qui ont précédé les accords d’Evian et cette E-BD nous plonge dans une Algérie à feu et à sang! Mélange de cinéma et de BD, le résultat est vraiment convaincant sur la forme et en plus, très instructif, cette E-BD vous permettant au cours du visionnage d’ouvrir des fenêtres explicatives sur les évènements évoqués. La bande-originale de Rachid Taha et la qualité de la reconstitution sont également à mettre au crédit de ce projet. Seul point noir, certains dialogues un peu grandiloquents et le jeu parfois approximatif de certains comédiens.

Toutefois, je vous recommande vraiment de jeter un oeil sur cette initiative, d’autant que le premier épisode est téléchargeable gratuitement sur  l’AppStore à cette adresse  ainsi que pour les tablettes Android https://play.google.com/store/apps/details?id=com.magnificat.jvac&feature=search_result#?t=W251bGwsMSwyLDEsImNvbS5tYWduaWZpY2F0Lmp2YWMiXQ...

Une coproduction Magnificat Films, ARTE France, TV5Monde, Emilune Productions avec Casterman et Pictanova
Compléments élaborés et écrits avec l’historien et romancier Georges Fleury, co-auteur

CRITIQUE: NE QUELQUE PART

ne_quelque_part

Farid, jeune Français de 26 ans, doit aller en Algérie pour sauver la maison de son père. Découvrant ce pays où il n’a jamais mis les pieds, il tombe sous le charme d’une galerie de personnages étonnants dont l’humour et la simplicité vont profondément le toucher. Parmi eux, son cousin, un jeune homme vif et débrouillard qui nourrit le rêve de pouvoir rejoindre la France…

Malgré une affiche assez rebutante tant elle respire la comédie cheap aux accents exotiques, Né Quelque Part va pourtant un peu plus loin que ça! Plus que la comédie pleine de clichés sur le choc des cultures vers laquelle le film aurait plus se diriger dangereusement, le film de Mohamed Hamidi tend plutôt vers la chronique pleine de tendresse, mâtinée d’un humour léger et salvateur.

Tout en abordant des thèmes comme la recherche des origines, l’intégration ou la transmission, le film se déroule sans temps mort, porté par des comédiens tous très attachants. Ceux qui n’iraient voir le film que pour Jamel seront déçus; son rôle est loin d’être le premier! Pétri de bons sentiments Né Quelque Part est loin d’être inoubliable mais a le mérite de nous faire passer un bon moment sans recourir à la gaudriole dont le cinéma français semble se faire le spécialiste!

NOTE: 6/10