Critique Dvd: Hitchcock Truffaut

81iwGQ+e5ML._SL1500_

LE FILM:

4.5

En 1962, Hitchcock et Truffaut s’enferment pendant une semaine à Hollywood pour mettre à jour les secrets de la mise en scène au cinéma. A partir des enregistrements de cette rencontre qui servirent à élaborer le livre mythique « Hitchcock/Truffaut », le film de Kent Jones met en image la plus grande et la plus éclairante leçon de cinéma de tous les temps, et nous plonge dans l’univers de l’auteur de Psychose, Les Oiseaux et Sueurs froides.

Livre de chevet de tout cinéphile qui se respecte, « Hitchcock Truffaut » s’appuyait sur des heures d’enregistrements d’entretiens entre le cinéaste français et le roi du suspense. Quelle merveilleuse idée de réutiliser ces pépites pour donner la parole aux meilleurs cinéastes contemporains! En effet Scorsese, Assayas, James Gray ou David Fincher se livrent sur Hitchcock et analysent son travail et son oeuvre dans la même unanimité. Passionnant et jubilatoire!

TECHNIQUE:

4

Sans problème, les seuls défauts résidant dans les extraits de films anciens.

BONUS:

4

On trouve 45 minutes d’entretiens coupés avec les cinéastes.

VERDICT:

4.5

A l’image du livre: indispensable!

Disponible en DVD (19.99 euros) dès le 20 novembre chez ARTE Editions

Publicités

Sortie Livre: En tête à tête avec Orson

810kei5pNNL

Pendant deux ans, de 1983 à 1985, Orson Welles et Henry Jaglom ont déjeuné ensemble chaque semaine au restaurant Ma Maison, à Hollywood. Welles avait l’intention d’écrire son autobiographie à partir de ces entretiens mais il est mort avant d’avoir achevé ce travail, et les enregistrements de ces déjeuners sont restés au fond d’une boîte à chaussures pendant plus de vingt-cinq ans… Devant l’opiniâtreté de Peter Biskind, l’auteur du Nouvel Hollywood, Henry Jaglom a fini par accepter de lui confier ces cassettes, et de publier leur contenu. Ces conversations à bâtons rompus, fréquemment perturbées par des personnalités venant saluer les deux hommes ou par des considérations sur le menu, brossent une peinture très réaliste de l’homme excessif qu’était Orson Welles : un provocateur pouvant tenir les pires propos sur les femmes, sur les Irlandais et les Hongrois, sur la politique et la France, sur les acteurs…, mais également un homme d’esprit, séducteur, lucide sur son génie et son sale caractère, désabusé par l’industrie du cinéma.  » Ces conversations étincellent d’intelligence, de souvenirs, d’espièglerie, et sont par-dessus tout une prouesse d’interprétation, avec Orson Welles dans le rôle d’Orson Welles.  » Michael Wood  » Addictif et réjouissant.  » Vanity Fair

Voici un ouvrage indispensable pour les fans de celui qui restera comme l’un des grands cinéastes du XXème siècle! Loin de la biographie traditionnelle, cet ouvrage permet de mieux connaître l’artiste, de mieux entrer dans son intimité. Fidèle à sa réputation, on le voit malmener auprès de son ami des génies comme Chaplin ou Bogart ou encore se moquer des goûts de luxe de Jack Lang alors Ministre de la Culture. Outre son caractère irascible, on voit aussi toute l’étendue de la culture de l’artiste. Truculentes et acides, ces conversations sont à lire absolument!

5

  • Broché: 365 pages
  • Editeur : Robert Laffont (9 avril 2015)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2221141539
  • ISBN-13: 978-2221141533
  • Dimensions du produit: 24,1 x 3,1 x 15,3 cm