Critique Bluray: le Roi de Coeur

81LRMzYPz+L._SL1500_.jpg

Réalisation Philippe de Broca
Scénario Philippe de Broca
Daniel Boulanger
Acteurs principaux
Sociétés de production Drapeau : France Fildebroc Productions
Drapeau : France Les Productions Artistes Associés
Drapeau : Italie Compagnia Cinematografica Montoro
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie dramatique
Durée 95 minutes
Sortie 1966

LE FILM:

3.5

Fin 1918, les Allemands abandonnent Marville après l’avoir piégée en y cachant une bombe. Un soldat britannique, Charles Plumpick, est chargé de localiser la machine infernale et de la désamorcer. Il découvre une cité désertée par ses habitants, à l’exception des pensionnaires de l’asile de fous. Ceux-ci l’accueillent à bras ouvert, il devient alors leur « roi de coeur». Plumpick se laisse séduire par ses nouveaux compagnons, qui ont pour noms Général Géranium, Duc de Trèfle ou Monsieur Marcel, mais n’en oublie pas sa mission pour autant…

Dixième film de Philippe de Broca, juste après « les tribulations d’un Chinois en Chine », « le Roi de Coeur » fut un échec aussi bien public que critique. Situé à la fin de la Première Guerre Mondiale, le film débute sur un ton qui n’est pas sans rappeler un autre film sorti la même année, « la Grande Vadrouille ». Puis dès que Plumpick, le soldat anglais chargé de localiser une bombe allemande, va s’intégrer dans le groupe de patients de l’asile psychiatrique, le récit va virer à la farce anti-militariste. Les plus fous ne sont pas ceux que l’on pense, semble nous dire De Broca, grâce à un casting de haute volée qui semble bien s’amuser: Serrault, Pierre brasseur, Jean-Claude Brialy, Geneviève Bujold entourent le british Alan Bates. Une curiosité à découvrir…

TECHNIQUE:

4

Un peu de grain ne saurait ternir la très belle copie restaurée proposée ici!

BONUS:

4.5

On trouve ici deux interviews de Pierre Lhomme, le chef op, et Michelle de Broca ainsi que quelques documents d’époque où l’on voit entre autres De Broca et Brialy.

VERDICT:

3.5

Une édition « royale » pour un De Broca méconnu à découvrir!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez L’Atelier d’Images

Publicités

CRITIQUE BLU-RAY: LE MAGNIFIQUE

71piEGCxi3L__SL1086_

LE FILM: 8.5/10

Devant sa machine à écrire, François Merlin laisse déborder son imagination… Au Mexique, un agent secret téléphone d’une cabine publique quand une grue
l’emporte et le jette dans l’océan où il sert de pâture aux requins. Tel est le début de la nouvelle aventure de Bob Saint-Clar, héros du romancier François Merlin…

Bien avant l’OSS 117 d’Hazanavicius avec Dujardin, un autre espion aux aventures rocambolesques marquait les esprits: Bob St Clar. En naviguant sans cesse entre la réalité grise et triste, d’un écrivain raté, et la fiction et son personnage de séducteur à qui personne ne résiste, femmes comme ennemis, De Broca signe certainement son film le plus drôle et le plus jubilatoire. Porté par un Bébel au top de sa forme et une Jacqueline Bisset plus séduisante que jamais, le film multiplie les gags et les dialogues cultes. C’est ce qu’on appelle un grand divertissement populaire et le Magnifique est certainement le meilleur film de De Broca.

TECHNIQUE: 9/10

Le Magnifique représente ce qui se fait de mieux en matière de réédition de classique! Des couleurs et une définition à tomber et un master débarrassé de tout défaut à l’exception d’une scène de nuit légèrement solarisée. Mais on fait la fine bouche!

BONUS: 9/10

On trouve ici un commentaire audio du réalisateur,une présentation du film par Michel Gondry, et un doc dans lesquels interviennent le monteur, Rappeneau, un musicologue ainsi que Jacqueline Bisset.

VERDICT: 9/10

Un indispensable!

Disponible en blu-ray (14.99 euros) chez StudioCanal

 

CRITIQUE BLU-RAY: L’HOMME DE RIO

81KtDZ9jqAL__SL1500_LE FILM: 8/10

Soldat de deuxième classe, en permission pour 8 jours, Adrien Dufourquet arrive à Paris pour assister à l’enlèvement de sa fiancée par deux inconnus. Sans réfléchir une seconde, il se lance à la poursuite des ravisseurs et monte ainsi, clandestinement, à bord d’un avion pour… Rio de Janeiro.

homme-de-rio-01-g

Deux ans après Cartouche, Philippe de Broca fait à nouveau appel à Jean-Paul Belmondo pour un film d’aventures très tintinesques. Le réalisateur reconnaît d’ailleurs avoir voulu à l’origine mettre en scène une aventure de Tintin. Mené à un train d’enfer, le film au ton décalé et loufoque multiplie les péripéties et donne à son héros l’occasion de courir, pédaler, voler et même naviguer à la recherche de sa douce et de l’énigme des statuettes! Pour lui donner la réplique, l’adorable Françoise Dorléac joue une emmerdeuse un peu écervelée. Le duo fonctionne à merveille faisant de cet Homme de Rio un vrai grand divertissement populaire comme on n’en fait peu aujourd’hui.

TECHNIQUE: 9/10

Très belle copie HD proposée pour ce film! Du beau boulot!

BONUS: 10/10

Outre la bande-annonce d’époque on trouve trois documentaires « Les aventures d’Adrien : L’affaire Catalan » (65 mins)dans lequel Jean-Paul Rappeneau revient sur le processus d’écriture (passionnant!), « Frères de cinéma : la collaboration Jean-Paul Rappeneau – Philippe de Broca » (10 mins) et « Léger et grave : la collaboration Georges Delerue – Philippe de Broca »(10 mins).

VERDICT: 9/10

Un incontournable pour les amateurs de grand cinéma populaire!

Disponible en DVD(16,99 euros) et Blu-ray (19,99 euros) chez TF1 Video dès le 15 mai.

CRITIQUE DVD: LE FARCEUR

LE FILM:

Issu d’une famille extravagante, Edouard passe son temps à poursuivre de belles inconnues et à fuir des maris jaloux. Pour lui, la vie n’est qu’une source de plaisirs. Au hasard de ses pérégrinations, il croise Hélène, femme d’un industriel ennuyeux qui se laisse séduire par sa fantaisie. Mais une rapide désillusion attend les amants…

Pour son second film après « les Jeux de l’Amour« , Philippe de Broca réalise une nouvelle fantaisie avec un Jean-Pierre Cassel dans un rôle très proche de celui qu’il a dans le précédent film, celui d’un fanfaron complètement immature!  De Broca dresse le portrait savoureux d’une drôle de famille dont l’activité préférée reste de se déguiser pour rejouer certains grands évènements historiques et se prendre en photo! Les interprètes sont toujours aussi charmants (avec une magnifique Anouk Aimée), les dialogues toujours aussi brillants mais l’ensemble n’a pas à mon goût le même charme que les « Jeux de l’Amour ».

La copie est en tout cas à nouveau de toute beauté!

LES BONUS:

Outre la bande-annonce, on trouve la deuxième partie de l’excellent documentaire “Philippe de Broca, l’homme pressé” (36 mins) présente sur le DVD des « jeux de l’Amour » et qui nous offre les témoignages de Geneviève Cluny, Michelle de Broca, Marthe Keller, Alexandra de Broca, Pierre Lhomme, Henri Lanoë, Claude de Givray, Jérôme Tonnerre, Anouk Aimée et Philippe de Broca!

VERDICT:

Du très beau travail comme souvent dans la collection Gaumont Classique!

Disponible en DVD (16,99 euros) et Blu-ray(19,99 euros) chez Gaumont Video.

 


CRITIQUE DVD: LES JEUX DE L’AMOUR

LE FILM:

Suzanne, jeune antiquaire, vit depuis un an avec Victor. Le couple a pour voisin et ami François. Suzanne souhaite un mariage et des enfants mais Victor, très satisfait de leur vie actuelle, résiste. François, secrètement amoureux de Suzanne, propose alors à cette dernière de lui offrir tout ce que Victor lui refuse.

Quelle belle idée de ressortir ce petit bijou en DVD et Blu-ray! On a tendance à ne retenir quand on parle de Nouvelle Vague que les noms de Truffaut, Godard ou Chabrol et oublier un réalisateur comme Philippe De Broca qui, avant de signer de grands films populaires comme « l’Homme de Rio » ou « Cartouche », a fait ses débuts en pleine révolution cinématographique! Comme son titre l’indique, « les Jeux de l’Amour » navigue entre Marivaux et « Jules et Jim », avec ce trio Victor/Suzanne/François! Bien que Victor et Suzanne vivent le parfait Amour, l’immaturité de Victor qui fuit toute discussion concernant un enfant laisse la porte ouverte à François, prêt à épouser Suzanne et à lui offrir les enfants dont elle rêve. Sur un rythme trépidant, à l’image du dynamisme de Victor qui confine à l’hyperactivité, De Broca réalise ici un bijou de comédie aux dialogues finement ciselés. Avec un Jean-Pierre Cassel bondissant épaulé par une Geneviève Cluny au diapason, et un joli casting de seconds rôles (Jackie Sardou, Claude Chabrol, Mario David, Maria Pacôme…) et sur une bande originale de Georges Delerue qui reste en mémoire comme un chewing-gum à la chaussure, « les Jeux de l’Amour » est un pur délice à (re)découvrir dans une copie absolument parfaite!

LES BONUS:

Outre la bande-annonce du « Farceur », film suivant de De Broca paru en même temps chez Gaumont, on trouve la première partie de l’excellent documentaire « Philippe de Broca, l’homme pressé » (36 mins) qui nous offre les témoignages de Geneviève Cluny, Michelle de Broca, Marthe Keller, Alexandra de Broca, Pierre Lhomme, Henri Lanoë, Claude de Givray, Jérôme Tonnerre, Anouk Aimée et Philippe de Broca!

VERDICT:

Indispensable! Tout simplement!

Disponible dès le 18 avril en DVD (16,99 euros) et Blu-ray (19,99 euros) chez Gaumont Video.