Critique Bluray: Sherlock – l’effroyable mariée

71Zwte+W+BL._SL1500_.jpg

LA SERIE:

3

Après la saison 3, l’impatience est grande de retrouver les aventures de Sherlock Holmes et de son fidèle Watson. Pour patienter, les créateurs de la série nous offrent un épisode spécial intitulé « l’effroyable mariée ». La grande surprise de cette épisode « hors chronologie » est qu’il se déroule en pleine Angleterre victorienne à l’image de l’oeuvre originale. Mais sans trop en dire, il n’est pas sans lien avec notre époque et les personnages que l’on connaît et les aller-retours entre les deux époques auront bien lieu. Si l’intrigue n’est pas dénuée d’intérêt, elle ne semble pas être prioritaire pour les scénaristes mais plutôt prétexte à faire plaisir aux fans mais aussi à fouiller un peu plus la psychologie du célèbre détective, notamment son addiction à la drogue clairement évoquée. Vivement la saison 4!

TECHNIQUE:

4.5

Un sans faute!

BONUS:

4.5

On trouve ici une sorte de journal de bord plutôt complet, un court entretien avec les scénaristes et huit modules sur l’univers visuel de l’épisode notamment les lieux de tournage.

VERDICT:

3.5

Une friandise pour attendre la saison 4!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez FranceTV Distribution dès le 3 juin

Critique Bluray: Strictly Criminal

61nQTlu6hNL._SL1000_.jpg

Titre original Black Mass
Réalisation Scott Cooper
Scénario Scott Cooper
Acteurs principaux
Sociétés de production Cross Creek Pictures (en)
Exclusive Media (en) Group
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier
Durée 122 minutes
Sortie 25 novembre 2015

LE FILM:

4

Le quartier de South Boston dans les années 70. L’agent du FBI John Connolly convainc le caïd irlandais James « Whitey » Bulger de collaborer avec l’agence fédérale afin d’éliminer un ennemi commun : la mafia italienne. Le film retrace l’histoire vraie de cette alliance contre nature qui a dégénéré et permis à Whitey d’échapper à la justice, de consolider son pouvoir et de s’imposer comme l’un des malfrats les plus redoutables de Boston et les plus puissants des États-Unis.

Après deux film plutôt prometteurs, « Crazy Heart » et « les Brasiers de la colère« , Scott Cooper enchaîne avec la démonstration qu’il a bien assimilé et digéré l’oeuvre de Papa Scorsese. Durant deux heures, il retrace le parcours hors du commun de Whitey Bulger, gangster irlandais de Boston qui parvint à évoluer dans une relative impunité durant des années grâce à sa collaboration avec le FBI dans la lutte contre la mafia italienne. Sur le fond, on y retrouve les thématiques chères à Scorsese dans ses films de « gangsters », la frontière trouble entre le Bien et le Mal, la toute puissance des rois de la pègre et bien sûr la violence. Sur la forme, BO d’époque, direction artistique parfaite, scènes chocs, travellings scorsesiens, rappellent toujours le modèle. Plutôt bien ficelé, le film ne subit aucun temps mort et l’on se régale d’un bout à l’autre des prestations d’acteurs: Johnny Depp évidemment méconnaissable mais aussi Kevin Bacon, Joel Edgerton ou Benedict Cumberbatch, tous parfaits! Une bonne surprise!

TECHNIQUE:

5

Le top! La définition, les couleurs et le contraste sont saisissants!

BONUS:

5

Quand qualité et quantité sont au rendez-vous! On trouve un making of divisé en deux featurettes ainsi qu’un documentaire de plus d’une heure sur le vrai Whitey Bulger!

VERDICT:

4

Un excellent film de gangster dans une édition parfaite!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez Warner Bros dès le 6 avril