Critique: Room

211080.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Lenny Abrahamson
Scénario Emma Donoghue
Acteurs principaux
Sociétés de production Element Pictures
Film4
No Trace Camping
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau de l'Irlande Irlande
Genre Drame
Durée 118 minutes
Sortie 9 mars 2016

Jack, 5 ans, vit seul avec sa mère, Ma. Elle lui apprend à jouer, à rire et à comprendre le monde qui l’entoure. Un monde qui commence et s’arrête aux murs de leur chambre, où ils sont retenus prisonniers, le seul endroit que Jack ait jamais connu. L’amour de Ma pour Jack la pousse à tout risquer pour offrir à son fils une chance de s’échapper et de découvrir l’extérieur, une aventure à laquelle il n’était pas préparé.

Un an après s’être fait un nom avec le très original »Frank« , Lenny Abrahamson change de registre en adaptant le roman éponyme d’Emma Donoghue qui elle-même s’était inspirée de deux faits divers autrichiens. Plus drame psychologique que thriller, « Room » ne cherche pas le suspense mais à nous faire découvrir une situation terrible vue par un enfant. La grande force du film est d’éviter le manichéisme et de nous faire ressentir la détresse des personnages qui, après avoir été coupés du monde pendant des années (toute la vie pour l’enfant) vont devoir affronter un extérieur effrayant, notamment dans sa dimension médiatique. Si le film suscite la réflexion, il déborde également d’émotion, notamment grâce à l’interprétation éblouissante de l’oscarisée Brie Larson et du jeune prodige Jacob Tremblay. Bouleversant et poétique à la fois, Room est un chef d’oeuvre qui marque l’esprit!

4.5

 

Critique: Frank

393501.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Date de sortie :
    04 février 2015
  • Réalisé par :
    Lenny Abrahamson
  • Avec :
    Michael FassbenderMaggie GyllenhaalDomhnall Gleeson
  • Durée :
    1h35min
  • Pays de production :
    Irlande Grande-Bretagne
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Frank
  • Distributeur :
    KMBO

Jeune musicien rêvant d’être une rock star, Jon croise le chemin d’un groupe de pop avantgardiste à la recherche d’un nouveau clavier. Il devient vite le protégé de Frank, leur leader, aussi fascinant que mystérieux : ce génie musical vit dissimulé en permanence sous une grande tête en papier mâché. Entre phases de doute et éclats de créativité, rapports fusionnels et crises de confiance, l’enregistrement du premier album du groupe et les concerts les conduiront dans une véritable aventure humaine de l’Irlande jusqu’au Texas !

Précédé d’une réputation flatteuse, le film enchaînant les festivals, c’est avec curiosité et appétit que l’on attend ce Frank! Dès la scène d’ouverture, carrément géniale, le cinéaste irlandais parvient à montrer tout ce qui fait le personnage de Jon: en rentrant chez lui, il tente d’écrire une chanson en s’inspirant de tout ce qu’il voit puis tweete à ses 16 followers qu’il a passé la journée à composer. Dans ces trois minutes de film, le ton est à l’absurde et l’on a compris que Jon n’a pas beaucoup de talent mais cherche avant tout la célébrité. Après que le hasard et un musicien suicidaire l’aient mis sur la route d’un groupe complètement barré, Jon va tenter justement de mener ses nouveaux amis et leur leader à tête en papier mâché sur la route de la célébrité.

Si l’on pense immanquablement à l’imaginaire de Gondry, Frank va plus loin dans l’absurde avec une galerie de personnages tous plus loufoques les uns que les autres avec évidemment Fassbender dont on ne verra pas beaucoup le visage (une prestation vocale et gestuelle malgré tout impressionnante), l’excellent Domnhall Gleeson et une irrésistible Maggie Gyllenhall! L’originalité du ton et la pertinence de la réflexion sur la création et la célébrité font de ce petit OVNI cinématographique une expérience des plus recommandables!

4

 

SORTIE LE 4 FEVRIER 2015