CRITIQUE: GOYOKIN, L’OR DU SHOGUN (1969)

Devenu fan de ce réalisateur japonais à travers la dernière livraison wild side dont je traîte dans l’article sur « Tokyo Bordello », j’ai visionné ce soir un de ses plus grands films: « Goyokin, l’or du shogun », réalisé en 1969.

Une véritable claque! ce film est un monument! Le grand Tatsuya Nakadai incarne un samouraï traumatisé par le massacre d’un village de pêcheurs par son clan, pour de basses raisons financières. Quand il décide de se ranger, son clan menace de recommencer: il va retarder sa retraite pour prendre la défense des villageois et par là-même, se retourner contre son propre clan.

Bien qu’étant un pur chambara (film de sabre), ce film est aussi un véritable western spaghetti. En effet, le héros est un homme dévasté qui va se retourner contre les siens pour défendre les opprimés, thème souvent utilisé dans ce genre de films. La musique, également, a parfois des accents « morriconiens »et certains plans semblent tout droit sortis des films de Sergio Leone.

Le film bénéficie enfin d’une photographie de toute beauté, grâce à Kozo Okazaki, à qui l’on doit entre autres la photographie de « Yakuza » de feu Sidney Pollack. Dans le même genre et à la même époque, Gosha tournait « Hitokiri le châtiment » que j’ai vu récemment mais qui n’arrive pas à la cheville de Goyokin. Même s’il bénéficiait de quelques moments d’anthologie, il ne dégageait pas la puissance de celui-ci et souffrait d’interminables longueurs.

Goyokin est bel et bien un chef-d’oeuvre absolu! Ceux qui se laisseront tenter ne le regretteront pas!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s