CRITIQUE: BROTHERS (2009)

Affiche américaine.

Sam et Grace et leurs deux filles forment la famille idéale. Marine, Sam est envoyé en Afghanistan. En son absence, Tommy, son frère tout juste sorti de prison, veille sur les femmes de sa vie. Très vite, une nouvelle effroyable va tomber: Sam a disparu dans le crash de son hélicoptère. Grace et ses filles vont devoir faire leur deuil et apprendre à vivre sans Sam, son père va devoir vivre sans son fils dont il était le plus fier, et Tommy, le frère, trouver peut-être enfin sa place dans la famille. Mais quelques mois plus tard, alors que la vie à commencer à s’organiser autrement, Sam réapparaît après avoir été fait prisonnier par les Talibans, mais c’est un homme complètement détruit qui revient…

Remake d’un film danois de Suzanne Bier réalisé en 2006 (dont je vous parlerai ultérieurement), Brothers est une superbe réussite. Mis en scène par le très rare réalisateur irlandais Jim Sheridan (my left foot, au nom du père, the boxer, in America…), Brothers est un film bouleversant sur la famille, les séquelles psychologiques de la guerre ( ce qui le rapproche un peu de « dans la vallée d’Elah ») et le travail de deuil. Certains passages très réalistes donnent la chair de poule et le casting n’y est pas pour rien: Jack Gyllenhall, Tobey Maguire et Nathalie Portman, tous les trois brillants et aux choix de carrière passionnants, les enfants criants de vérité sans oublier le père, ancien militaire infect avec son deuxième fils, incarné avec brio par Sam Shepard.

L’un des grands chocs de 2010!

Publicités

Une réflexion sur “CRITIQUE: BROTHERS (2009)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s