CRITIQUE: UNE PETITE ZONE DE TURBULENCES (2009)

UGC Distribution

La vie de Jean-Pierre entre dans une petite zone de turbulences. Tout juste retraité et atteint d’eczéma, il se croit condamné par un cancer de la peau. Sa femme le trompe avec un de ses anciens collègues, sa fille de marie pour la deuxième fois avec un pauvre bougre que toute la famille a baptisé « bac moins 6 » et son fils est gay. Sa nouvelle vie de retraité est un véritable enfer!

Après le complètement raté « Chambre des Morts », Alfred Lot s’essaie à la comédie et c’est plutôt réussi, non pas qu’on assiste à un chef d’oeuvre mais c’est largement au-dessus de la moyenne du genre en France. Il faut dire que le scénario adapté d’un roman de Mark Haddon est signé ainsi que les dialogues par Michel Blanc et l’homme est assez doué dans l’exercice.

Sans être d’une originalité incroyable, les dialogues font souvent mouche et la casting est parfait; Michel Blanc joue le père retraité complètement hypocondriaque (très drôle!), Miou-Miou la mère petite bourgeoise un peu dépassée par les évènements, et Mélanie Doutey et Gilles Lellouche (couple à la ville) qui jouent à je t’aime moi non plus.

Une bonne comédie et un bon moment en perspective.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s