Critique Dvd: Free Love

61FfQui3DCL._SL1000_.jpg

Titre original Freeheld
Réalisation Peter Sollett
Scénario Ron Nyswaner
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 10 février 2016

LE FILM:

3

Années 2000. Laurel, est une brillante inspecteur du New Jersey. Sa vie bascule le jour où elle rencontre la jeune Stacie. Leur nouvelle vie s’effondre quand Laurel découvre qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale. Laurel a un dernier souhait : elle veut que sa pension revienne à la femme qu’elle aime, mais la hiérarchie policière refuse catégoriquement. Laurel et Stacie vont se battre jusqu’au bout pour faire triompher leurs droits.

Free Love s’inspire de l’histoire du combat mené par Laurel Hester, officier de police condamnée par un cancer et sa compagne, Stacie Andree pour obtenir le versement de la pension due aux veufs. Aucune surprise à voir Ron Nyswaner, scénariste de « Philadelphia » derrière l’écriture de ce film tant les deux oeuvres ont la même portée militante. C’est d’ailleurs le principal intérêt du film qui, cinématographiquement parlant, ne brille pas d’une grande originalité, ni d’une grande finesse, cédant souvent aux facilités du genre. Mais l’importance du sujet, la lutte contre les discriminations et pour l’égalité, emporte tout de même l’adhésion. Quant à la magnifique interprétation du duo Julianne Moore/Ellen Page, joliment accompagnées de Michael Shannon en équipier modèle et Steve Carrell en avocat gay, elle finit de convaincre les petits coeurs sensibles comme le mien!

TECHNIQUE:

4

Aucun souci même si le film lui-même n’incite pas aux démonstrations techniques.

BONUS:

Aucun bonus, pas même une bande annonce!

VERDICT:

3

Un film important à défaut d’être un grand film…

Disponible en DVD (19.99 euros) dès le 14 juin chez ORANGE STUDIO


Publicités

Critique bluray: Toute première fois

71iYEzdPT2L._SL1100_

  • Date de sortie salles:
    28 janvier 2015
  • Réalisé par :
    Noémie Saglio, Maxime Govare
  • Avec :
    Pio Marmaï, Franck Gastambide, Adrianna Gradziel…
  • Durée :
    1h38min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2014
  • Distributeur :
    Gaumont

LE FILM:

2.5

Après une nuit trop arrosée, Jérémie, beau garçon d’une trentaine d’années, émerge au petit matin dans le lit d’Adna, ravissante inconnue à l’accent suédois. Le début d’un conte de fées ? Rien n’est moins sûr car Jérémie est sur le point de se marier avec… Antoine, l’homme qui partage sa vie depuis plusieurs années…

La comédie française va mal et l’on avait tout à craindre de cette comédie sur l’homosexualité! Et bien c’est plus réussi que prévu mais ça ne fait pas pour autant la comédie de l’année! Si l’on évite les gros sabots attendus et si l’idée de départ (en quelque sorte un coming out à l’envers) peut paraître intéressante, le propos du film ne bouscule pas vraiment les certitudes et n’amène pas vraiment de réflexion sur un sujet pourtant intéressant (l’identité sexuelle et le regard de l’autre). Mais pire que tout, hormis quelques situations cocasses, le film n’est jamais vraiment drôle et surtout pâtit de cruelles chutes de rythme et d’un final ô combien consensuel. Reste l’interprétation sympatoche notamment de Franck Gastambide! Comme toutes les « premières fois », c’est rarement inoubliable!

TECHNIQUE:

5

Le top même si le film ne prête pas aux envolées home cinématographiques!

BONUS:

0.5

Outre les bandes annonces, on trouve un seul petit bêtisier! Dommage…

VERDICT:

2.5

Sympa mais pas plus!

Disponible en DVD (12.99 euros) et bluray (12.99 euros) chez Gaumont


CRITIQUE: UNE PETITE ZONE DE TURBULENCES (2009)

UGC Distribution

La vie de Jean-Pierre entre dans une petite zone de turbulences. Tout juste retraité et atteint d’eczéma, il se croit condamné par un cancer de la peau. Sa femme le trompe avec un de ses anciens collègues, sa fille de marie pour la deuxième fois avec un pauvre bougre que toute la famille a baptisé « bac moins 6 » et son fils est gay. Sa nouvelle vie de retraité est un véritable enfer!

Après le complètement raté « Chambre des Morts », Alfred Lot s’essaie à la comédie et c’est plutôt réussi, non pas qu’on assiste à un chef d’oeuvre mais c’est largement au-dessus de la moyenne du genre en France. Il faut dire que le scénario adapté d’un roman de Mark Haddon est signé ainsi que les dialogues par Michel Blanc et l’homme est assez doué dans l’exercice.

Sans être d’une originalité incroyable, les dialogues font souvent mouche et la casting est parfait; Michel Blanc joue le père retraité complètement hypocondriaque (très drôle!), Miou-Miou la mère petite bourgeoise un peu dépassée par les évènements, et Mélanie Doutey et Gilles Lellouche (couple à la ville) qui jouent à je t’aime moi non plus.

Une bonne comédie et un bon moment en perspective.