CRITIQUE: LES MAUDITS (1946)

Gaumont vient d’éditer une petite perle en dvd et blu-ray dans une version remasterisée de très belle qualité, « les Maudits » de René Clément, qu’il réalisa juste après avoir travaillé pour Cocteau sur « la Belle et la bête ».

En 1945, alors que l’Allemagne voit la défaite se profiler, un sous-marin transportant des dignitaires nazis et des sympathisants français se dirige vers l’Amérique du Sud. L’état de santé d’une des passagères pousse l’équipage à accoster afin de kidnapper un médecin, le docteur Guibert, qui terminera le voyage à bord du submersible. La tension, due à la proximité de la défaite, se fait de plus en plus pesante…

Tourné en 1946, le film dresse un portrait de l’occupant certes un tantinet caricatural, en particulier le personnage de Forster, mais l’aspect réaliste qu’on trouve déjà dans « la bataille du rail » est toujours aussi réussi. Clément retranscrit très bien ce sentiment claustrophobe qu’on peut éprouver dans ce sous-marin et la tension de plus en plus palpable…

Une vraie réussite qui méritait bien qu’on lui fasse une petite beauté avec cette très belle édition…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s