Critique: Logan

513278.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation James Mangold
Scénario Michael Green
David James Kelly
Acteurs principaux
Sociétés de production Donners’ Company
Marvel Entertainment
TSG Entertainment
20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 137 minutes
Sortie 1er mars 2017

Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

Nouvelle aventure de Wolverine en guise d’au-revoir pour le mutant aux griffes de métal et vraie bonne surprise! Autant « Wolverine » et « Le combat de l’immortel »n’étaient pas de grandes réussites, ce dernier volet en forme de western crépusculaire et road movie « familial » s’avère être le meilleur de la saga X-Men! Violent et désenchanté (interdit aux moins de 12 ans), « Logan » marque la fin d’une époque Xavier, Wolverine et Caliban semblant être les derniers rescapés des mutants que l’on connaît et l’action se déroule dans une vingtaine d’années. Les mutants sont maintenants clonés et fabriqués en série et Logan et sa « descendance » vont devoir se frotter aux savants fous. Très soigné sur la forme, ce « Logan » maintient une vraie tension durant 2h15 et s’avère un réel plaisir! Dommage que ce soit le chant du cygne du héros griffu!

4

Gambit, un anti-héros à l’affiche de X-Men ?

Capture

 

Conscients du potentiel quasi-illimité de la très large famille Marvel –un site américain fait état de plus de 35 000 personnages au total, toutes catégories confondues –les producteurs de la saga cinématographique X-Men n’hésitent pas à faire appel ci et là à plusieurs inconnus du grand public. Rien de tel pour pimenter un nouvel opus et enrichir les trois arcs narratifs principaux. C’est ce qui s’est passéen 2009, dans le film « X Men Origins », oùl’on voit apparaitre pour la première Gambit, un mercenaire mutant connu pour son pouvoir de transformer les objets qu’il touche en énergie pure, conduisant le plus souvent àd’énormes explosions. On le retrouve notamment dans une scène aux côtés du protagoniste, Wolverine, et de Daniel Negreanu, joueur professionnel de poker très médiatique et acteur amateur. Les trois compères sont assis autour d’une table, cartes en main. Ce détail n’est pas anodin puisque Gambit en utilise fréquemment, puisqu’elles se chargent rapidement et sont très maniables. Mais qui est vraiment Gambit ?

De son vrai nom Remy Etienne LeBeau, Gambit est un caractère atypique au sein de l’univers Marvel. Apparu tardivement dans les bandes dessinées –aux débuts des années 1990 –Gambit ne répond pas aux critères traditionnels des héros Marvel : en plus d’être un voleur et un pickpocket accompli, il est dotéd’une fine corpulence, d’une vue médiocre et parle couramment…français. Cela ne l’a pas empêchéde conquérir rapidement le cœur des spectateurs et de jouir àl’heure actuelle d’une notoriétécroissante.

Fini donc les passages éclairs : les réalisateurs veulent désormais prendre le temps de développer le personnage Gambit. Cela s’opérera dès la suite de « X–Men : Days of future Past ». Intitulée « X-Men : Apocalypse », elle sortira en mai 2016. Channing Tatum est annoncé depuis quelque temps pour endosser le rôle de Gambit, même si une partie seulement du casting a été dévoilée jusque-là par la productrice Lauren Shuler Donner. Il remplacera Taylor Kitsch, auteur d’une performance pour le moins médiocre en 2009. Ravi, l’acteur, que l’on retrouve entre autres dans « Magic Mike », « 21 Jump Street »et « Side Effects », ne cachait pas à la presse son désir d’incarner Gambit, ce personnage « ni tout blanc, ni tout noir », selon ses propres termes. Souvent sollicité pour son impressionnante musculature, outre ses talents évidents de comédien, Gambit demandera à Tatum la maîtrise de l’accent cajun, parlé en Louisiane. Le tournage n’a pas encore débuté, mais l’acteur semble prendre déjà très au sérieux son futur rôle, qui lui donne beaucoup d’idées.

 

Capture2

 

En effet, les rumeurs vont bon train à propos d’un spin-off en gestation, toujours avec Tatum à l’affiche, qui mettrait Gambit encore plus en évidence. Histoire de voir si Tatum a de quoi s’inscrire dans la durée, un peu comme les indétrônables Hugh Jackman, Patrick Stewart et Ian McKellen. Quoi qu’il en soit, que les fans de X-Men soient rassurés : avec la sortie en 2016 de « X-Men : Apocalypse »et en 2017 de « Wolverine 3 », et l’existence de deux autres productions en projet –X-Force et Deadpool –plus une, si la possibilité de voir un solo de Tatum en Gambit se concrétise, la saga a encore de beaux jours devant elle.