CINEMA: LE TOP 10 DE 2012

FreeGreatPicture.com-30974-podium2012 maintenant derrière nous il est temps de dresser notre bilan de l’année avec un top 10 qui m’a forcément amener à sacrifier certains films pour n’en dégager que 10 qu’il fallait absolument voir! Voici ce top 10:

– 10 The Descendants d’Alexander Payne

70142819L’accompagnement vers la mort d’une femme par son mari et ses filles! Bouleversant avec en prime le meilleur rôle de Clooney! Critique ici

9- Barbarade Christian Petzold

barbara

Un bouleversant portrait de femme sous surveillance! Critique ici

8- Skyfall de Sam Mendes

SKYFALL

Quand le réalisateur d’American Beauty et les Noces Rebelles revisite le mythe Bond, ça donne l’un des meilleurs films de la série si ce n’est le meilleur! Critique ici

7- Millenium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher

2803256800

Magnifique adaptation du best-seller nordique par le génial David Fincher! Critique ici

6- Killer Joe de William Friedkin

Killer-Joe_reference

Portrait trash d’une famille de rednecks par le réalisateur de l’Exorciste et French Connection, William Friedkin! Critique ici

5- Moonrise Kingdom de Wes Anderson

200410252138172679_fkaanzp0_f

Tout le génie de Wes Anderson au service de l’un des plus beaux films sur l’enfance! Critique ici

4- Bullheadde Michael R. Roskam

Affiche-Francaise-de-Bullhead_portrait_w858

Le coup de poing belge de l’année avec la découverte Mathias Schoenaerts! Critique ici

3- Les Bêtes du Sud Sauvage de Benh Zeitlin

les-betes-du-sud-sauvage

La perte de l’innocence à travers un émouvant conte, un magnifique premier film qui enchanta Cannes et Deauville! Critique ici

2- De rouille et d’os de Jacques Audiard

arton7725

Quand Audiard s’essaie au mélodrame et dirige Marion Cotillard, ça donne la plus grande injustice du dernier festival de Cannes! Critique ici

1- Amour de Michael Haneke

amour-poster1

2ème Palme d’Or ô combien méritée pour la plus belle des histoires d’amour mais aussi son film le plus violent! Critique ici

Cette année fut finalement une bonne année si j’en juge la liste des films dont j’ai dû me séparer pour mon top 10: les Adieux à la reine de Benoît Jacquot, l’Enfant d’en haut d’Ursula Mayer, Faust de Sokourov, Take Shelter de Jeff Nichols, la Taupe de Tomas Alfredson, The Deep Blue Sea de Terrence Davies , The Dark Knight Rises de Christopher Nolan ou encore Miss Balade Gerardo Naranjo! Et 2013 s’annonce chaud avec notamment Lincoln de Spielberg, Django de Tarantino ou les nouveaux films de James Gray et Sofia Coppola!
Et vous, quel est votre top 10?

CRITIQUE: SKYFALL

SKYFALL

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Pour les 50 ans de Bond et son 23ème opus cinématographique, les producteurs ont voulu marquer le coup! Et effectivement, ce Skyfall est remarquable à plusieurs points de vue.

Pour cette troisième prestation de Daniel Craig après un « Casino Royale » revigorant à la suite de quelques Bond Brosnaniens un peu légers ,et une grosse déception « Quantum of Solace », les producteurs confient les rênes de la plus célèbre franchise à un vrai cinéaste plutôt qu’à un movie maker lambda, Sam Mendes, choix d’autant plus surprenant que le monsieur ne s’est pas particulièrement fait remarquer dans le domaine de l’action (American Beauty, les noces Rebelles, Away we go, les Sentiers de la perdition). C’est le retour également de Stuart Baird, monteur sur « Casino Royale » et du chef op’ Roger Deakins (inoubliable photo de « True Grit »!). Enfin, au scénario, c’est John Logan à qui l’on doit Gladiator, Aviator ou encore Hugo Cabret, qui officie!

Et toute cette équipe, en guise d’anniversaire, s’est attelée à tout à la fois rendre hommage au Commander Bond ainsi qu’à reconstruire un Bond plus conforme à son époque et ce, dès la première seconde du métrage. Ce « Skyfall » se démarque d’entrée par l’absence de la petite séquence où l’on a l’habitude de voir Bond dans le canon d’un revolver et nous projette illico dans la scène pré-générique, une scène de poursuite palpitante qui surprend par la vitalité de sa mise en scène! Le générique s’ouvre ensuite sur l’excellente chanson d’Adèle, la meilleure depuis des lustres, et la mort de Bond (provisoire bien sûr!). Lire la suite