Critique: Joker

4765874.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Todd Phillips
Scénario Todd Phillips
Scott Silver
Acteurs principaux
Sociétés de production DC Entertainment
Joint Effort
Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller psychologique
Durée 122 minutes
Sortie 9 octobre 2019

Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand écran, se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société. 

Voilà un projet qui avait de quoi intriguer! Un film tiré de l’univers des comics, Batman plus précisément, réalisé par un tâcheron hollywoodien à  qui l’on doit les « Very Bad Trip » ou l’adaptation de « Starsky et Hutch », qui malgré tout récolte rien de moins que le Lion D’Or à Venise! Dès que le noir se fait, on sait qu’on est en face de quelque chose de spécial quand le logo de Warner version 70’s apparaît à l’écran, puis les premières images, granuleuses à souhait, qui sentent bon le vintage. Si le film de Todd Phillips est bien un prequel de Batman centré sur le personnage du Joker dont on apprend ici ses origines, « Joker » n’est pas un film de super héros et délaisse complètement le tout numérique. « Joker » est un film noir, poisseux, qui nous plonge dans la folie d’un homme, une fourmi écrasée par les pieds d’une société inégalitaire et cruelle envers les faibles. Arthur Fleck est un homme brisé, un laissé pour compte, handicapé par une maladie psy qui le marginalise un peu plus. Porté par un Joaquin Phoenix totalement hallucinant (Oscar en vue!), « Joker » est un film scorsesien en diable jusqu’au personnage de l’animateur TV incarné par De Niro qui n’est pas sans rappeler celui de « la Valse des Pantins ». Rien n’est à jeter dans ce film complètement à part dans le paysage hollywoodien actuel, mise en scène, photo, interprétation, force du propos! « Joker » est l’un des films majeurs de l’année et sans doute de la décennie!

5

Publicités

Critique Bluray: War Dogs

819YM+HNPJL._SL1500_.jpg

Titre original War Dogs
Réalisation Todd Phillips
Scénario Jason Smilovic
Todd Phillips
Stephen Chin
Acteurs principaux
Sociétés de production Green Hat Films
The Mark Gordon Company
RatPac-Dune Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 114 minutes
Sortie 14 septembre 2016

LE FILM:

3.5

Deux copains âgés d’une vingtaine d’années, vivant à Miami Beach à l’époque de la guerre en Irak, profitent d’un dispositif méconnu du gouvernement fédéral, permettant à de petites entreprises de répondre à des appels d’offres de l’armée américaine. Si leurs débuts sont modestes, ils ne tardent pas à empocher de grosses sommes d’argent et à mener la grande vie. Mais les deux amis sont totalement dépassés par les événements lorsqu’ils décrochent un contrat de 300 millions de dollars destiné à armer les soldats afghans. Car, pour honorer leurs obligations, ils doivent entrer en contact avec des individus très peu recommandables? dont certains font partie du gouvernement américain…

Quelques années après le « Lord of War » d’Andrew Niccol qui démontait les rouages du trafic d’armes international, Todd Phillips laisse les beuveries de « Very Bad Trip » pour nous offrir son brûlot. Inspiré d’une histoire vraie, « War Dogs » retrace l’itinéraire hallucinant de deux jeunes Américains qui vont se lancer dans le trafic d’armes jusqu’à devenir fournisseurs de l’armée US, sans éviter les magouilles. La réussite du film est de dénoncer des pratiques et un business effarants tout en gardant un ton assez léger, entre le film de potes et Scorsese! Rythmé et superbement interprété par Miles Teller et Jonah Hill, « War Dogs » est une bonne surprise à rattraper d’urgence!

TECHNIQUE:

4.5

Nickel à tous niveaux!

BONUS:

On trouve ici deux docs en guise de making of dont l’un sur l’un des « vrais » protagonistes et un petit dessin animé qui explique le fonctionnement des appels d’offre du Pentagone!

VERDICT:

3.5

Une bonne surprise à découvrir!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Warner Bros