CRITIQUE : LES TEMPS MODERNES

51N0nyta31L

 

LE FILM: 10/10

Charlot devient employé dans une usine. Mais très vite aliéné par les conditions du travail à la chaîne, il se retrouve sans travail, puis en prison. A sa sortie, il fait la connaissance d’une gamine orpheline et recherchée par la police. L’homme et la jeune fille s’allient pour affronter ensemble les difficultés de la vie.

Dernière apparition du personnage de Charlot à l’écran, les Temps Modernes est sans doute le plus grand film de Charles Chaplin. Virulente critique contre une société industrielle qui ne respecte pas l’individu, le film est également une succession de scènes cultes: le passage de Charlot dans les engrenages de la machine, l’essai de la machine destinée à nourrir les ouvriers sans qu’ils cessent le travail, le drapeau ramassé par Charlot qui le fait passer pour le leader des manifestations, la scène du patinage dans le grand magasin, etc… Et il y a bien sûr la si émouvante histoire d’amour avec le personnage interprété par Paulette Goddard!

Bourré d’idées de gags et de mise en scène, les Temps Modernes est aussi le premier film où l’on entend la voix de Charlot; ironie du sort, c’est dans un charabia incompréhensible qu’il chante une chanson inspirée de Titine!

Le plus formidable avec les Temps Modernes, comme avec tous les films de Chaplin d’ailleurs, c’est leur aspect intemporel, non seulement sur le fond mais sur la forme toujours apte à séduire tous les publics, même les plus jeunes.

 

CRITIQUE BLU-RAY: ANTOINE ET ANTOINETTE

LE FILM: 9,5/10

Antoine,  ouvrier  imprimeur,  aime  Antoinette, jolie et coquette vendeuse dans  un  grand  magasin  des  Champs-Elysées. Leur vie réglée et heureuse, faite  de  petits  riens,  de  gentillesse, d’un peu de jalousie et de rêve aussi, frôle le drame sous la forme d’un billet de loterie perdu…

Quatrième long métrage de Jacques becker réalisé en 1947, « Antoine et Antoinette » est un film atypique. Il y est avant toute chose question d’Amour, ici entre une vendeuse dans un grand magasin et un ouvrier imprimeur. Elle irradie de beauté, provoquant le désir chez tous les hommes qu’elle croise, mais a la tête sur les épaules et une certaine force de caractère. Lui est jaloux, s’emporte un peu facilement et manque parfois de lucidité. Mais les deux ensemble forment un couple à la solidité à toute épreuve qui sait se contenter du peu qu’il a.

Lorsqu’un billet de loterie gagnant le permettant de changer de vie leur fausse compagnie la mise en scène de Becker donne au film des accents de film noir voire des touches de fantastique! Quoi qu’il en soit, Becker parvient à rendre une histoire d’Amour banale passionnante en accumulant les péripéties et surtout dresse un portrait de la classe ouvrière d’Après Guerre d’une précision clinique. Magnifiquement mis en scène, le film de Becker s’appuie en outre sur un duo d’acteur Roger Pigaut/Claire Mafféi dégageant une alchimie miraculeuse. Du très grand cinéma dans une version restaurée de toute beauté!

LES BONUS: 9/10

Seul et unique bonus, un passionnant documentaire sur Jacques Becker parsemé d’interventions de proches et de collaborateurs!

VERDICT: 9,5/10

INDISPENSABLE!!!

Disponible en DVD (16,99 euros) et blu-ray(19,99 euros) chez Gaumont dans la collection Gaumont Classiques dès le 19 septembre