Critique: Ce qui nous lie

376311.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Cédric Klapisch
Scénario Cédric Klapisch
Santiago Amigorena
Acteurs principaux
Sociétés de production Ce qui me meut
France 2 Cinéma
StudioCanal
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 14 juin 2017

Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent.

Après le tour du monde de Xavier de la trilogie de « l’auberge espagnole », Klapisch se pose en Bourgogne, dans les vignobles. Si la peinture du milieu viticole est bien documentée, ce qui intéresse le cinéaste c’est la famille et le couple, dans toute leur complexité.  Cette histoire d’héritage, au sens propre comme au figuré emporte l’adhésion grâce à un trio de jeunes comédiens époustouflants: Pio Marmaï dans la confirmation et François Civil (déjà vu dans 10% Cent) et Ana Girardot dans des rôles à leur mesure. Drôle, émouvant, « ce qui nous lie » résonnera probablement en chacun de nous et suscitera une vraie réflexion sur les priorités de la vie.

4

Publicités

Critique Bluray: Nos Futurs

71u5V5NWVLL._SL1100_.jpg

 

Réalisation Rémi Bezançon
Scénario Rémi Bezançon
Vanessa Portal
Jean-François Halin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 97 minutes
Sortie 22 juillet 2015

LE FILM:

2.5

Deux amis d’enfance, qui s’étaient perdus de vue depuis le lycée, se retrouvent et partent en quête de leurs souvenirs…

Mis à part avec Zarafa, destiné au jeune public, Rémi Bezançon continue son oeuvre à destination des trentenaires. Il s’intéresse ici au désir de replonger dans ses délires d’ado lorsqu’on est installé dans sa vie d’adulte. Drôle de ton ici: le film n’est jamais vraiment une comédie, n’est jamais franchement drôle ni rythmé mais n’est jamais non plus vraiment un drame. Le film ne trouve jamais sa vitesse de croisière et sonne assez souvent faux, laissant le spectateur dans l’ennui. Seul Pio Marmaï tire comme souvent son épingle du jeu…

TECHNIQUE:

4

Rien à dire même si le film ne prête pas aux envolées techniques!

BONUS:

0.5

3 trailers et c’est tout!

VERDICT:

2.5

Dispensable…

Disponible en DVD (12.99 euros) et bluray (14.99 euros) chez Gaumont dès le 25 novembre

Critique bluray: Toute première fois

71iYEzdPT2L._SL1100_

  • Date de sortie salles:
    28 janvier 2015
  • Réalisé par :
    Noémie Saglio, Maxime Govare
  • Avec :
    Pio Marmaï, Franck Gastambide, Adrianna Gradziel…
  • Durée :
    1h38min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2014
  • Distributeur :
    Gaumont

LE FILM:

2.5

Après une nuit trop arrosée, Jérémie, beau garçon d’une trentaine d’années, émerge au petit matin dans le lit d’Adna, ravissante inconnue à l’accent suédois. Le début d’un conte de fées ? Rien n’est moins sûr car Jérémie est sur le point de se marier avec… Antoine, l’homme qui partage sa vie depuis plusieurs années…

La comédie française va mal et l’on avait tout à craindre de cette comédie sur l’homosexualité! Et bien c’est plus réussi que prévu mais ça ne fait pas pour autant la comédie de l’année! Si l’on évite les gros sabots attendus et si l’idée de départ (en quelque sorte un coming out à l’envers) peut paraître intéressante, le propos du film ne bouscule pas vraiment les certitudes et n’amène pas vraiment de réflexion sur un sujet pourtant intéressant (l’identité sexuelle et le regard de l’autre). Mais pire que tout, hormis quelques situations cocasses, le film n’est jamais vraiment drôle et surtout pâtit de cruelles chutes de rythme et d’un final ô combien consensuel. Reste l’interprétation sympatoche notamment de Franck Gastambide! Comme toutes les « premières fois », c’est rarement inoubliable!

TECHNIQUE:

5

Le top même si le film ne prête pas aux envolées home cinématographiques!

BONUS:

0.5

Outre les bandes annonces, on trouve un seul petit bêtisier! Dommage…

VERDICT:

2.5

Sympa mais pas plus!

Disponible en DVD (12.99 euros) et bluray (12.99 euros) chez Gaumont


CRITIQUE: UN HEUREUX EVENEMENT (2011)

Quand Barbara, jeune étudiante en Philo et Nicolas, vendeur dans un video-club et éternel adolescent, se rencontrent, c’est très vite l’Amour fou. Au bout de quelques mois, dans l’insouciance, ils décident de faire un enfant. La vie du jeune couple, de la grossesse aux premiers pas de la petite Léa, va s’en trouver bouleversée. Personne n’avait préparé les jeunes adultes à un tel cataclysme.

Tiré d’un roman éponyme d’Eliette Abécassis, c’est le troisième long métrage de Rémi Bezançon à qui l’on doit « ma vie en l’air » et le très surcoté « le premier jour du reste de ta vie ».  Très clairement calibré pour faire un carton (je prends les paris!), en particulier chez les trentenaires dont j’ai l’honneur de faire partie, le film est pourtant loin d’être réussi. Il comporte exactement les mêmes défauts que le film précédent de Bezançon à savoir un style ouvertement calqué sur les romcoms « étatsuniennes », ce qui comprend entre autres une utilisation abusive de la musique (encore une fois de Sinclair qui ferait mieux de retourner dans son jury sur M6). Pourquoi toujours souligner les scènes « d’émotion » avec du violon et parsemer le film de scènes ponctuées de rock à la façon des clips? Au niveau narratif ensuite, je suis très gêné par l’usage excessif de la voix off; autant le « je » ne nuit pas du tout à la lecture de cet excellent livre autant cet outil est à prendre avec des pincettes au Cinéma, ce que n’a pas fait Rémi Bezançon.

Maintenant, la parole est à la défense! Certes, même si aucun lieu commun ne nous est épargné (les ébats dérangés par les cris du bébé, les couches sales qui sentent mauvais et le vomi sur le col des chemises, j’en passe et des meilleures!), certaines scènes m’on fait sourire me remémorant certains bons moments de ma vie de jeune père. La scène de la rencontre du couple est aussi une superbe idée dont je vous laisse la surprise. Le couple Louise Bourgoin/Pio Marmaï est excellent, démontrant une complicité qui fait plaisir à voir et prouvant que l’ancienne miss météo est une vraie actrice (en course pour un César?) ! C’est SON film! Josiane Balasko trouve ici son meilleur rôle depuis des lustres, incarnant à merveille la mère soixante-huitarde de Louise Bourgoin.

« Un heureux évènement » est donc un film qui amusera sûrement ceux qui ont eu des enfants et qui en dégoûtera les autres!