CRITIQUE DVD: HUNGER GAMES (EDITION COLLECTOR)

LE FILM: 6,5/10

Chaque année, sur les ruines de ce qui était autrefois l’Amérique du Nord, le Capitole, l’impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille – les « tributs » – concourir aux Hunger Games. À la fois sanction envers la population pour avoir tenté de se rebeller et stratégie d’intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent
s’affronter jusqu’à la mort. Le dernier survivant est déclaré vainqueur. La jeune Katniss se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés aux jeux toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, un ancien vainqueur des Hunger Games mais qui a sombré dans l’alcool. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l’arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l’amour…

Adaptation du premier volet de la trilogie éponyme écrite par Suzanne Collins, Hunger Games est un pur survival d’anticipation. L’héroïne, Katniss Everdeen, doit lutter pour sa survie dans un jeu orchestré par le gouvernement de son pays, contre d’autres enfants et adolescents. L’originalité du film réside dans le fait qu’il s’agit avant tout d’un teen movie mais à la violence rare dans ce genre de productions. Efficacement mis en scène, le film fonctionne assez bien, même s’il reste adressé à un public jeune. Pour le spectateur de plus de trente ans, le film évoquera beaucoup certains films comme « le Prix du danger » d’Yves Boisset ou sa « copie » « Running Man » avec Schwarzie! Même si l’on peut reprocher au film quelques longueurs (pas loin de 2h30!), Hunger Games reste un divertissement de qualité porté par un excellent casting mené par l’hypnotisante Jennifer Lawrence! On retrouve Woody Harrelson, Stanley Tucci, Donald Sutherland ou encore Lenny Kravitz!

Comme souvent chez Metropolitan, la qualité est au rendez-vous sur le plan technique! Un DVD de haute volée!

LES BONUS: 10/10

Dans cette édition collector, un dvd est entièrement consacré aux bonus très complets! Voici le contenu: un making-of très complet divisé en plusieurs parties des origines à la sortie, divers modules sur l’auteure du livre, Donald Sutherland, la salle de contrôle et une rencontre entre le réalisateur et un critique (très docile!), le film de propagande en entier, une featurette sur le casting, les bandes annonces, une galerie de photos et une sur les affiches! En tout, pas loin de 3 heures de bonus!

VERDICT: 8/10

Une édition collector parfaite pour un film qui ravira les ados!

Disponible en DVD édition simple (19,99 euros), DVD collector (24,99 euros), édition 2 bluray (24,99 euros) et édition prestige 4 disques Fnac (49,99 euros) dès le 18 août chez Metropolitan.

 



Publicités

CRITIQUE DVD: PRECIOUS

LE FILM:

Precious a 16 ans. Obèse, elle vit avec sa mère d’allocations diverses. Celle-ci ne manque aucune occasion pour la battre alors que le père de Precious, atteint du SIDA a violé sa fille à plusieurs reprises. De ces rapports est née une petite fille trisomique gentiment surnommée « Mongo » et Precious est enceinte une deuxième fois. Rêvant de devenir chanteuse, Precious va se battre pour changer de vie…

Film phénomène, « Precious », second film de Lee Daniels, issu du circuit indépendant, a récolté plus d’une cinquantaine de prix dans tous les plus grands festivals de la planète et Mo’Nique, qui interprète la marâtre, a même décroché l’Oscar du meilleur second rôle féminin! Pourtant, je dois bien avouer que je ne suis pas très client! Certes, l’interprétation vaut le détour, de Mo’Nique bien sûr mais surtout de Gabourey Sidibe dans le rôle de titre et aussi de Mariah Carey, que l’on découvre loin de la diva dans le rôle d’une assistante sociale. Malheureusement, overdose de pathos! 1 h 45 de souffrances, de misère, tout ça à coup d’images clipesques et de ralentis : rien ne nous est épargné et c’en est trop pour moi!

Côté technique, un DVD irréprochable côté son comme côté image!

LES BONUS:

Outre quelques bandes annonces, une intéressante featurette de 17 mins sur les comédiennes de film et une rencontre de Laurent Weil avec le réalisateur, Gaby Sidibe et Lenny Kravitz (24 mins) également instructive.

VERDICT:

Si vous ne cherchez pas à vous distraire, « Precious » peut être le DVD idéal d’autant qu’il sort chez ARP SELECTION le 22 novembre prochain à prix très doux (12.99 euros!).