Critique: La belle et la belle

3021034.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Sophie Fillières
Scénario Sophie Fillières
Acteurs principaux
Sociétés de production Christmas in July
France 3 Cinéma
Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie romantique
Durée 95 minutes
Sortie 14 mars 2018

Margaux, 20 ans, fait la connaissance de Margaux, 45 ans : tout les unit, il s’avère qu’elles ne forment qu’une seule et même personne, à deux âges différents de leur vie…

Sixième long métrage de Sophie Fillières, « la Belle et la Belle » est une comédie qui repose sur un postulat « fantastique ». Si durant les 20 premières minutes, on se demande qui sont ces deux femmes, Margaux la quadra et Margaux la jeune femme, que l’on voit évoluer chacune de son côté, on comprend vite qu’elles sont qu’une et même personne, à 20 ans d’écart. L’une a tout à apprendre de l’expérience de l’autre et cette dernière a peut-être l’occasion de corriger les erreurs de son passé. Légèrement surréaliste cette réflexion sur le temps se déguste avec grand plaisir, portée par un trio d’acteurs formidable (Agathe Bonitzer, Sandrine Kiberlain et Melvil Poupaud) et une mise en scène lumineuse. Un régal!

4.5

Publicités

Critique Bluray: Nos Futurs

71u5V5NWVLL._SL1100_.jpg

 

Réalisation Rémi Bezançon
Scénario Rémi Bezançon
Vanessa Portal
Jean-François Halin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 97 minutes
Sortie 22 juillet 2015

LE FILM:

2.5

Deux amis d’enfance, qui s’étaient perdus de vue depuis le lycée, se retrouvent et partent en quête de leurs souvenirs…

Mis à part avec Zarafa, destiné au jeune public, Rémi Bezançon continue son oeuvre à destination des trentenaires. Il s’intéresse ici au désir de replonger dans ses délires d’ado lorsqu’on est installé dans sa vie d’adulte. Drôle de ton ici: le film n’est jamais vraiment une comédie, n’est jamais franchement drôle ni rythmé mais n’est jamais non plus vraiment un drame. Le film ne trouve jamais sa vitesse de croisière et sonne assez souvent faux, laissant le spectateur dans l’ennui. Seul Pio Marmaï tire comme souvent son épingle du jeu…

TECHNIQUE:

4

Rien à dire même si le film ne prête pas aux envolées techniques!

BONUS:

0.5

3 trailers et c’est tout!

VERDICT:

2.5

Dispensable…

Disponible en DVD (12.99 euros) et bluray (14.99 euros) chez Gaumont dès le 25 novembre

CRITIQUE: THE BLING RING

BLING_RING

À Los Angeles, un groupe d’adolescents fascinés par le people et l’univers des marques traque via Internet l’agenda des célébrités pour cambrioler leurs résidences. Ils subtiliseront pour plus de 3 millions de dollars d’objets de luxe : bijoux, vêtements, chaussures, etc. Parmi leurs victimes, on trouve Paris Hilton, Orlando Bloom et Rachel Bilson. Les médias ont surnommé ce gang, le « Bling Ring ».

Cinquième film de Sofia Coppola, le sujet de The Bling Ring avait tout pour séduire la réalisatrice. En s’inspirant d’un article paru dans le Vanity Fair sur une affaire qui agita la planète people, Sofia Coppola peut aborder des thèmes qui lui sont chers comme l’adolescence (Virgin Suicides) ou la célébrité (Lost in Translation, Somewhere et dans une certaine mesure Marie-Antoinette). Non sans rappeler un certain Spring Breakers dans son portrait peu flatteur d’une jeunesse désoeuvrée, The Bling Ring dépeint une adolescence ici fascinée par le luxe et la célébrité, prête à tout pour y goûter, à la différence de Korine qui montre une jeunesse avide de sensations. Coppola illustre à merveille la vacuité de l’existence de ces jeunes, collectionnant les articles de mode volés et enchaînant les soirées avec un style bien à elle, toujours empreint d’une certaine mélancolie mais la nouveauté vient d’un ton assez grinçant et satyrique qu’une scène reflète à merveille: en plein interrogatoire de police, l’une des jeunes demande à l’inspecteur, fascinée, s’il a pu parler avec Lindsey Lohan!

Sans dégager la même force et la même émotion que ses précédents films, The Bling Ring est tout de même assez réussi et constitue un maillon d’une oeuvre tout à fait cohérente. Servi par un très beau casting de petits nouveaux dont une Emma Watson qui s’émancipe totalement du personnage d’Hermione et par une belle photo de feu Harris Savides, the Bling Ring vaut largement le détour!

NOTE: 7/10

CRITIQUE DVD: DESORDRE

LE FILM: 8/10

Yvan, Henri, Xavier et Gabriel sont quatre jeunes copains liés par un amour fou du rock. Mais ils n’ont pas toujours les moyens de se payer les instruments nécessaires… Alors un soir, Yvan, Henri et leur meilleure copine Anne cambriolent un magasin de musique où ils ont repéré des guitares. Mais le propriétaire de la boutique est là. Yvan et Henri veulent l’assommer et finissent par le tuer sans le vouloir…

Premier long métrage d’Olivier Assayas, alors critique aux Cahiers du Cinéma, « Désordre » est un portrait désenchanté de la jeunesse dans les années 80, spécifiquement dans le milieu de la musique. Après une première scène très intense avec ce meurtre « accidentel », le rythme du film d’Assayas ne baisse jamais. Même si le petit groupe n’est finalement jamais inquiété par la police, cet évènement tragique minera à jamais les relations entre les personnages qui, entre disputes amoureuses et querelles musicales, n’en sortiront pas indemnes. Même si le film est un peu daté, notamment au niveau de la bande originale (très new wave) et des costumes, la mise en scène d’Assayas dégage une maîtrise rare pour un premier film. L’intensité et la tension véhiculées tout au long de « Désordre » tiennent également au casting de jeunes comédiens (Wadeck Stanczak, Lucas Belvaux, Ann-Gisel Glass, Simon de la Brosse et même Etienne Daho dans un petit rôle!) tous parfaits, signe du talent de directeurs d’acteurs d’Assayas déjà pregnant!

Une copie un peu datée mais rien de rédhibitoire sur ce DVD!

LES BONUS: 9/10

Outre une bande annonce, on trouve sur ce dvd trois courts-métrages d’Olivier Assayas axés sur la musique, une interview des comédiens principaux 15 ans après le film (18 mins) et enfin une interview du cinéaste vraiment passionnante (41 mins).

VERDICT: 8.5/10

Un Dvd à se procurer pour le talent du débutant Assayas!

 
Disponible en DVD (19,99 euros) chez MK2!