Critique Dvd: Tu ne tueras point

71SubhwVkHL._SL1333_.jpg

Titre original Hacksaw Ridge
Réalisation Mel Gibson
Scénario Andrew Knight
Robert Schenkkan
Randall Wallace
Sociétés de production Cross Creek Pictures
Demarest Media
Icon Productions
Pandemonium Films
Permut Presentations
Vendian Entertainment
Pays d’origine Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Guerre
Durée 131 minutes
Sortie 9 novembre 2016

LE FILM:

4.5

Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer.

Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.

Cinquième film de Mel Gibson réalisateur, « Tu ne tueras point » s’inspire d’une histoire vraie qui ne pouvait que séduire le fervent catholique qu’est le réalisateur/acteur américain. Qu’on partage ou pas les convictions religieuses du bonhomme, on ne peut que louer sa volonté d’illustrer de la plus belle des manières l’engagement d’un homme qui voulait servir son pays tout en refusant ne serait-ce que de toucher une arme. Après une première partie dans laquelle il montre le quotidien du jeune Desmond et sa relation avec un père alcoolique, puis le traditionnel passage de l’entraînement militaire et ses brimades, le film prend une ampleur dingue dans sa seconde partie. On y voit l’assaut d’une colline, occupée par les Japonais, Hacksaw Ridge (titre original du film) et l’on a rarement vu des scènes de guerre aussi réalistes et crues, à part chez Spielberg et son Soldat Ryan. La mise en scène est, à l’image de son héros, tout bonnement hallucinante, et fait de ce film l’une des grandes oeuvres américaines de l’année dernière!

TECHNIQUE:

4.5

Une réussite à tous les niveaux!

BONUS:

1

Outre un court message du réalisateur, on trouve quelques scènes coupées sans importance.

VERDICT:

4.5

Un grand film dans une édition minimaliste

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez Metropolitan Video dès le 9 mars

« Tu ne tueras point »: la Bande-annonce du nouveau Mel Gibson!

image002.png

Le 9 novembre sortira sur les écrans français le nouveau film du réalisateur Mel Gibson, une histoire d’héroïsme sur fond de Seconde Guerre Mondiale avec un casting des plus séduisants:

Andrew Garfield

Vince Vaughn

Teresa Palmer

Sam Worthington

Luke Bracey

Hugo Weaving

Rachel Griffiths

Synopsis :

Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer.

Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda,  il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.

Critique Bluray: Complots

91lLegUpg5L._SL1500_

 

  • Réalisé par :
    Richard Donner
  • Avec :
    Mel Gibson, Julia Roberts, Patrick Stewart…
  • Durée :
    2h15min
  • Pays de production :
     Etats-Unis
  • Année de production :  1996
  • Titre original : CONSPIRACY THEORY
  • Distributeur :
    WARNER BROS

LE FILM: 6.5/10

Jerry Fletcher est un chauffeur de taxi peu ordinaire : paranoïaque, il édite dans un bulletin réservé à quelques abonnés toutes sortes de théories de complots dont nous serions victimes… Jusqu’au jour où il se retrouve brutalement traqué par le FBI et la CIA. Il réalise alors qu’une de ses théories étranges dérange… mais il ignore laquelle !

Complots, réalisé en 1996, est l’un des derniers films de Richard Donner, un réalisateur qui, à défaut d’avoir brillé,a montré de vraies capacités à fournir des divertissements de qualité avec des films comme Superman, les Goonies ou ce Complots. En effet, ce thriller avec Mel Gibson et Julia Roberts ne brille ni par son scénario assez convenu et constitué d’emprunts aux classiques du genre (on pense forcément à des films comme Marathon Man, Taxi Driver, the Mandchurian Candidate…) ni par sa mise en scène conventionnelle. Toutefois, le duo d’acteurs fonctionne et l’on passe un bon moment! Mission accomplie!

TECHNIQUE: 9/10

Très belle copie proposée ici avec une définition exemplaire et des couleurs chatoyantes! Le son n’est pas en reste!

BONUS: 0/10

Rien du tout!

VERDICT: 6.5/10

Un divertissement sympathique dans une très belle copie HD!

Disponible en bluray (14.99 euros) chez Warner Bros

CRITIQUE BLU-RAY: MAD MAX L’INTEGRALE

MAD_MAXLES FILMS: 8.5/10     8/10       6/10

Mad Max: Sur les autoroutes désertées d’une Australie méconnaissable, une guerre sans merci oppose motards hors-la-loi et policiers Interceptor, qui tentent de triompher de la vermine au volant de voitures aux moteurs surgonflés. Dans ce monde en pleine décadence, les bons, les méchants, le manichéisme disparaissent…

Mad Max 2: Dans un futur non défini, les réserves de pétrole sont épuisées et la violence règne sur le monde. Max, un ancien de la sécurité routière, se porte aux secours d’une communauté de fuyards aux prises avec des pirates de la route. La bataille se concentre autour d’une citerne de raffinerie.

Mad Max au-delà du Dome du Tonnerre: Max, de retour, s’est fait dépouiller de son maigre bien. Suivant le voleur, il arrive à la Ville du Troc, où règne Entity. Celle-ci l’engage pour qu’il la débarrasse de Master et Blaster, rois du Monde souterrain. N’ayant voulu tuer Blaster, Max est abandonné en plein désert, d’où il ressurgit à la tête d’une troupe d’enfants pour faire exploser la Ville du Troc.

Mad Max, premier film de George Miller, marqua une date capitale dans l’histoire du cinéma pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’il vit éclater le talent d’un metteur en scène, George Miller, et d’un acteur qui deviendra une star mondiale, Mel Gibson. Le film fit également date pour être resté pendant des années le film le plus rentable avec 100 millions de dollars de recettes pour un budget de 350 000 dollars! Incroyable mélange de western, de film post-apocalyptique et de vigilante movie, Mad Max impressionne par sa noirceur et sa violence même si le pire se déroule hors-champ; le film se retrouvera d’ailleurs classé X lors de sa sortie en France. Mais c’est bien sûr la mise en scène de Miller et son montage qui marqueront les esprits ainsi que son pessimisme: alors que seul Max semble doué d’humanité dans un monde de violence, la vie va malheureusement le transformer à tout jamais.

Le second volet, toujours aussi noir et à tendance SM, est un déluge d’action ininterrompu dans lequel on a rarement vu autant de tôle froissée! Quant au troisième volet, très en dessous des deux premiers films dont l’originalité était vraiment le point fort, il s’agit d’un film d’aventures assez grand public dénué de toute la violence des précédents films. Très moyen…

 

TECHNIQUE: 8/10   8.5/10    9/10

La qualité technique des copies proposées va croissante au fil de la saga. Si le premier volet est plus que satisfaisant, il  souffre encore de quelques tâches dans certaines scènes et au niveau son manque un peu de puissance et de souffle. Le second et le dernier volet mettront votre home cinema un peu plus à contribution avec plus de basses. Point noir, la vilaine BO de Brian May dans le second volet, assourdissante!

BONUS: 0/10   3/10   0/10

Seul bonus, une présentation du deuxième volet assez intéressante bien que brève et un commentaire audio non sous-titré. Dommage que cette édition n’ait pas prévu un peu plus de suppléments…

VERDICT: 8.5/10

Une édition indispensable malgré la quasi-absence de bonus! Un très beau coffret en forme de bidon d’essence en prime!

Disponible en coffret 3 bluray (34.99 euros) chez Warner Bros