Critique: Les Fantômes d’Ismael

268297.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Arnaud Desplechin
Scénario Arnaud Desplechin
Acteurs principaux
Sociétés de production Why Not Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 1h54
Sortie 17 mai 2017
À la veille du tournage de son nouveau film, la vie d’un cinéaste est chamboulée par la réapparition d’un amour disparu…
Si le nouveau film de Desplechin cite abondamment Bergman ou Hitchcock (comment ne pas voir une référence à Vertigo à travers le personnage de Carlotta?), « les Fantômes d’Ismael » reste avant tout un film qui ressemble à son auteur. On y retrouve le personnage de Dédalus, une sorte de sous-intrigue d’espionnage façon « la Sentinelle » ou « Trois souvenirs de ma jeunesse », le goût du romanesque et une narration sophistiquée, teintée d’un humour plein de finesse. L’histoire à priori simple est celle d’un cinéaste dont la vie est chamboulée quand réapparaît sa femme disparue vingt ans plus tôt alors qu’il a refait sa vie. La narration assez complexe fait se téléscoper présent, passé, film dans le film, tournage de façon assez ludique, le tout servi par un casting absolument parfait (Amalric, Gainsbourg, Cotillard, Garrel…) et une très belle photo. Une fantaisie ludique et stimulante, à ne pas manquer!
4.5
 

Critique Dvd: l’Incomprise

dvd-lincomprise-de-asia-argento-lenfance-nue_030237

  • Date de sortie :
    26 novembre 2014
  • Réalisé par :
    Asia Argento
  • Avec :
    Giulia Salerno, Charlotte GainsbourgGabriel GARKO
  • Durée :
    1h43min
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Incompresa
  • Distributeur :
    Paradis Films

LE FILM:

4.5

 

Rome, 1984. Aria (Giulia Salerno) est une fillette de 9 ans, confrontée au divorce de ses parents. Délaissée par ses demi‑sœurs, tiraillée entre son père et sa mère, elle choisit l’errance, son sac à dos et son chat noir comme un rempart fragile à son désespoir.

Dans son quatrième long métrage, Asia Argento exorcise ses blessures d’enfant, notamment le divorce de ses parents, mais surtout délivre un propos universel sur l’incompréhension entre l’enfant et l’adulte que tout un chacun a pu un jour ressentir. Si le film fait évidemment référence à « l’Incompris » de Comencini, à travers le titre mais aussi d’une scène où Aria regarde le film à la télé, Asia Argento adopte un point de vue et un ton bien à elles. A la manière d’un Xavier Dolan, elle dissèque les âmes de ses personnages, tous un peu à la marge, avec une vraie originalité de mise en scène. Si le film est à ce point réussi, c’est aussi grâce à ses merveilleux interprètes, notamment la jeune Giulia Salerno, incroyable de justesse et d’émotion.

Un vrai bijou!

TECHNIQUE:

4.5

 

Au top! Si aucune VF n’est dispo, le film est visionnable en stéréo ou 5.1.

BONUS:

Malheureusement, aucun bonus n’est présent sur ce DVD et c’est vraiment dommage!

VERDICT:

4

 

Un bijou dans une édition minimaliste!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Orange Studio dès le 14 avril