Critique Bluray: La Chute de Londres

81Z1ov5FelL._SL1500_.jpg

Titre original London Has Fallen
Réalisation Babak Najafi
Scénario Katrin Benedikt
Christian Gudegast
Creighton Rothenberger
Acteurs principaux
Sociétés de production Gerard Butler Alan Siegel Entertainment
Millennium Films
Nu Image Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film d’action
Durée 99 minutes
Sortie 4 mars 2016

LE FILM:

1.5

Les plus grands leaders du monde occidental sont attendus à Londres aux funérailles du Premier ministre britannique, mort dans des circonstances plus que douteuses. Mais ce qui avait commencé comme l’évènement le plus sécurisé de la planète tourne rapidement au désastre. Cible d’un complot terroriste, la capitale anglaise est mise à feu et à sang et la plupart des chefs d’état faits prisonniers. Seuls ont pu s’échapper le président américain et l’agent secret Mike Banning, qui vont devoir à la fois combattre pour survivre et mettre fin aux agissements des terroristes.

Deux ans après « la Chute de la Maison Blanche », Mike Banning doit à nouveau sauver les fesses de son employeur, le Président des Etats-Unis, victime de terroristes qui ont entrepris de zigouiller tous les chefs d’état occidentaux lors d’un enterrement à Londres. Adeptes de films à message, de réflexion et de finesse d’écriture, passez votre chemin! Le film s’adresse aux amateurs de testostérone, de destruction et d’éventrations à l’arme blanche! Le scénario, ultra mince, fait côtoyer le manichéisme et le côté réac des films d’action des années 80 façon Golan/Globus avec les effets numériques en plus. Gerard Butler apporte en plus sa présence animale, en Chuck Norris des années 2010! Les aficionados apprécieront!

TECHNIQUE:

4.5

Techniquement parfait! Un festival à tous les niveaux!

BONUS:

2.5

On trouve ici une grosse section d’interviews (45 mins) de plusieurs membres de l’équipe.

VERDICT:

1.5

Pour les amateurs de castagne décérébrée!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez M6 Vidéo

//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ss&ref=as_ss_li_til&ad_type=product_link&tracking_id=c0cf-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=B01CIWVR2W&asins=B01CIWVR2W&linkId=9bf6536148451a5193df64fa78850f8a&show_border=true&link_opens_in_new_window=true

Publicités

Critique Bluray 3D: I Frankenstein

71D1FFG7jOL__SL1203_

  • Réalisé par :
    Stuart Beattie
  • Avec :
    Aaron Eckhart, Yvonne Strahovski, Bill Nighy
  • Durée :
    1h32min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production : 2013
  • Distributeur :
    Metropolitan

 

LE FILM: 2/10

Adam, la créature de Frankenstein, a survécu jusqu’à aujourd’hui, grâce à une anomalie génétique survenue lors de sa création. Son chemin l’a mené jusqu’à une métropole gothique et crépusculaire, où il se retrouve pris par une guerre séculaire sans merci entre deux clans d’immortels. Adam va être obligé de prendre parti et de s’engager dans un combat aux proportions épiques pour sauver l’humanité.

Quand le mythe de Frankenstein est revisité façon jeu vidéo, on obtient l’un des fleurons du nanar fantastique de la décennie! La créature se retrouve de nos jours à arbitrer une guerre entre gargouilles et démons et doit sauver la race humaine promise à la disparition. Ce pitch complètement inepte donne naissance à un scénario tout aussi mauvais et une interprétation ad hoc. Au lieu d’adopter un second degré qui aurait pu donner un peu de fun à l’ensemble, le film se prend déséspérément au sérieux!

Toutefois, les amateurs de castagne explosive y trouveront leur compte car ça ne manque pas et la 3D rajoute un peu de pêche à l’ensemble!

TECHNIQUE: 8/10

Très propre malgré la pléthore de scènes sombres. La 3D est assez réussie même si l’effet de dédoublement revient à de multiples moments. Quant au son, c’est explosif!

BONUS: 7/10

On trouve un commentaire audio du réalisateur sous-titré, un making of divisé en deux modules, une courte interview d’Aaron Eckart et des bandes annonces.

VERDICT: 2.5/10

Un nanar pour les fans de baston en 3D!

Disponible en dvd (19.99 euros), bluray (24.99 euros) et bluray 3D (29.99 euros) chez Metropolitan Vidéo



CRITIQUE: RABBIT HOLE (2011)

Becca, reçoit la visite d’une voisine pendant qu’elle jardine. Alors que celle-ci vient lui proposer un barbecue, Becca décline l’invitation sous de faux prétextes. Ce n’est pas la première fois qu’elle choisit l’isolement. Huit mois plus tôt, elle et son mari Howie ont perdu leur fils de 4 ans, renversé par une voiture devant chez eux. Chacun à sa manière, ils tentent de survivre à ce drame et de trouver un moyen de continuer à vivre sans se déchirer…

Pour son troisième long après « Hedwig ad the angry inch » et « shortbus », John Cameron Mitchell traite d’un sujet hautement casse-gueule, la perte d’un être cher, d’un enfant plus précisément. Sans jamais sombrer dans le pathos, il décrit avec finesse et intelligence le cauchemar de ce couple qui tente de continuer à avancer malgré une douleur infinie, sans jamais oublier l’humour. Nanti d’une très jolie photo tout en pastels, « Rabbit hole » est surtout l’occasion de voir à l’oeuvre un duo d’acteurs éblouissant. Nicole Kidman, qui rate d’ailleurs de peu l’Oscar attribué à Nathalie Portman, également productrice du film est magnifique de retenue et l’on est surpris de la force de l’interprétation d’Aaron Eckhart, abonné aux seconds rôles. Cerise sur le gâteau, la très rare Dianne Wiest campe la mère de Nicole Kidman, éplorée par la mort de son propre fils et livre une très belle prestation.

Un très beau film à découvrir désormais en vidéo.