Critique: Sauver ou Périr

2124798.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Frédéric Tellier
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 116 minutes
Sortie 28 novembre 2018

Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. A son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

Trois ans après un premier film très remarqué, l’excellent thriller « l’Affaire SK1« , Frédéric Tellier s’essaye au mélodrame avec un récit tiré d’une histoire vraie. Franck, jeune sapeur pompier de Paris, partage sa vie entre son métier qui le passionne et sa jeune épouse, qui l’épaule au quotidien. Quelques temps après la naissance de leurs jumelles, c’est l’accident! Au cours d’une intervention sur un feu, Franck est gravement brûlé et après quelques semaines de coma, il se réveille défiguré. Comment se relever après un tel drame? Pour Franck mais aussi pour ses proches?

Durant deux heures, Tellier nous plonge dans la vie de ce jeune pompier dans un mélo classique, usant de nombreuses ellipses au gré des événements marquants d’un parcours de vie hors du commun. Comme dans son précédent film, Tellier montre sa maîtrise dans un style très documentaire, que ce soit dans la partie où l’on voit le quotidien du pompier que dans la partie post-accident et notamment les soins. Au-delà du message très positif délivré par le film, ce qu’on retiendra est l’interprétation bouleversante de Pierre Niney mais aussi d’Anaïs Demoustier, émouvante dans ce rôle de femme/mère courage qui vacille. Un très beau film de cette fin d’année!

4

Publicités

Critique Dvd: Manon

51ei1Wml-ML.jpg

Réalisation Henri-Georges Clouzot
Scénario Henri-Georges Clouzot et Jean Ferry, d’après l’abbé Prévost
Acteurs principaux
Sociétés de production Alcina
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 100 minutes
Sortie 4 mars 1949

LE FILM:

4.5

En Normandie, peu après la Libération, Manon Lescaut, une jeune femme accusée d’avoir collaboré avec les nazis, est poursuivie par les villageois. C’est alors que Robert Desgrieux, un ancien membre de la Résistance, intervient juste à temps pour la sauver. Tous deux s’enfuient vers Paris et entament une liaison. Mais bientôt, ils se perdent tous les deux dans de sordides histoires. De plus, l’amour exclusif de Robert gêne Manon. Elle charge son frère, Léon, d’éloigner son amant pendant qu’elle mène la vie avec un riche Américain qu’elle espère voler…

manon_39952_22244

Inspiré du roman de l’Abbé Prévost et modernisé, « Manon »,  réalisé par Henri-Georges Clouzot en 1949, se déroule peu après la Libération et compte l’amour passionnel de Manon Lescaut, une jeune femme accusée d’avoir fauté avec les Nazis et Desgrieux, ancien résistant. Construit autour d’un flashback, le récit démarre alors que le couple est découvert par le Commandant d’un navire transportant des Juifs, caché dans la cale. Les amoureux racontent alors leur histoire au marin alors que l’on découvre très vite que Desgrieux est recherché pour meurtre. Toute la noirceur du cinéaste est présente dans ce récit, audacieux pour l’époque et, si l’on sait que la tragédie est inévitable, l’une des dernières scènes dans le désert restera comme l’une des séquences marquantes du cinéma de son auteur. Un chef d’oeuvre méconnu à (re)découvrir d’urgence!

TECHNIQUE:

4.5

Une copie de toute beauté; il est même dommage qu’un support HD n’ait été prévu.

BONUS:

1.5

Plusieurs intervenants dont le critique Frédéric Mercier reviennent brièvement sur le film et spécialement sur la scène finale.

VERDICT:

4.5

Un chef d’oeuvre à voir absolument!

Disponible en DVD (14.99 euros) chez Editions Montparnasse dès le 3 octobre