Critique: Sauver ou Périr

2124798.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Frédéric Tellier
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 116 minutes
Sortie 28 novembre 2018

Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. A son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

Trois ans après un premier film très remarqué, l’excellent thriller « l’Affaire SK1« , Frédéric Tellier s’essaye au mélodrame avec un récit tiré d’une histoire vraie. Franck, jeune sapeur pompier de Paris, partage sa vie entre son métier qui le passionne et sa jeune épouse, qui l’épaule au quotidien. Quelques temps après la naissance de leurs jumelles, c’est l’accident! Au cours d’une intervention sur un feu, Franck est gravement brûlé et après quelques semaines de coma, il se réveille défiguré. Comment se relever après un tel drame? Pour Franck mais aussi pour ses proches?

Durant deux heures, Tellier nous plonge dans la vie de ce jeune pompier dans un mélo classique, usant de nombreuses ellipses au gré des événements marquants d’un parcours de vie hors du commun. Comme dans son précédent film, Tellier montre sa maîtrise dans un style très documentaire, que ce soit dans la partie où l’on voit le quotidien du pompier que dans la partie post-accident et notamment les soins. Au-delà du message très positif délivré par le film, ce qu’on retiendra est l’interprétation bouleversante de Pierre Niney mais aussi d’Anaïs Demoustier, émouvante dans ce rôle de femme/mère courage qui vacille. Un très beau film de cette fin d’année!

4

Publicités