Jeu Concours: 5×2 places pour « Sauver ou périr » à gagner (jeu terminé)

2124798.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

A l’occasion de la sortie en salles de « Sauver ou périr », CINEDINGUE est heureux de vous offrir 5×2 places pour voir le film; pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 5 décembre. Un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Publicités

Critique: Sauver ou Périr

2124798.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Frédéric Tellier
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 116 minutes
Sortie 28 novembre 2018

Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. A son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

Trois ans après un premier film très remarqué, l’excellent thriller « l’Affaire SK1« , Frédéric Tellier s’essaye au mélodrame avec un récit tiré d’une histoire vraie. Franck, jeune sapeur pompier de Paris, partage sa vie entre son métier qui le passionne et sa jeune épouse, qui l’épaule au quotidien. Quelques temps après la naissance de leurs jumelles, c’est l’accident! Au cours d’une intervention sur un feu, Franck est gravement brûlé et après quelques semaines de coma, il se réveille défiguré. Comment se relever après un tel drame? Pour Franck mais aussi pour ses proches?

Durant deux heures, Tellier nous plonge dans la vie de ce jeune pompier dans un mélo classique, usant de nombreuses ellipses au gré des événements marquants d’un parcours de vie hors du commun. Comme dans son précédent film, Tellier montre sa maîtrise dans un style très documentaire, que ce soit dans la partie où l’on voit le quotidien du pompier que dans la partie post-accident et notamment les soins. Au-delà du message très positif délivré par le film, ce qu’on retiendra est l’interprétation bouleversante de Pierre Niney mais aussi d’Anaïs Demoustier, émouvante dans ce rôle de femme/mère courage qui vacille. Un très beau film de cette fin d’année!

4

Jeu Concours: 1 Bluray et 2 DVD de “l’Odyssée” à gagner (jeu terminé)

A l’occasion de la sortie en vidéo de « Lodyssée »le 8 mars, CINEDINGUE et WILD SIDE VIDEO sont heureux de vous offrir 1 Bluray et 2 DVD. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 22 mars; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

UN HOMME. UNE PASSION. UN MONDE À DÉCOUVRIR…

1948. Cousteau ne rêve que d’aventure.

Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde.

Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

 

Critique Bluray: Frantz

81uhwtTSX5L._SL1500_.jpg

Réalisation François Ozon
Scénario François Ozon
Acteurs principaux
Sociétés de production Mandarin Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre drame
Durée 113 minutes
Sortie 7 septembre 2016

LE FILM:

5

Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.

En 18 ans de carrière, c’est déjà le 16ème long métrage que François Ozon nous offre; une régularité digne d’Hitchcock, et loin d’être le seul point commun. Les deux cinéastes ont tous les deux créé une oeuvre à la fois hétéroclite et cohérente. Si sur la forme, ce drame historique en costumes paraît inédit chez Ozon, il continue à creuser le sillon du mystère, du secret et du fantasme qu’il entamait déjà en 1998 avec « Sitcom ». Au-delà du récit passionnant qui laisse le spectateur en haleine, se demandant quels rapports entretenaient les deux soldats ou encore quelle sera l’issue de la relation entre Adrien et Anna, « Frantz » pose des questions sur la guerre et son absurdité. Sur la forme, « Frantz » est sans doute le film le plus abouti et le plus brillant avec notamment un jeu subtil sur la couleur et le noir et blanc. Pour interpréter les deux personnages principaux, Ozon a fait confiance à Pierre Niney qui confirme toujours un peu plus le talent qu’on lui prête mais surtout la révélation Paula Beer  (Prix du meilleur espoir à Venise), aux faux airs de Romy Schneider. François Ozon est un cinéaste français majeur et son « Frantz » son chef d’oeuvre!

TECHNIQUE:

5

Somptueux!

BONUS:

2

On trouve ici quelques scènes coupées, des essais costumes et lumières et un petit sujet sur la présentation du film à Venise et la récompense de son actrice. Rien sur le tournage lui même, dommage…

VERDICT:

4.5

Indispensable même si l’on aurait rêvé d’une édition plus fournie.

Disponible en DVD (17.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez FranceTV Distribution dès le 18 janvier

Critique: Frantz

195018.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation François Ozon
Scénario François Ozon
Acteurs principaux
Sociétés de production Mandarin Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre drame
Durée 113 minutes
Sortie 7 septembre 2016

Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.

En 18 ans de carrière, c’est déjà le 16ème long métrage que François Ozon nous offre; une régularité digne d’Hitchcock, et loin d’être le seul point commun. Les deux cinéastes ont tous les deux créé une oeuvre à la fois hétéroclite et cohérente. Si sur la forme, ce drame historique en costumes paraît inédit chez Ozon, il continue à creuser le sillon du mystère, du secret et du fantasme qu’il entamait déjà en 1998 avec « Sitcom ». Au-delà du récit passionnant qui laisse le spectateur en haleine, se demandant quels rapports entretenaient les deux soldats ou encore quelle sera l’issue de la relation entre Adrien et Anna, « Frantz » pose des questions sur la guerre et son absurdité. Sur la forme, « Frantz » est sans doute le film le plus abouti et le plus brillant avec notamment un jeu subtil sur la couleur et le noir et blanc. Pour interpréter les deux personnages principaux, Ozon a fait confiance à Pierre Niney qui confirme toujours un peu plus le talent qu’on lui prête mais surtout la révélation Paula Beer  (Prix du meilleur espoir à Venise), aux faux airs de Romy Schneider. François Ozon est un cinéaste français majeur et son « Frantz » son chef d’oeuvre!

5

 

Critique:L’Odyssée 

238897.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Jérôme Salle
Scénario Jérôme Salle
Laurent Turner
Acteurs principaux
Sociétés de production Fidélité Films
Pan-Européenne
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre biographie
Durée 122 minutes
Sortie 12 octobre 2016

1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

Genre ô combien difficile que le biopic dont le risque de tomber dans l’hagiographie ou le Wikipedia illustré est bien présent. L’idée de Jérôme Salle de consacrer un film à l’une des personnalités françaises les plus emblématiques, le Commandant Cousteau, avait donc de quoi effrayer. Outre l’oeuvre de l’homme au bonnet rouge, le film de Salle a la bonne idée de se consacrer en grande partie à sa vie privée et notamment ses rapports avec ses fils, ce qui n’est pas sans lien avec son travail. En effet, le film montre bien la relation amour/haine qu’il entretenait avec son fils Philippe. Fils préféré à de nombreux égards, Philippe s’élevait contre la propension de son père à se compromettre lorsque l’argent était en jeu, comme par exemple lorsqu’il acceptait comme mécène un groupe pétrolier en échange de lui dénicher des sites à exploiter. C’est sûrement l’influence de ce fils qui fit évoluer la pensée de Cousteau vers moins de business et plus d’écologie. Le film montre également quel mari il était, amoureux de sa femme, « la bergère », pilier de son équipe, mais enclin à céder aux charmes des nombreuses femmes qui l’admiraient.

Outre le magnifique portrait d’une famille hors normes, « L’Odyssée » nous offre deux magnifiques performances d’acteurs avec un Lambert Wilson incarnant réellement son modèle et Pierre Niney dans le rôle de Philippe, comme toujours brillant. Quant à la mise en scène, véritablement inspirée et fourmillant d’idées de Cinéma ( belle idée avec des lunettes d’aviateurs), elle côtoie les sommets grâce à une photo totalement époustouflante! Quand le Cinéma Français ose donner les moyens à des projets aussi ambitieux, alliant exigence et spectacle, il serait dommage de passer à côté! Courez-y!

4.5

Jeu Concours: 5×2 places pour « Frantz » à gagner (jeu terminé)

195018.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

A l’occasion de la sortie de « Frantz » le 7 septembre, CINEDINGUE est heureux de vous offrir 5×2 places. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 17 septembre; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.