Critique: Mars Attacks

75325_20130717152336267.jpg

Titre original Mars Attacks!
Réalisation Tim Burton
Scénario Jonathan Gems
Acteurs principaux
Sociétés de production Tim Burton Productions,Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie parodique
Science-fiction
Durée 106 minutes
Sortie 26 février 1997
Effervescence sur la planète Terre. Les petits bonshommes verts ont enfin décidé de nous rendre visite. Ils sont sur le point d’atterrir dans leurs rutilantes soucoupes. La fièvre des grands jours s’empare de l’Amerique dans une comédie de science-fiction nostalgique des années cinquante.
Alors que le nanar d’Emmerich, « Independence Day » est sorti quelques mois avant et a explosé les compteurs au Box office, Tim Burton, au top de sa forme après notamment les deux Batman, Edward aux Mains d’argent et Ed Wood, s’empare grosso modo du même sujet pour un résultat autrement plus emballant! A travers l’invasion de la planète par des Martiens plutôt vindicatifs, Burton rend hommage aux films d’extra-terrestres des années 50 et leur côté kitsch, notamment à « Plan 9 from outer space » de son idole Ed Wood. Contrairement à Emmerich, pas de patriotisme exacerbé ici mais à l’inverse une satire grinçante qui n’épargne personne: les va t’en guerre, les pacifistes, les médias, les ploucs ou encore la first Lady (Glenn Close impayable en potiche présidentielle!). De toute la filmo de Burton, c’est sans doute le film dans lequel le cinéaste se lache le plus dans un humour complètement décalé et absurde! Avec lui, un casting hallucinant, de Nicholson en Président ( et dans un autre rôle de crapule texane!) à Tom Jones dans son propre rôle en passant par Pierce Brosnan à Danny de Vito et l’une des bandes originales les plus réussies de Danny Elfman! A voir et revoir sans modération!
4
 

Critique Bluray: Teach Me Love

71YQlyi6LOL._SL1488_

  • Date de sortie :  Le 31/07/2015 en e-cinema
  • Réalisé par :
    Tom Vaughan
  • Avec :
    Pierce Brosnan, Jessica Alba, Salma Hayek…
  • Durée :
    1h40min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  2014
  • Titre original : How to Make Love Like an Englishman
  • Distributeur :
    Inédit en salles en France

LE FILM:

3

Richard Haig est un professeur très respecté de Cambridge, où il enseigne la poésie romantique du 18ème siècle. Mais Richard est aussi un vrai séducteur qui multiplie les (jeunes) conquêtes. Alors, quand Kate, une de ses étudiantes, lui dit qu’elle est enceinte, ils partent s’installer en Californie pour élever leur enfant. Quelques années plus tard, la soeur de Kate, Olivia, débarque dans leur vie de manière inopinée…

Sorti d’abord en E-cinema, ce « Teach me love » débarque à présent en vidéo et si cette rom com ne révolutionne pas le genre, tous les ingrédients sont bien là et raviront les amateurs. On sait dès le début comment tout ça va se terminer mais on prend un certain plaisir à suivre ce dragueur impénitent s’empêtrer dans ses histoires de coeur, on sourit même de temps en temps et on s’émeut même de la relation père-fils entre Richard et son père, campé par un excellent Malcom McDowell. Quant aux deux interprètes féminines (Jessica Alba et Salma Hayek), elles finiront de convaincre Monsieur de regarder avec Madame!

TECHNIQUE:

4.5

C’est parfait!

BONUS:

1.5

On trouve trois interviews promo du casting.

VERDICT:

3

Une romcom sympathique à défaut de révolutionner le genre!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (17.99 euros) chez TF1 Vidéo

Critique Dvd: The November Man

91qNBuLyWaL._SL1500_

  • Réalisé par :
    Roger Donaldson
  • Avec :
    Pierce BrosnanLuke BraceyOlga Kurylenko
  • Durée :
    1h48min
  • Année de production :  2014
  • Titre original : The November Man
  • Distributeur :
    Paramount Pictures France

LE FILM:

3

 

Il n’y a pas pire ennemi que celui que l’on a formé. Peter Devereaux est un ex-agent de la CIA réputé pour sa redoutable efficacité et un passé trouble. Contacté pour assurer la protection d’Alice Fournier, responsable d’un centre d’accueil pour réfugiés, dont le témoignage pourrait compromettre l’un des favoris à l’élection russe, Devereaux comprend rapidement qu’il a été manipulé et qu’il est devenu la cible de son ancien élève, David Mason…

Plus proche de Jason Bourne que de James Bond, ce November Man donne l’occasion à Pierce Brosnan de revêtir à nouveau son costume d’agent secret. Débordant d’action, ce pop corn movie se regarde avec un certain plaisir même si l’intrigue paraît parfois un tantinet fumeuse. Mis en scène sans génie mais efficacité, the November Man reste un spectacle assez divertissant avec un Brosnan en grande forme et la charmante Olga Kurylenko: tout le monde y trouvera son compte!

TECHNIQUE:

4

 

Explosif à tous les niveaux!

BONUS:

3.5

 

On trouve ici trois featurettes (making of, Brosnan est de retour et Tourner à Belgrade) un peu promo, classique sur ce genre de production!

VERDICT:

3

 

Un film d’espionnage classique mais efficace!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez TF1 Vidéo dès le 2 avril

 



CRITIQUE: REMEMBER ME (2009)

SND

Tyler, jeune new-yorkais de 22 ans, est en rébellion constante contre sa famille et la société, depuis le suicide de son frère. Un soir, lors d’une echauffourée, il en vient aux mains avec un policier. Quelques temps plus tard, il se rend compte qu’Aly, la fille de ce policier, est en cours à sa fac. Il décide donc, sur les conseils de son coloc, de la séduire…

Contrairement à ce que peut laisser présager l’affiche, « Remember me » n’est pas le film pour ados tant craint. Allen Coulter, dont c’est le deuxième long métrage, signe ici un pur mélodrame plutôt correct. La vie n’a pas gâté les deux personnages principaux et ils vont tâcher de panser leurs plaies malgré les difficultés. Comme tout mélo qui se respecte, celles-ci sont nombreuses et rien ne sera facile. N’ayant pas eu le courage de m’infliger les « twilight », je ne connaissais pas Robert Pattinson. Et bien, j’ai du mal à comprendre l’engouement qu’il suscite tant son charisme frôle le néant. Dommage! Heureusement qu’il y a Chris Cooper et Pierce Brosnan dans le rôle des pères!

En tout cas, ça se laisse regarder et la fin est complètement inattendue, loin des happy ends de rigueur.