Critique Bluray: Les Enchaînés

81qXFFzCL6L._SL1500_

Titre original Notorious
Réalisation Alfred Hitchcock
Scénario Ben Hecht, d’après une nouvelle de John Taintor Foote
Acteurs principaux
Sociétés de production RKO
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 101 minutes
Sortie 19 mars 1948

LE FILM:

5

Alicia, fille d’un espion nazi, mène une vie dépravée. Devlin lui propose de travailler pour les Etats-Unis afin de réhabiliter son nom. Elle épouse donc un ancien ami de son père afin de l’espionner. Devlin et elle s’aiment sans oser se l’avouer, attendant chacun que l’autre fasse le premier pas. Lorsque le rôle qu’elle tient est découvert, son mari décide de l’empoisonner.

Notorious1946

Après « Rebecca » et « la Maison du Dr Edwardes », « les Enchaînés » est le troisième film présent dans le somptueux coffret Ultra Collector Hitchcock, les années Selznick.  Comme dit Truffaut dans ses entretiens avec le Maître, ce film est le film le plus hitchcockien du cinéaste anglais. Ici, il s’agit ni plus ni moins d’une histoire d’amour déguisée en film d’espionnage avec un couple mythique, Cary Grant/Ingrid Bergman. Lui est un espion américain et elle la fille d’un espion Nazi. Il va l’utiliser en l’envoyant séduire l’un des amis de son père pour obtenir des informations top secret. Le problème est que Devlin  et Alicia vont très vite tomber fous l’un de l’autre. L’histoire est simple mais purement hitchcockienne sur la forme. On retrouve le sens du suspense et de la tension du Maître et son don pour mettre en image ces éléments de la façon la plus ingénieuse et ludique qui soit; durant plusieurs scènes, il fera d’une simple clé le moteur de l’action du film et même son élément central. Le célèbre Macguffin, cet objet dont on ne sait pas trop l’utilité mais qui guide le récit, est bien présent ici, à travers une bouteille de vin remplie d’une poudre mystérieuse. Ce film d’Hitchcock est également précurseur dans le genre du cinéma d’espionnage en plaçant la psychologie des personnages bien avant les traditionnelles courses poursuite. « Les Enchaînés » est sans aucun doute l’un des plus grands films du cinéaste, un régal à chaque vision!

TECHNIQUE:

5

Une copie absolument somptueuse!

BONUS:

5

On trouve ici une présentation du film par Laurent Bouzereau et un extrait consacré au film des entretiens entre Hitch et Truffaut commenté par Nicolas Saada. Passionnant!

VERDICT:

5

INDISPENSABLE!!!

Disponible en édition Ultra collector chez Carlotta Films dès le 29 novembre

Critique Bluray: Jeanne d’Arc

71gJCSrOjqL._SL1493_.jpg

Titre original Joan of Arc
Réalisation Victor Fleming
Scénario Maxwell Anderson
Andrew Solt
Acteurs principaux
Sociétés de production Sierra Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film historique
Durée 145 minutes
Sortie 21 octobre 1949

LE FILM:

4

France 1428. Jeanne, jeune et innocente paysanne, est guidée par des voix célestes. Elle est alors convaincue que la volonté de Dieu est de libérer la France de l’oppression anglaise. Portée par sa foi et son courage, elle demande une audience auprès de Charles VII, le dauphin de France pour pouvoir lever une armée. Découvrez l’incroyable histoire de Jeanne d’Arc, sainte libératrice de France au destin tragique…

Enfin, grâce à l’éditeur de ce bluray, il est possible de visionner le film de Victor Fleming dans sa version intégrale (45 mins de plus que la version salles) et ce, dans une très belle version restaurée. Fleming retrace le destin de la Pucelle d’Orléans, chronologiquement, de sa jeunesse paysanne à sa mort sur le Bûcher. Plus que sur la dimension mystique de la quête de Jeanne d’Arc, le film est avant tout un récit à la gloire d’une femme qui réussit à s’imposer dans un monde d’hommes jusqu’à lever une armée pour « bouter les Anglais hors de France »! On retrouve la patte du réalisateur d' »Autant en emporte le vent » avec un vrai souffle romanesque et quelques plans sur des cieux orangés. Ingrid Bergman livre quant à elle l’une de ses plus mémorables compositions.

TECHNIQUE:

4

Une copie splendide avec une définition exemplaire et des couleurs éclatantes; quelques défauts apparaissent de temps en temps et les couleurs délavent sur certains plans mais rien de rédhibitoire!

BONUS:

4

Belle interactivité avec notamment un entretien de la biographe d’Ingrid Bergman, un sujet qui compare les deux versions (possibilité de visionner la version courte non restaurée!) et quelques images d’archives.

VERDICT:

4

Une fresque historique avec une magnifique Ingrid Bergman dans une édition exemplaire!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez L’atelier d’images et The Corporation.