Critique: Le Jeu

3571956.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Fred Cavayé
Scénario Fred Cavayé
Sociétés de production Medset Film SAS
Mars Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 90 minutes
Sortie 17 Octobre 2018

Le temps d’un dîner, des couples d’amis décident de jouer à un « jeu » : chacun doit poser son téléphone portable au milieu de la table et chaque SMS, appel téléphonique, mail, message Facebook, etc. devra être partagé avec les autres. Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour que ce « jeu » se transforme en cauchemar.

Après trois thrillers d’action, Fred Cavayé s’essaye à la comédie il y a deux ans avec « Radin » et Dany Boon. Pour son nouveau film, il reste dans le genre avec le remake d’un film italien peu connu chez nous. Situé dans un décor unique, un appartement, « Le Jeu » se déroule lors d’une soirée entre amis. L’hôte de ce repas va avoir une idée géniale: tous les convives doivent laisser leur portable sur la table et partager absolument tout ce qui se passe sur ceux-ci, mails, textos ou appels. Tout va évidemment déraper dans des proportions inimaginables. Plutôt bien écrit et rythmé, « le Jeu » se regarde sans déplaisir, d’autant que le casting est vraiment impeccable, de Grégory Gadebois à Bérénice Bejo, en passant par Suzanne Clément ou Stéphane De Groot. Toutefois, le film entier reposant sur le jeu en question, certaines révélations semblent un peu tirées par les cheveux  et le final un peu bâclé laisse un peu sur notre faim. On pense également inévitablement au film « le Prénom » qui offrait aussi un jeu de massacre lors d’une soirée entre amis! Si l’ensemble fait souvent sourire, le malaise est tout de même de mise tant la morale est pleine de pessimisme sur l’amitié et le moyen de la préserver!

3.5

Publicités

Critique: L’Economie du Couple

020785.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Réalisation Joachim Lafosse
Scénario Joachim Lafosse
Fanny Burdino
Mazarine Pingeot
Thomas van Zuylen
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France FranceDrapeau de la Belgique Belgique
Genre drame
Durée 1h40
Sortie 10 août 2016

Après 15 ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or, c’est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs deux enfants, mais c’est lui qui l’a entièrement rénovée. A présent, ils sont obligés d’y cohabiter, Boris n’ayant pas les moyens de se reloger. A l’heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu’il juge avoir apporté.

Joachim Lafosse, cinéaste de la déliquescence du couple? Quatre ans après « A perdre la raison » où il montrait un couple sombrer dans la folie jusqu’à la tragédie, le réalisateur belge observe un couple en pleine rupture sur fond de conflit financier. Si le sujet n’a rien de neuf, Lafosse réussit à éviter tous les clichés et nous plonge dans l’intimité d’une famille avec un réalisme bluffant. Si l’on ne connaît pas grand chose des jours heureux vécus par le couple dans le passé, le film montre à merveille comment deux êtres qui se sont aimés peuvent se détester. L’une des scènes les plus saisissantes nous montre Marie se livrer à ses amis lors d’une soirée et leur avouer que tout chez Boris l’insupporte: sa démarche, sa façon de parler, etc… La mise en scène ultra précise de Lafosse nous garde l’estomac noué et parvient à faire surgir l’émotion, sans artifice, comme lors d’une scène de danse familiale véritablement poignante. Bien évidemment la réussite ne serait rien sans l’interprétation de Bérénice Bejo, décidée et fermée, et Cédric Kahn, mari éconduit, frustré, qui se raccroche à l’aspect financier. Tous les deux sont fabuleux, à l’image du film, l’un des meilleurs de l’année!

4.5

Critique bluray: The Search

71cC4RO2eYL._SL1500_

  • Réalisé par :
    Michel Hazanavicius
  • Avec :
    Bérénice Bejo, Annette Bening, Maxim Emelianov…
  • Durée :
    2h14min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2014
  • Titre original : The Search
  • Distributeur :
    Warner Bros Pictures France

LE FILM:

4

Seconde guerre de Tchétchénie, en 1999. Après l’assassinat de ses parents dans son village, un petit garçon fuit, rejoignant le flot des réfugiés. Il rencontre Carole, chargée de mission pour l’Union Européenne. Avec elle, il va doucement revenir à la vie. Parallèlement, Raïssa, sa grande soeur, le recherche activement parmi des civils en exode. De son côté, Kolia, jeune Russe de 20 ans, est enrôlé dans l’armée. Il va petit à petit basculer dans le quotidien de la guerre.

Après le triomphe « the Artist », on attendait avec impatience le nouveau film de Michel Hazanavicius en se demandant comment le réalisateur allait rebondir. Il enchaîne avec un projet très très loin de son précédent film puisqu’il décide de traîter de la guerre menée par les Russes contre la Tchétchénie à la fin des années 90. Sur la forme « The Search » est un mélange de réalisme documentaire, de mélodrame et de film choral. En effet, Hazanavicius nous conte trois histoires, le petit Kolia, sa grande soeur et un jeune soldat russe, comme autant de pièces qui s’assemblent à la fin pour former une oeuvre humaniste, émouvante réflexion sur la guerre et ses conflits près de chez nous qui laissent l’opinion internationale indifférente. On ne peut que saluer l’ambition du propos mais aussi la mise en scène inspirée d’Hazanavicius, pleine de vrais moments de Cinéma et l’interprétation parfaite du jeune Maxim Emelianov, de Bérénice Béjo et d’Annette Benning!

A voir absolument!

TECHNIQUE:

5

Un bluray de démo, qui reste autant la superbe photographie de Guillaume Schiffmann que le magnifique travail sur le son!

BONUS:

4

Outre un très bon making of de 30 minutes qui montre l’ampleur du projet, on trouve quelques featurettes facultatives quand on a vu le making of.

VERDICT:

4

Une belle édition pour un film ambitieux!

Disponible en combo bluray / dvd chez Warner Bros

CRITIQUE BLU-RAY: LE PASSE

81mXrl86P8L._SL1500_

LE FILM: 9/10

La critique est ici

TECHNIQUE: 10/10

Irréprochable!

BONUS: 8/10

Outre la bande-annonce, on trouve un très bon making of de 26 mins.

VERDICT: 9/10

L’un des grands films de l’année!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez FranceTV Distribution



66EME FESTIVAL DE CANNES: LE PALMARES

Le 66ème Festival de Cannes, dont beaucoup s’accordent à dire que la compétition s’avérait particulièrement relevée cette année, a enfin rendu son verdict et c’est peu dire que l’on attendait beaucoup de ce jury et de son Président, le grand Steven Spielberg.

Si l’on a suivi attentivement cette édition, on s’apercevra que dans l’ensemble, tous les films qui ont fait parler d’eux figurent dans ce palmarès à l’exception des films de Sorrentino (la Grande Bellezza), Soderbergh (Behind The Candelabra) ou James Gray (The Immigrant) qui repart une fois de plus bredouille!

PALME D’OR

La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche (sortie 9/10/13)

Cannes-La-vie-d-Adele-remporte-la-Palme-d-or_reference

GRAND PRIX

Inside Llewyn Davis de Joel et Ethan Cohen (sortie 6/11/13)

media_818e5aad4ab244dba0601abecc6ae6e9_t607

PRIX DE LA MISE EN SCENE

Heli d’Amat Escalante (pas de date de sortie pour le moment)

Ce film fit beaucoup parler de lui pour sa violence insoutenable qui provoqua la fuite de nombreux spectateurs en cours de projection. C’est l’une des récompenses qui alimente le buzz tant le film n’est apparemment pas des plus réussis.

photo_1369590355986-1-0

PRIX DU SCENARIO

A touch of Sin de Jia Zhangke (sortie 01/01/14)

jia-zhangke-afp-670-x-350

PRIX DU JURY

Tel Père, Tel Fils de Hirokazu Kore-eda (pas de date de sortie pour le moment)

2445077_jury-price-award-winner-director-hirokazu-kore-eda-poses-after-being-awarded-during-the-closing-ceremony-of-the-66th-cannes-film-festival

PRIX D’INTERPRETATION MASCULINE

Bruce Dern dans Nebraska d’Alexander Payne (sortie janvier 2014)

C’est l’une des surprises de ce palmarès tant le film n’a pas déclenché l’enthousiasme et tant le prix semblait promis à Oscar Isaac (Inside Llewyn Davis) ou Michael Douglas (Behind The Candelabra).

2444953_cast-member-bruce-dern-arrives-for-the-screening-of-the-film-nebraska-in-competition-during-the-66th-cannes-film-festival

PRIX D’INTERPRETATION FEMININE

Bérénice Béjo dans le Passé d’Asghar Farhadi (en salles actuellement)

Récompense amplement méritée pour la comédienne qui vit décidément une période faste quelques mois seulement après son César et sa nomination aux Oscars!

Berenice-Bejo-Prix-d-Interpretration-faminine-du-66e-Festival-de-Cannes-pour-Le-Passe-le-26-mai-2013_portrait_w858

Reste à voir maintenant de nous même ce que vaut ce palmarès et à attendre patiemment la 67 ème édition du plus grand festival du monde!

CRITIQUE: LE PASSE

21000224_20130419194105111_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Après quatre années de séparation, Ahmad arrive à Paris depuis Téhéran, à la demande de Marie, son épouse française, pour procéder aux formalités de leur divorce. Lors de son bref séjour, Ahmad découvre la relation conflictuelle que Marie entretient avec sa fille, Lucie. Les efforts d’Ahmad pour tenter d’améliorer cette relation lèveront le voile sur un secret du passé…

Pour son sixième long métrage, le cinéaste iranien dont le dernier film, « Une Séparation« , a fait sa renommée dans le monde entier, a choisi de tourner son film en France. L’excitation le disputait à l’inquiétude tant ce genre de déplacement se fait rarement sans dégâts! Le Passé est une très belle réussite dont le principal intérêt sera, je l’espère, de faire découvrir l’immense scénariste et cinéaste qu’est Farhadi à ceux qui n’ont pas eu la curiosité de découvrir ses précédents films.

Reprenant les thèmes qui lui sont chers comme la famille et ses conflits, le secret, le mensonge, Farhadi nous offre un récit gigogne débutant sur un postulat simple avec un couple qui se retrouve pour divorcer, un nouveau conjoint et des enfants dont on ne sait pas exactement à qui ils sont. A partir de là, petit à petit, certaines questions trouvent leur réponse et des problèmes surgissent au gré des révélations des uns et des autres. Seul le personnage d’Ahmad semble irréprochable et à la recherche de solutions mais tout ce qu’il entreprend semble conduire inexorablement au conflit. Tous les autres personnages autour de lui, comme dans les précédents films de Farhadi, attirent la sympathie ou l’antipathie au fur et à mesure que les secrets sont révélés.

Comme toujours mis en scène avec une précision impressionnante, le film épate surtout par son scénario à la mécanique implacable même s’il paraît parfois trop écrit et trop parfait. Tahar Rahim, comme toujours excellent donne la réplique à une Bérénice Béjo surprenante,  à un très bon Ali Mosaffa au jeu tout en douceur et à la révélation Pauline Burlet en adolescente rongée par la douleur. C’est donc un exil réussi pour Asghar Farhadi même si la dimension documentaire de ses précédents films sur son pays, la société iranienne ou la religion est ici absente.

Une vraie démonstration de cinéma pur vraiment impressionnante.

NOTE: 9/10

OSCAR 2012 : LES NOMINATIONS

Et voilà! C’est fait! On connaît les nommés pour la prochaine cérémonie des Oscar qui aura lieu le 26 février prochain. Voici le détail:

Meilleur acteur 

  • Demián Bichir in « A Better Life »
  • George Clooney in « The Descendants »
  • Jean Dujardin in « The Artist »
  • Gary Oldman in « Tinker Tailor Soldier Spy » (la Taupe)
  • Brad Pitt in « Moneyball » (le Stratège)

Jean Dujardin a toutes ses chances! On peut noter l’absence de Leonardo DiCaprio pour J.Edgard qui s’assiera une fois de plus sur son Oscar!

Meilleur second rôle masculin 

  • Kenneth Branagh in « My Week with Marilyn »
  • Jonah Hill in « Moneyball » (le Stratège)
  • Nick Nolte in « Warrior »
  • Christopher Plummer in « Beginners »
  • Max von Sydow in « Extremely Loud & Incredibly Close » (extrêmement fort et incroyablement près)

Tout est ouvert dans cette catégorie même si Christopher Plummer part avec une légère avance avec son golden globe!

Meilleure actrice 

  • Glenn Close in « Albert Nobbs »
  • Viola Davis in « The Help » (la Couleur des sentiments)
  • Rooney Mara in « The Girl with the Dragon Tattoo » (Millenium: les hommes qui n’aimaient pas les femmes)
  • Meryl Streep in « The Iron Lady » (la Dame de fer)
  • Michelle Williams in « My Week with Marilyn »

La récompense semble promise à Michelle Williams pour son rôle de Marilyn même si Meryl Streep est une concurrente sérieuse en Margaret Thatcher! 

  • Bérénice Bejo in « The Artist »
  • Jessica Chastain in « The Help » (la Couleur des sentiments)
  • Melissa McCarthy in « Bridesmaids » (Mes meilleures amies)
  • Janet McTeer in « Albert Nobbs »
  • Octavia Spencer in « The Help » (la Couleur des sentiments)

Soyons chauvins! Bérénice! Bérénice! Elle est si bien dans ce film!

Meilleur film d’animation 

  • « A Cat in Paris » Alain Gagnol and Jean-Loup Felicioli (une Vie de chat)
  • « Chico & Rita » Fernando Trueba and Javier Mariscal
  • « Kung Fu Panda 2 » Jennifer Yuh Nelson
  • « Puss in Boots » Chris Miller (le Chat Potté)
  • « Rango » Gore Verbinski

Surprise! C’est la première fois que Pixar est absente de la compétition et Tintin n’en est pas non plus! Cela pourrait profiter au Chat Potté même si Rango a sa chance! Si c’est le Français « une vie de chat », alors Cocorico!

Meilleurs décors 

  • « The Artist »
    Production Design: Laurence Bennett; Set Decoration: Robert Gould
  • « Harry Potter and the Deathly Hallows Part 2« 
    Production Design: Stuart Craig; Set Decoration: Stephenie McMillan
  • « Hugo » (Hugo Cabret)
    Production Design: Dante Ferretti; Set Decoration: Francesca Lo Schiavo
  • « Midnight in Paris » (Minuit à Paris)
    Production Design: Anne Seibel; Set Decoration: Hélène Dubreuil
  • « War Horse » (Cheval de guerre)
    Production Design: Rick Carter; Set Decoration: Lee Sandales

 Va pour Hugo!

Meilleure photographie 

  • « The Artist » Guillaume Schiffman
  • « The Girl with the Dragon Tattoo » Jeff Cronenweth (Millenium)
  • « Hugo » Robert Richardson (Hugo Cabret)
  • « The Tree of Life » Emmanuel Lubezki
  • « War Horse » Janusz Kaminski (Cheval de guerre)

The Artist a sa chance, à moins que l’outsider Millenium avec sa belle photo glaciale ne lui ravisse!

 

Meilleurs costumes 

  • « Anonymous » Lisy Christl
  • « The Artist » Mark Bridges
  • « Hugo » Sandy Powell (Hugo cabret)
  • « Jane Eyre » Michael O’Connor
  • « W.E. » Arianne Phillips

The Artist!

Meilleur réalisateur 

  • « The Artist » Michel Hazanavicius
  • « The Descendants » Alexander Payne
  • « Hugo » Martin Scorsese (Hugo Cabret)
  • « Midnight in Paris » Woody Allen ( Minuit à Paris)
  • « The Tree of Life » Terrence Malick

Même si une récompense à Michel Hazanavicius me comblerait, Scorsese me semble le grand favori!

Meilleur documentaire 

  • « Hell and Back Again »
    Danfung Dennis and Mike Lerner
  • « If a Tree Falls: A Story of the Earth Liberation Front »
    Marshall Curry and Sam Cullman
  • « Paradise Lost 3: Purgatory »
    Charles Ferguson and Audrey Marrs
  • « Pina »
    Wim Wenders and Gian-Piero Ringel
  • « Undefeated »
    TJ Martin, Dan Lindsay and Richard Middlemas

Meilleur court-métrage documentaire 

  • « The Barber of Birmingham: Foot Soldier of the Civil Rights Movement »
    Robin Fryday and Gail Dolgin
  • « God Is the Bigger Elvis »
    Rebecca Cammisa and Julie Anderson
  • « Incident in New Baghdad »
    James Spione
  • « Saving Face »
    Daniel Junge and Sharmeen Obaid-Chinoy
  • « The Tsunami and the Cherry Blossom »
    Lucy Walker and Kira Carstensen

Meilleur montage 

  • « The Artist » Anne-Sophie Bion and Michel Hazanavicius
  • « The Descendants » Kevin Tent
  • « The Girl with the Dragon Tattoo » Kirk Baxter and Angus Wall (Millenium)
  • « Hugo » Thelma Schoonmaker (Hugo cabret)
  • « Moneyball » Christopher Tellefsen (le Stratège)

Je vois bien Hugo Cabret!

Meilleur film étranger 

  • « Bullhead » Belgium
  • « Footnote » Israel
  • « In Darkness » Poland
  • « Monsieur Lazhar » Canada
  • « A Separation » Iran

En l’absence de « la guerre est déclarée », je verrais bien « une séparation »!

Meilleur maquillage

 
  • « Albert Nobbs »
    Martial Corneville, Lynn Johnston and Matthew W. Mungle
  • « Harry Potter and the Deathly Hallows Part 2 »
    Edouard F. Henriques, Gregory Funk and Yolanda Toussieng
  • « The Iron Lady »
    Mark Coulier and J. Roy Helland

The iron lady est bien parti!

Meilleure musique 

  • « The Adventures of Tintin » John Williams
  • « The Artist » Ludovic Bource
  • « Hugo » Howard Shore
  • « Tinker Tailor Soldier Spy » Alberto Iglesias (la Taupe)
  • « War Horse » John Williams

Va pour le Français même si la partition de Tintin est fabuleuse!

Meilleure chanson originale 

  • « Man or Muppet » from « The Muppets » Music and Lyric by Bret McKenzie
  • « Real in Rio » from « Rio » Music by Sergio Mendes and Carlinhos Brown Lyric by Siedah Garrett

Meilleur film

 
  • « The Artist » Thomas Langmann, Producer
  • « The Descendants » Jim Burke, Alexander Payne and Jim Taylor, Producers
  • « Extremely Loud & Incredibly Close » Scott Rudin, Producer
  • « The Help » Brunson Green, Chris Columbus and Michael Barnathan, Producers
  • « Hugo » Graham King and Martin Scorsese, Producers
  • « Midnight in Paris » Letty Aronson and Stephen Tenenbaum, Producers
  • « Moneyball » Michael De Luca, Rachael Horovitz and Brad Pitt, Producers
  • « The Tree of Life » Nominees to be determined
  • « War Horse » Steven Spielberg and Kathleen Kennedy, Producers

Ca va se jouer entre The Artist et Hugo Cabret à mon avis!

Meilleur court-métrage d’animation

 
  • « Dimanche/Sunday » Patrick Doyon
  • « The Fantastic Flying Books of Mr. Morris Lessmore » William Joyce and Brandon Oldenburg
  • « La Luna » Enrico Casarosa
  • « A Morning Stroll » Grant Orchard and Sue Goffe
  • « Wild Life » Amanda Forbis and Wendy Tilby

Meilleur court-métrage 

  • « Pentecost » Peter McDonald and Eimear O’Kane
  • « Raju » Max Zähle and Stefan Gieren
  • « The Shore » Terry George and Oorlagh George
  • « Time Freak » Andrew Bowler and Gigi Causey
  • « Tuba Atlantic » Hallvar Witzø

Meilleur montage son 

  • « Drive » Lon Bender and Victor Ray Ennis
  • « The Girl with the Dragon Tattoo » Ren Klyce
  • « Hugo » Philip Stockton and Eugene Gearty
  • « Transformers: Dark of the Moon » Ethan Van der Ryn and Erik Aadahl
  • « War Horse » Richard Hymns and Gary Rydstrom

Je verrais bien Hugo cabret!

 

Meilleurs effets sonores 

 

  • « The Girl with the Dragon Tattoo »
    David Parker, Michael Semanick, Ren Klyce and Bo Persson
  • « Hugo »
    Tom Fleischman and John Midgley
  • « Moneyball »
    Deb Adair, Ron Bochar, Dave Giammarco and Ed Novick
  • « Transformers: Dark of the Moon »
    Greg P. Russell, Gary Summers, Jeffrey J. Haboush and Peter J. Devlin
  • « War Horse »
    Gary Rydstrom, Andy Nelson, Tom Johnson and Stuart Wilson

Va pour Hugo et ces jolis bruits de mécanismes!

Meilleurs effets visuels 

  • « Harry Potter and the Deathly Hallows Part 2 »
    Tim Burke, David Vickery, Greg Butler and John Richardson
  • « Hugo »
    Rob Legato, Joss Williams, Ben Grossman and Alex Henning
  • « Real Steel »
    Erik Nash, John Rosengrant, Dan Taylor and Swen Gillberg
  • « Rise of the Planet of the Apes » (la Planète des singes: les origines)
    Joe Letteri, Dan Lemmon, R. Christopher White and Daniel Barrett
  • « Transformers: Dark of the Moon »
    Scott Farrar, Scott Benza, Matthew Butler and John Frazier

L’Oscar semble promis à la Planète des Singes!

Meilleure adaptation 

  • « The Descendants » Screenplay by Alexander Payne and Nat Faxon & Jim Rash
  • « Hugo » Screenplay by John Logan
  • « The Ides of March » Screenplay by George Clooney & Grant Heslov and Beau Willimon (les Marches du Pouvoir)
  • « Moneyball » Screenplay by Steven Zaillian and Aaron Sorkin  Story by Stan Chervin
  • « Tinker Tailor Soldier Spy » Screenplay by Bridget O’Connor & Peter Straughan

Hugo à moins que The Descendants ne lui grille la politesse!

Meilleur scénario original

 
  • « The Artist » Written by Michel Hazanavicius
  • « Bridesmaids » Written by Annie Mumolo & Kristen Wiig
  • « Margin Call » Written by J.C. Chandor
  • « Midnight in Paris » Written by Woody Allen
  • « A Separation » Written by Asghar Farhadi

Ca pourrait se jouer entre « Minuit à Paris » et l’outsider « une Séparation »!

Et voilà! La grosse surprise est quand même l’absence de Drive et de Ryan Gosling de toutes les nominations importantes! Mystère! The Artist pourrait en tout cas repartir avec de jolies surprises!