Critique: Bienvenue à Marwen

2871432.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre original Welcome to Marwen
Réalisation Robert Zemeckis
Scénario Robert Zemeckis
Caroline Thompson
Acteurs principaux
Sociétés de production ImageMovers
Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame biographique
Durée 116 minutes
Sortie 2 janvier 2018

L’histoire de Mark Hogancamp, victime d’une amnésie totale après avoir été sauvagement agressé, et qui, en guise de thérapie, se lance dans la construction de la réplique d’un village belge durant la Seconde Guerre mondiale, mettant en scène les figurines des habitants en les identifiant à ses proches, ses agresseurs ou lui-même.

Deux ans après le superbe « Alliés », Robert Zemeckis choisit pour son 19ème film de s’intéresser à la vie de Mark Hogancamp, victime d’une amnésie totale après la sauvage agression dont il fut victime. En effet, ses goûts fétichistes en matière de chaussures de femmes lui valurent d’être roué de coups par une bande de nazillons homophobes et les conséquences furent terribles. Autrefois remarquable illustrateur, Hogie « peut à peine écrire son nom »; pour tenter de retrouver goût à la vie, il s’adonne à une nouvelle passion et met en scène des poupées qu’il photographie, photos qui lui permirent d’être exposé et reconnu dans le milieu artistique. Particularité de ses poupées, elles s’inspirent de lui et de toutes les femmes qu’il cotoie et qu’il admire en secret.

Produit par les studios Universal, « Bienvenue à Marwen » est un projet remarquable à plusieurs niveaux. Le sujet, déjà, qui traite des séquelles post-traumatiques, en particulier d’un homme aux penchants fétichistes, est loin des canons habituels des majors hollywoodiennes. La forme, mélange de film et d’animation en performance capture, offre un spectacle assez incroyable et un défi technique qui ne pouvait qu’attirer Zemeckis, 15 ans après « le Pôle Express »!

Quant à l’interprétation, on ne peut que se réjouir du virage pris par Steve Carrell qui se tourne de plus en plus vers des rôles dramatiques. Sa performance dans le rôle de Captain Hogie est déjà l’une des grandes interprétations de l’année! Si Zemeckis n’a pas l’aura d’un Spielberg, il confirme à nouveau qu’il est un grand conteur en mêlant rire, spectacle et émotion et se permettant même de s’autociter à plusieurs reprises. Du grand Cinéma!

4.5

Critique Bluray: Quelque part dans la nuit

61EUdxcj1gL._SL1052_.jpg

  • Réalisé par :
    Joseph L. Mankiewicz
  • Avec :
    John HODIAK, Nancy GUILD, Lloyd Nolan…
  • Durée :
    1h45min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  1946
  • Titre original : SOMEWHERE IN THE NIGHT

LE FILM:

4.5

George Taylor, soldat devenu amnésique après une blessure, revient à Los Angeles avec comme seuls repères sur son passé un nom qui ne lui dit rien, Larry Cravat, et la lettre haineuse d’une femme, morte entre-temps…

Deuxième film de Joseph L. Mankiewicz après le Château du Dragon, Quelque part dans la Nuit est un pur film noir qui s’appuie sur un scénario extrêmement malicieux. Sans star à l’affiche, le plus connu étant Richard Conte, le film nous immerge d’entrée avec une caméra subjective dans la peau d’un soldat amnésique. A partir de deux indices, il va tenter de faire la lumière sur un passé quelque peu ombrageux. Si l’acteur principal ne bénéficie pas d’un charisme à toute épreuve, il s’en sort avec les honneurs, et l’on suit ses aventures avec grand intérêt. Superbement écrit, Quelque part dans la nuit n’en est pas moins magnifiquement mis en scène, notamment avec quelques scènes brillantes dans l’hôpital psychiatrique ou sur les docks. Quant à la jeune Nancy Guild, elle joue d’un charme mystérieux à la Lauren Bacall qui participe à l’ambiance noire de ce petit chef d’oeuvre! A découvrir!

TECHNIQUE:

4.5

Magnifique copie restaurée avec une définition au top! A noter l’absence de VF.

BONUS:

3.5

Seul bonus, une excellente présentation de la carrière de Mankiewicz par l’inévitable Patrick Brion.

VERDICT:

4.5

Un film noir par un immense cinéaste, forcément indispensable!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez RIMINI EDITIONS

Critique Dvd: Avant d’aller dormir

91T2Zipb+OL._SL1500_

  • Réalisé par :
    Rowan Joffe
  • Avec :
    Nicole KidmanColin FirthMark Strong
  • Durée :
    1h32min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Before I Go To Sleep
  • Distributeur :
    UGC Distribution

LE FILM:

1.5

Suite à un accident quatorze ans plus tôt, Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille sans se souvenir de rien, ni même de son identité. Son dernier espoir réside dans son médecin, Ed Nasch, qui lui conseille de tenir un journal vidéo. Elle pourra ainsi enregistrer les informations qu’elle traque et se souvenir peu à peu de son passé, reconstituant progressivement le fil de son existence. Mais très vite, ses rares certitudes vont voler en éclat.

Enième film sur l’amnésie, « avant d’aller dormir » nous montre une Nicole Kidman qui se réveille tous les matins en ayant oublié les dix dernières années: « Où suis-je ? », « Qui est le gars couché dans mon lit et qui ressemble à Colin Firth? »… Voici les questions qui taraudent la pauvre malheureuse. Si l’on n’a pas lu le livre dont le film est l’adaptation, on veut quand même savoir ce qui est arrivé à l’héroïne avant d’aller dormir. Alors on reste sagement assis à assister à son enquête un tantinet répétitive vu qu’elle répète tous ses gestes d’un jour à l’autre. Mais la mise en scène ultra soporifique de Joffé et le jeu peu concerné du trio d’acteurs ne nous facilite guère la tâche! Heureusement, « à l’heure de jeu », un twist nous redonne un peu d’énergie  pour tenir jusqu’à un dénouement un tantinet moralisateur sur l’adultère!  Allons enfin dormir…

TECHNIQUE:

4

 

Convaincant!

BONUS:

2

 

Un making of d’une vingtaine de minutes très promo et c’est tout!

VERDICT:

1.5

 

Parfait à regarder juste avant d’aller dormir!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez TF1 Vidéo

CRITIQUE DVD: QUELQUE PART DANS LA NUIT

dvd-quelque-part-dans-la-nuit

  • Réalisé par :
    Joseph L. Mankiewicz
  • Avec :
    John HODIAK, Nancy GUILD, Lloyd Nolan…
  • Durée :
    1h45min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  1946
  • Titre original : SOMEWHERE IN THE NIGHT

LE FILM: 9/10

George Taylor, soldat devenu amnésique après une blessure, revient à Los Angeles avec comme seuls repères sur son passé un nom qui ne lui dit rien, Larry Cravat, et la lettre haineuse d’une femme, morte entre-temps…

quelque-part-dans-la-nuit_1374078

Deuxième film de Joseph L. Mankiewicz après le Château du Dragon, Quelque part dans la Nuit est un pur film noir qui s’appuie sur un scénario extrêmement malicieux. Sans star à l’affiche, le plus connu étant Richard Conte, le film nous immerge d’entrée avec une caméra subjective dans la peau d’un soldat amnésique. A partir de deux indices, il va tenter de faire la lumière sur un passé quelque peu ombrageux. Si l’acteur principal ne bénéficie pas d’un charisme à toute épreuve, il s’en sort avec les honneurs, et l’on suit ses aventures avec grand intérêt. Superbement écrit, Quelque part dans la nuit n’en est pas moins magnifiquement mis en scène, notamment avec quelques scènes brillantes dans l’hôpital psychiatrique ou sur les docks. Quant à la jeune Nancy Guild, elle joue d’un charme mystérieux à la Lauren Bacall qui participe à l’ambiance noire de ce petit chef d’oeuvre! A découvrir!

TECHNIQUE: 8/10

Malgré un grain assez présent, la copie s’en sort avec les honneurs! Pas de VF disponible.

BONUS: 1/10

La bande-annonce et c’est tout…

VERDICT: 9/10

Un film noir terriblement prenant!

Disponible en DVD (5.99 euros) chez Fox