Critique: Justice League

4837499.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Après avoir retrouvé foi en l’humanité, Bruce Wayne, inspiré par l’altruisme de Superman, sollicite l’aide de sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour affronter un ennemi plus redoutable que jamais. Ensemble, Batman et Wonder Woman ne tardent pas à recruter une équipe de méta-humains pour faire face à cette menace inédite. Pourtant, malgré la force que représente cette ligue de héros sans précédent – Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et Flash –, il est peut-être déjà trop tard pour sauver la planète d’une attaque apocalyptique…

« Justice League » visiblement conçu pour concurrencer les Avengers, réunit donc tous les super-héros DC Comics, à savoir Batman, Superman, Wonder Woman, Flash, Aquaman et Cyborg. Si les films de super-héros tendaient ces dernières années à rendre ces derniers plus humains et ancrés dans le réel, ce Justice League confronte la joyeuse bande reconstituée à un super méchant cornu tout droit sorti de la mythologie! Bâti sur un scénario indigent et sans surprise (l’avenir de la Terre tient à la réunion de trois boîtes sacrées volées par le Steppenwolf que les héros devront récupérer!), « Justice League » n’a comme seul intérêt que l’éclosion de Flash, incarné par le jeune Ezra Miller, et quelques vannes envoyées entre les héros. Le reste est un bouillon indigeste servi par des effets spéciaux et une photo d’une laideur qui, après « Thor Ragnarok », semblent être de mises dans ce type de « produits ». Encore un film que l’on oubliera aussi vite!

1

Critique Bluray: Live By Night

71mT4nXYZnL._SL1000_.jpg

Titre original Live by Night
Réalisation Ben Affleck
Scénario Ben Affleck
Acteurs principaux
Sociétés de production Appian Way
Pearl Street Films
Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 129 minutes
Sortie 18 janvier 2017

LE FILM:

4

Boston, dans les années 20. Malgré la Prohibition, l’alcool coule à flot dans les bars clandestins tenus par la mafia et il suffit d’un peu d’ambition et d’audace pour se faire une place au soleil. Fils du chef de la police de Boston, Joe Coughlin a rejeté depuis longtemps l’éducation très stricte de son père pour mener une vie de criminel. Pourtant, même chez les voyous, il existe un code d’honneur que Joe n’hésite pas à bafouer : il se met à dos un puissant caïd en lui volant son argent et sa petite amie. Sa liaison passionnelle ne tarde pas à provoquer le chaos. Entre vengeance, trahisons et ambitions contrariées, Joe quittera Boston pour s’imposer au sein de la mafia de Tampa…

Après « Gone Baby Gone« , « The Town » et « Argo« , Ben Affleck réalise son 4ème film, pour la troisième fois situé dans la ville de son enfance, Boston. L’action se déroule cette fois durant la prohibition et Aflleck incarne un caïd qui va se heurter à la police, la mafia, le Ku Klux Klan et une partie de la population, catholique intégriste! Bénéficiant de moyens considérables, « Live By Night » s’avère bigrement bien ficelé avec une belle reconstitution, une mise en scène efficace à défaut d’être géniale et un casting réussi: Zoe Saldana, Elle Fanning ou encore Sienna Miller. Palpitant, ponctué de morceaux de bravoure dont une chouette scène de poursuite auto et de scènes de violence crue, « Live by night » n’a qu’un seul défaut, un personnage principal un peu lisse…

TECHNIQUE:

4.5

Un sans faute!

BONUS:

4

On trouve plusieurs featurettes constituant un making of intéressant et quelques scènes coupées.

VERDICT:

4

Un film de gangster qui mérite vraiment le coup d’oeil!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Warner Bros