Critique: Quand on a 17 ans

162923.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation André Téchiné
Scénario Céline Sciamma
André Téchiné
Acteurs principaux
Sociétés de production Fidélité Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 116 minutes
Sortie 30 mars 2016

Damien, 17 ans, fils de militaire, vit avec sa mère médecin, pendant que son père est en mission. Au lycée, il est malmené par un garçon, Tom. La violence dont Damien et Tom font preuve l’un envers l’autre va évoluer quand la mère de Damien décide de recueillir Tom sous leur toit.

Co-écrit avec Céline Sciamma, « Quand on a 17 ans » contient les obsessions de la réalisatrice de « Naissance des pieuvres » et « Tomboy » et celles d’André Téchiné, à savoir l’éveil à la sexualité et cette difficile période où celle-ci se forge, parfois dans la douleur. Raconté et découpé sur trois trimestres, le récit suit donc l’année scolaire de deux garçons, Damien et Tom (magnifiques Kacey Mottet-Klein et Corentin Fila) qui n’ont d’abord de contacts que violents, puis qui vont se rapprocher par l’intermédiaire de la mère de Damien (Sandrine Kiberlain), médecin du village.

Avec son mélange de romanesque et de sensualité, ce nouveau film de Téchiné est sans conteste son meilleur depuis au moins dix ans et le plus beau résultat de la collaboration de deux cinéastes!

4.5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s