CRITIQUE DVD: LA LOCATAIRE

Le 1er décembre, Metropolitan Films sort en DVD et Blu-ray le thriller « la Locataire ».

LE FILM:

Récemment séparée, Juliet tente de se trouver un nouvel appartement. Lorsqu’elle déniche un magnifique loft à Brooklyn, la jeune femme se dit qu’elle a beaucoup de chance. L’endroit est fabuleux et le propriétaire, Max, est vraiment charmant. Pourtant, certains faits étranges alertent bientôt Juliet. Son appartement n’est peut-être pas le paradis espéré. La troublante impression de ne pas y être seule commence à l’effrayer. Elle sent des regards, des présences… Entre passages secrets et obsessions, commence alors une terrifiante partie de cache-cache. Pour avoir une chance d’échapper au piège qui se referme sur elle, Juliet va devoir faire face au pire des cauchemars.

Certains signes laissaient présager d’une bonne surprise: le retour aux affaires affaires du célèbre studio Hammer à qui l’on doit les plus grands chefs d’oeuvre du cinéma de genre des années 50-60 et la présence de l’oscarisée Hillary Swank, qui s’est même investie personnellement en produisant le film! Malheureusement, la déception ne tarde pas à poindre! Après un début certes classique mais réussi avec l’arrivée de cette jolie urgentiste au coeur brisé dans son nouvel appartement et la rencontre de son charmant propriétaire et de son non moins inquiétant paternel incarné par le monument Christopher Lee, tout s’écroule très vite!  Comment expliquer le naufrage scénaristique qui surgit au tiers du film où tout ce qui faisait le suspense du film  est incroyablement dévoilé. A partir de là, le film en devient complètement initéressant et truffé d’incohérences. Quant au personnage du père pourtant prometteur, il disparaît lui aussi avant même d’avoir eu la moindre utilité!

Malgré la catastrophe industrielle, le DVD lui est à la hauteur comme souvent chez cet éditeur d’ailleurs. Malgré les nombreuses scènes sombres, l’image est toujours au top ainsi que le son.

LES BONUS:

Un court making of et quelques bandes annonces mais c’est suffisant pour ce genre de films.

LE VERDICT:

Un DVD de très bonne qualité pour un film assez mauvais; à réserver aux fans d’Hillary Swank.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s