Critique Dvd: While we’re young

81+Z5GkNgbL._SL1500_

Réalisation Noah Baumbach
Scénario Noah Baumbach
Acteurs principaux
Sociétés de production Scott Rudin Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 97 minutes
Sortie 22 juillet 2015

LE FILM:

4

 

 

Josh et Cornelia Srebnick, la quarantaine, sont mariés et heureux en ménage. Ils n’ont pas réussi à avoir d’enfants mais s’en accommodent. Alors que Josh s’acharne sur le montage de son nouveau documentaire, il devient évident que l’inspiration n’est pas au rendez-vous. Il lui manque quelque chose… La rencontre de Jamie et Darby, un jeune couple aussi libre que spontané, apporte à Josh une bouffée d’oxygène et ouvre une porte vers le passé et la jeunesse qu’il aurait aimé avoir. Rapidement, Josh et Cornelia délaissent les amis de leur âge pour fréquenter ces jeunes cools, branchés et désinhibés… Josh avoue à Jamie qu’avant de le connaître, il n’éprouvait plus que nostalgie et désintérêt. Cette relation entre deux couples ayant vingt ans d’écart peut-elle apporter un autre souffle ?

Deux ans après le très bon « Frances Ha », Noah Baumbach revient avec une comédie new-yorkaise très allenienne. Il s’intéresse ici à la crise de la quarantaine à travers la rencontre entre un couple de quadras installés (Ben Stiller et Naomi Watts) et un couple de jeunes bobos cools et libres(Adam Driver et Amanda Seyfried). Cette réflexion sur le conflit des générations et le changement de valeurs est sans doute ce qu’il y a de plus drôle et pertinent dans le film. Baumbach s’intéresse également au processus de création artistique et à l’importance de la vérité dans l’art de manière assez juste également même si cet aspect semble alourdir un peu le dernier quart d’heure. Ne crachons pas dans la soupe, cette comédie indé reste l’un des films les plus amusants et stimulants de ces derniers mois avec une mention spéciale à l’interprétation de Naomi Watts et un potentiel comique insoupçonné (notamment lors d’un cours de hip hop d’anthologie!) et Adam Driver qui confirme tout le bien qu’on pense de lui!

TECHNIQUE:

4

 

 

Impeccable à tous les niveaux!

BONUS:

1.5

 

 

Juste un court making of promo sans grand intérêt, dommage…*

VERDICT:

4

 

 

Une  édition minimaliste pour une film indé comme on les aime!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez TF1 Vidéo dès le 6 janvier

Critique: While we’re young

314028.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Date de sortie :
    22 juillet 2015
  • Réalisé par :
    Noah Baumbach
  • Avec :
    Ben Stiller, Naomi Watts, Adam Driver…
  • Durée :
    1h37min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  2015
  • Titre original : While We’re Young
  • Distributeur :
    Mars Distribution

Josh et Cornelia Srebnick, la quarantaine, sont mariés et heureux en ménage. Ils n’ont pas réussi à avoir d’enfants mais s’en accommodent. Alors que Josh s’acharne sur le montage de son nouveau documentaire, il devient évident que l’inspiration n’est pas au rendez-vous. Il lui manque quelque chose… La rencontre de Jamie et Darby, un jeune couple aussi libre que spontané, apporte à Josh une bouffée d’oxygène et ouvre une porte vers le passé et la jeunesse qu’il aurait aimé avoir. Rapidement, Josh et Cornelia délaissent les amis de leur âge pour fréquenter ces jeunes cools, branchés et désinhibés… Josh avoue à Jamie qu’avant de le connaître, il n’éprouvait plus que nostalgie et désintérêt. Cette relation entre deux couples ayant vingt ans d’écart peut-elle apporter un autre souffle ?

Deux ans après le très bon « Frances Ha », Noah Baumbach revient avec une comédie new-yorkaise très allenienne. Il s’intéresse ici à la crise de la quarantaine à travers la rencontre entre un couple de quadras installés (Ben Stiller et Naomi Watts) et un couple de jeunes bobos cools et libres(Adam Driver et Amanda Seyfried). Cette réflexion sur le conflit des générations et le changement de valeurs est sans doute ce qu’il y a de plus drôle et pertinent dans le film. Baumbach s’intéresse également au processus de création artistique et à l’importance de la vérité dans l’art de manière assez juste également même si cet aspect semble alourdir un peu le dernier quart d’heure. Ne crachons pas dans la soupe, cette comédie indé reste l’un des films les plus amusants et stimulants de ces derniers mois avec une mention spéciale à l’interprétation de Naomi Watts et un potentiel comique insoupçonné (notamment lors d’un cours de hip hop d’anthologie!) et Adam Driver qui confirme tout le bien qu’on pense de lui!

4

Critique Bluray: La Vie Rêvée de Walter Mitty

71xTBitR0-L._SL1500_

  • Réalisé par :
    Ben Stiller
  • Avec :
    Ben Stiller, Kristen Wiig, Shirley MacLaine…
  • Durée :
    1h56min
  • Pays de production :
     Etats-Unis
  • Année de production :  2013
  • Titre original : The Secret Life Of Walter Mitty
  • Distributeur :
    20th Century Fox

LE FILM: 7.5/10

Walter Mitty n’ose s’évader qu’à travers ses rêves. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, il va devoir trouver le courage de passer à l’action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu’il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui va changer sa vie à jamais.

Pour son cinquième film en tant que réalisateur, cinq ans après Tonnerre sous les Tropiques, Ben Stiller abandonne la grosse farce pour une comédie à la Capra. Cette odyssée d’un petit employé timide qui prend enfin ses responsabilités et se lance dans l’aventure est sans cesse surprenante, notamment à travers les fantasmes de Mitty qui se rêve en héros, tantôt corrigeant son patron, tantôt escaladant l’Himalaya. Véritable Feel Good Movie, le film a le mérite de dépayser le spectateur, de faire réfléchir et de divertir, tout ça avec grande inteligence!

TECHNIQUE: 10/10

Somptueux à tous points de vue! Privilégier la VO beaucoup plus ample que la VF!

BONUS: 8/10

Outre un clip, on trouve un making d’une quarantaine de minutes décliné en petits modules assez complets ainsi qu’une sélection de scènes coupées, inédites ou alternatives.

VERDICT: 7.5/10

Un bluray de démo pour un film régénérant!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez 20th Century Fox

 


 

 

 

 

 

 

 

CRITIQUE BLU-RAY: LE CASSE DE CENTRAL PARK

LE FILM:

Quand les employés d’une résidence de luxe en bordure de Central Park découvrent que le milliardaire occupant le penthouse n’est autre qu’un escroc qui les a spoliés de leur retraite, ils fomentent leur vengeance : un casse qui leur permettra de récupérer leur dû. Natif du Queens, Josh Kovaks gère depuis plus de 10 ans un des gratte-ciels les plus luxueux et sécurisés de New York, et rien n’échappe jamais à son œil de lynx. Au sommet de la copropriété, dans l’unité d’habitation la plus somptueuse, réside Arthur Shaw, un magnat de Wall Street qui se retrouve soudain assigné à résidence pour avoir usurpé 2 milliards de dollars à ses actionnaires. Parmi ceux qu’il a mis sur la paille : les employés de la résidence dont il était censé faire fructifier les fonds de retraite.
Avec quelques jours seulement pour réparer l’injustice, Josh et ses compères se tournent vers Slide, une fripouille à la petite semaine qui va les aider à réaliser l’impossible : dérober le butin précieusement gardé dans l’appartement hyper sécurisé de Shaw au nez et à la barbe de l’équipe du FBI, sous les ordres de l’intraitable agent Claire Denham, qui surveille tous les faits et gestes du requin de Wall Street. Nos cambrioleurs improvisés, parmi eux Charlie, le concierge hyper nerveux ; M. Fitzhugh, le courtier déchu ; Dev’Reaux, le liftier novice et Odessa, la femme de ménage belliqueuse, jouissent néanmoins d’un atout majeur : ils connaissent le bâtiment de fond en comble. Sans jamais s’en être rendu compte, ils repèrent les lieux du crime depuis des années...

« Le Casse de Central Park » fait clairement partie de ces films dont on attend pas grand chose! Et pourtant! Après une série de « Rush Hour » et un troisième volet X-Men sans grand intérêt, Brett Ratner réunit un drôle de casting pour une comédie au parfum de Madoff: Ben Stiller, Eddie Murphy, Matthew Broderick, Casey Affleck, Gabourey Sidibe, Michael Pena et Tea Leoni! C’est donc une sorte d’Ocean’s Eleven aux motivations sociales que nous concocte Ratner sans grande originalité mais avec une bonne humeur communicative. Souvent drôle, « le Casse » est aussi un film d’action assez réussi avec un morceau de bravoure « énormissime »! Le seul regret, c’est que le délire n’ait pas été poussé un peu plus loin, le film restant assez sage malgré le pedigree des comédiens.

En tout cas, pour un film dont la seule ambition est de divertir, le contrat est rempli!

Techniquement, le Blu-ray proposé par Universal est une merveille comme souvent chez cet éditeur. La précision de l’image est infinie, notamment dans les plans depuis le haut de la tour qui vous donneront le vertige et le son n’est pas en reste!

LES BONUS:

-Commentaire audio du réalisateur, du monteur et des scénaristes

-Making-of (47 mins) avec interview du réalisateur et du producteur Brian Grazer

– sympathique journal du tournage (23 mins) qui illustre bien la bonne humeur sur le tournage

– 11 scènes coupées (dont une avec un cameo d’Yvan Attal) et 2 fins alternatives

– Un bêtisier assez drôle

VERDICT:

Un blu-ray qui frôle la perfection pour un bon petit divertissement!

Disponible en DVD et en Blu-ray (19,99 euros) chez Universal Pictures