18 èmes Rencontres Internationales du Cinéma des Antipodes: Jour 3

slider2016Troisième et dernier jour pour moi à Saint Tropez avant de rejoindre Bordeaux et son FIFIB. Ce matin était projeté un film hors compétition, le long métrage d’animation néo-zélandais « 25 Avril » de Leanne Pooley. Ce film d’animation avait été présenté lors du dernier Festival d’Annecy.

maxresdefault

b_1_q_0_p_0

Le 25 avril, c’est le jour de la Fête Nationale néo-zélandaise et australienne, jour hommage au début de la bataille de Gallipoli, qui opposa les deux nations à la Turquie. La réalisatrice a conçu son film comme un documentaire en s’appuyant sur les journaux intimes de cinq protagonistes de cette bataille. Elle leur donne la parole et le film illustre leurs propos, décrivant avec précision le déroulé de cette bataille et la vie des soldats entre les maladies, les poux et bien sûr la mort qui ne relâche jamais son étreinte. Passionnant, émouvant « 25 Avril » est aussi une vraie réussite esthétique!

4.5

 

Le reste de la journée sera consacrée au tourisme avec une balade dans la ville et le constat que le shopping à St Trop’ n’est décidément pas à la portée de toutes les bourses! Après ce break et une excellente galette bretonne sur le port, retour au ciné avec la projection de « Ruben Guthrie », premier film de réalisateur du Président du Jury, Brendan Cowell.

« On va se mettre mal!!! », tels sont les premiers mots prononcés par Ruben Guthrie, publicitaire qui vient de décrocher son cinquième trophée consécutif! La fête va être dantesque, jusqu’à ce qu’il se jette du toit dans sa piscine ou plutôt sur le bord de sa piscine, se cassant le bras. Ce drame évité de peu va déclencher un cataclysme: sa petite amie top model en a assez des beuveries de Ruben et lui fixe un défi: elle rentre pendant un an chez sa mère à Prague; s’il reste sobre pendant un an, Ruben aura droit de la revoir. Fou amoureux et conscient de son état, Ruben accepte le challenge mais un an, c’est long, surtout dans un pays où boire est la norme.

Formellement assez pauvre, « Ruben Guthrie » réussit malgré tout son pari de traiter d’un sujet de société et de divertir et a le mérite de poser la question de l’importance de l’entourage dans un problème comme l’alcoolisme. La prestation de Patrick Brammall est vraiment convaincante et Alex Dimitriades (que l’on avait vu dans la série « la gifle ») tire également son épingle du jeu.

3

Après ce film sur l’alcoolisme, un dernier verre s’impose avant une dernière nuit dans le cadre d’un festival qui mériterait un éclairage plus important.

A une prochaine…

18èmes Rencontres Internationales du Cinéma des Antipodes: Jour 1

slider2016

Sur l’invitation du Festival, je suis actuellement à Saint-Tropez pour découvrir ces rencontres qui existent depuis 18 ans et qui méritent le coup d’oeil. Le Festival donne un coup de projecteur à des Cinémas peu distribués en France, ceux de Nouvelle-Zélande et d’Australie.

Après un vol Bordeaux/Nice et 1h30 de voiture, j’arrive hier vers 18 h à Saint Tropez pour rejoindre mon hôtel, l’Hôtel de Paris, qui m’invite pour ce séjour. A ma grande surprise, il se situe juste à côté de la célèbre caserne du Commandant Cruchot!

img_2213

hotel-de-paris-saint-tropez-experience-hotel-12

Principal partenaire du Festival, l’Hôtel de Paris est ce que l’on appelle communément un palace, ce qui devrait rendre mon séjour plus que supportable! Pour vous donner envie de venir vivre la vie de château à St Tropez, je vous mets quelques photos de mon séjour. C’est aussi ça la vie de blogueur! Pour info, l’Hôtel de Paris est aussi une institution culturelle. Outre son partenariat avec le Festival des Antipodes, il abrite régulièrement des expositions d’art contemporain et organise tous les mois des rencontres avec des artistes!

Après que le voiturier ait garé ma voiture et monté mes bagages, je découvre ma chambre avec tout le confort moderne (enceinte blutooth, wifi, bureau, immense salle de bain, lit king size…).

image1.JPG

image2.JPG

image3.JPG

image4.JPG

img_2212

Après avoir pris possession des lieux et dégusté un excellent tartare monté par le Room Service, je prends la direction de la places des Lices pour débuter les festivités. Après un tour par le vernissage de la jolie expo photo de Sabine Bernert sur la Nouvelle Zélande, je file au Cinéma le Renaissance pour la soirée d’ouverture et la projection d’un film australien « Unindian« , projeté hors compétition. A noter que la compétition long métrage ne débutera que jeudi avec un jury composé de Brendan Cowell, Alexia Barlier, Muriel Combeau, Aurélien Recoing et Yann Samuell.

14502785_1451144231566643_6589510120510169585_n

img_2206

Après la projection, retour à l’hôtel avec une petite halte au bar de l’hôtel où le barman me prépare un petit cocktail mystère à base de rhum et de sirop de chocolat! Miam!

img_2207

Enfin, au dodo avec le lit préparé pour m’accueillir avec même quelques caramels enrobés de chocolat maison! L’Hôtel de Paris sait recevoir!