CRITIQUE: VALENTINE’S DAY (2009)

Warner Bros. France

A Los Angeles, le jour de la St Valentin, des couples se font, se défont, se croisent, se perdent, se retrouvent…

Voilà un film dont on a tout oublié à peine ressorti de la salle, un film inutile! Tout le gratin de la comédie romantique hollywoodienne se retrouve (il ne manque que Sandra Bullock!) devant la caméra du maître du genre Gary Marshall. Petite piqûre de rappel: on doit entre autres à ce génie du cinéma des chefs d’oeuvre tels que « Pretty Woman » bien sûr, « Just married », « Princesse malgré elle », ou encore « fashion maman ». Dès le début, on suit une dizaine d’histoires dont on comprend souvent très vite les liens qui les unissent et au bout de deux longues heures, on arrive enfin au dénouement peu surprenant. Tout ce temps, on a baigné dans les roses, les coeurs, les peluches; tout ça est tellement sucré qu’on en a les dents toutes cariées! Quant aux comédiens, Julia Roberts militaire en tenue de camouflage, on y croit pas un instant, Ashton Kutcher a une présence à l’écran proche du néant et les autres n’en prlons pas! Bien entendu, toutes les filles sont des bombes atomiques (J. Roberts, Jessica Alba, Jessica Biel, Jennifer Garner…) et les mecs ont tous des tablettes de chocolat et des abdos qui n’existent pas dans la vraie vie (Jamie Foxx, Ashton Kutcher, Bradley Cooper, Patrick Dempsey…). Voilà donc un film complètement neuneu et ne croyez pas que je suis forcément anti-comédie romantique, je suis un grand fan de « quatre mariages et un enterrement » ou encore « coup de foudre à Notting Hill ».

Un film dont on peut donc vraiment se passer!

Publicités

CRITIQUE: COUP DE FOUDRE A RHODE ISLAND (2008)

EuropaCorp Distribution

Dan élève seul ses trois filles depuis la mort de sa femme, leur consacrant toute sa vie, persuadé qu’il ne retrouvera jamais l’amour. Parti à Rhode Island passer le week-end avec ses parents, frères et soeurs, il fait une halte dans une librairie où il croise la charmante Marie. Sur un nuage, il rentre à la maison familiale où son frère attend sa dernière conquête qui ne devrait plus tarder. Quand elle arrive enfin, c’est une bien mauvaise surprise pour Dan…

Passé complètement inaperçu à sa sortie en salles, j’ai regardé ce film sur la demande de ma chère et tendre sans un espoir démesuré. Et bien, c’est plutôt pas mal! Malgré un titre à la c.. (le titre original « Dan in real life » n’a rien à voir!), cette comédie romantique est assez réussie. Tous les ingrédients sont réunis (le personnage qui a fait une croix sur sa vie amoureuse, la rencontre, les quiproquos, les obstacles, la course finale pour ratrapper l’élue,…) mais la principale réussite du film est ce couple improbable entre Juliette Binoche, peu habituée de ce genre de film, et le génial Steve Carrell (« 40 ans et toujours puceau ») assez sobre mais parfois hilarant. On passe donc ici un agréable petit week-end en famille, sans non plus tutoyer les sommets. Un bon moment!