Critique Bluray: Le Retour de Mary Poppins

71UKplgUYiL._SL1000_.jpg

Titre original Mary Poppins Returns
Réalisation Rob Marshall
Scénario David Magee
Acteurs principaux
Sociétés de production Marc Platt Productions
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 130 minutes
Sortie 19 décembre 2018

LE FILM:

4.5

Michael Banks travaille à la banque où son père était employé, et il vit toujours au 17 allée des Cerisiers avec ses trois enfants, Annabel, Georgie et John, et leur gouvernante Ellen. Comme sa mère avant elle, Jane Banks se bat pour les droits des ouvriers et apporte son aide à la famille de Michael. Lorsque la famille subit une perte tragique, Mary Poppins réapparaît magiquement dans la vie de la famille. Avec l’aide de Jack, l’allumeur de réverbères toujours optimiste, Mary va tout faire pour que la joie et l’émerveillement reviennent dans leur existence… Elle leur fera aussi découvrir de tout nouveaux personnages plein de fantaisie, dont sa cousine, l’excentrique Topsy.

Plus de cinquante ans après les premières aventures de la nounou Mary Poppins, Disney remet le couvert! Alors qu’Hollywood ne fait plus que recycler des recettes qui ont marché, parfois avec réussite souvent beaucoup moins, on avait tout à craindre de ce retour. Rob Marshall ne cherche pas à moderniser l’original: l’histoire se déroule toujours dans le Londres du début du 20ème siècle et la forme est la même avec notamment ce mélange entre film et dessin animé, à l’ancienne. Emily blunt compose une Mary Poppins des plus convaincante et le reste du casting est au diapason (Ben Wishaw, Colin Firth…), une petite réserve cependant pour le personnage incarné par Meryl Streep, un peu too much! Histoire touchante sur fond d’expropriation, scènes animées poétiques, chorégraphies emballantes (notamment le ballet des allumeurs de réverbères top!), magie à tous les niveaux, ce retour de Mary Poppins est une jolie réussite qui ravira petits et grands !

TECHNIQUE:

4.5

Un must à tous niveaux!

BONUS:

3.5

Si l’ensemble des bonus est très orienté promo, le contenu est là!

On trouve ici:

Version karaoké du film
Le retour de Dick Van Dyke
Bêtisier
Un nouveau point de vue sur les numéros musicaux
Making of
Chanson coupée : « Le zoo anthropomorphique »
Scènes coupées :
– « Au revoir »
– « Luminomagifantastique »

VERDICT:

4.5

Une suite qui mérite l’investissement!

Disponible En DVD, Blu-Ray, coffret Mary Poppins/Le Retour de Mary Poppins et en VOD depuis le 26 avril chez Disney DVD 

-les films comiques favoris des spectateurs

Publicités

Critique: Le Retour de Mary Poppins

3191210.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Mary Poppins Returns
Réalisation Rob Marshall
Scénario David Magee
Acteurs principaux
Sociétés de production Marc Platt Productions
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 130 minutes
Sortie 19 décembre 2018

Michael Banks travaille à la banque où son père était employé, et il vit toujours au 17 allée des Cerisiers avec ses trois enfants, Annabel, Georgie et John, et leur gouvernante Ellen. Comme sa mère avant elle, Jane Banks se bat pour les droits des ouvriers et apporte son aide à la famille de Michael. Lorsque la famille subit une perte tragique, Mary Poppins réapparaît magiquement dans la vie de la famille. Avec l’aide de Jack, l’allumeur de réverbères toujours optimiste, Mary va tout faire pour que la joie et l’émerveillement reviennent dans leur existence… Elle leur fera aussi découvrir de tout nouveaux personnages plein de fantaisie, dont sa cousine, l’excentrique Topsy.

Plus de cinquante ans après les premières aventures de la nounou Mary Poppins, Disney remet le couvert! Alors qu’Hollywood ne fait plus que recycler des recettes qui ont marché, parfois avec réussite souvent beaucoup moins, on avait tout à craindre de ce retour. Rob Marshall ne cherche pas à moderniser l’original: l’histoire se déroule toujours dans le Londres du début du 20ème siècle et la forme est la même avec notamment ce mélange entre film et dessin animé, à l’ancienne. Emily blunt compose une Mary Poppins des plus convaincante et le reste du casting est au diapason (Ben Wishaw, Colin Firth…), une petite réserve cependant pour le personnage incarné par Meryl Streep, un peu too much! Histoire touchante sur fond d’expropriation, scènes animées poétiques, chorégraphies emballantes (notamment le ballet des allumeurs de réverbères top!), magie à tous les niveaux, ce retour de Mary Poppins est une jolie réussite qui ravira petits et grands pendant les fêtes!

4.5

Jeu Concours: 3 codes de visionnage du film « Marshall: la Vérité sur l’affaire Spell » à gagner (jeu terminé)

DP_3783304_Marshall_2017_2560x1440_FR.jpg

 

A l’occasion de la sortie en VOD de « Marshall: la vérité sur l’affaire Spell » le 13 juin, CINEDINGUE, SONY PICTURES HOME ENTERTAINMENT et MYTF1 sont heureux de vous faire gagner 3 codes pour le visionner. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 27 juin; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Découvrez le biopic sur Thurgood Marshall, le premier Afro-Américain à siéger à la Cour Suprême de Justice des États-Unis, avec Chadwick Boseman (Black Panther) et Josh Gad (Le Crime de L’Orient Express). 

Critique Dvd: Numéro Une

71jNVe3BaLL._SL1292_.jpg

Réalisation Tonie Marshall
Scénario Tonie Marshall
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée minutes
Sortie 11 Octobre 2017

LE FILM:

3.5

Emmanuelle Blachey est une ingénieure brillante et volontaire, qui a gravi les échelons de son entreprise, le géant français de l’énergie, jusqu’au comité exécutif. Un jour, un réseau de femmes d’influence lui propose de l’aider à prendre la tête d’une entreprise du CAC 40. Elle serait la première femme à occuper une telle fonction. Mais dans des sphères encore largement dominées par les hommes, les obstacles d’ordre professionnel et intime se multiplient. La conquête s’annonçait exaltante, mais c’est d’une guerre qu’il s’agit.

Peu inspirée depuis quelques années, la réalisatrice Tonie Marshall revient avec un film entre thriller politique et manifeste féministe plutôt bien senti. On suit le parcours d’Emmanuelle Blachey, ingénieure incarnée par la toujours parfaite Emmanuelle Devos, qu’un réseau de femmes d’influence souhaite placer à la tête d’une grande entreprise. Les hommes ne comptent pas se laisser piquer la place! Sans tomber dans la caricature, « Numéro Une » bénéficie d’un scénario assez malin et bien ficelé et d’un casting de seconds rôles tous très bien dont un Richard Berry qui trouve là enfin un rôle valable!

TECHNIQUE:

3.5

Un résultat satisfaisant pour le support!

BONUS:

2.5

On trouve ici deux scènes coupées et un making of d’une dizaine de minutes.

VERDICT:

3.5

Un thriller politico-féministe plutôt bien ficelé avec une Emmanuelle Devos parfaite!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Pyramide Vidéo dès le 20 février

Critique Dvd: Roar

8183BUmPytL._SL1500_

  • Réalisé par :
    Noel MARSHALL
  • Avec :
    Tippi Hedren, John MARSHALL, Jerry MARSHALL…
  • Année de production :  1983
  • Titre original : ROAR
  • Distributeur :
    GEF/CCFC

LE FILM:

2

Madeleine part avec ses enfants dans la jungle africaine retrouver son mari Hank, un scientifique qui se bat pour la protection des espèces menacées. Hank vit au milieu des fauves, dévoué totalement à son travail, jusqu’à mettre en danger sa propre famille.

Réalisé sur une initiative de Tippi Hedren, passionnée par les fauves, Roar est connu pour être le tournage le plus long et le plus dangereux de l’histoire du Cinéma! Prévu pour durer quelques semaines, il dura pas moins de six ans, occasionnant entre autres les blessures de Jan de Bont, réalisateur de « Speed », alors chef opérateur, et Melanie Griffith, la fille de Tippi Hedren, qui faillit y perdre un oeil! Si le scénario, épais comme une feuille de papier à cigarettes, a servi de point de départ, tout le film semble dicté par le bon vouloir des animaux et reposer sur l’improvisation la plus totale! Il est donc difficile de parler ici de Cinéma tant la technique élémentaire de narration semble absente. Le film mérite d’être vu par contre pour la folie totale de certaines scènes où les acteurs se retrouvent submergés par les fauves, traqués et malgré tout, filmés sous une multitude d’angles complètement dingues! Une folie qui n’aurait jamais pu se faire aujourd’hui!

TECHNIQUE:

4.5

Une copie très propre à la définition exemplaire et aux couleurs éclatantes!

BONUS:

Pas de bonus ici.

VERDICT:

2

Un film médiocre mais à voir pour la folie du projet!

Disponible en DVD (14.99 euros) chez Rimini Editions

Critique bluray: Tu veux ou tu veux pas

81CeGvD0soL._SL1500_

  • Date de sortie :
    01 octobre 2014
  • Réalisé par :
    Tonie Marshall
  • Avec :
    Sophie MarceauPatrick BruelAndré Wilms
  • Durée :
    1h28min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2013
  • Distributeur :
    Warner Bros Pictures France

LE FILM:

3

 

Lambert, sex addict repenti, tente de se racheter une conduite en devenant… conseiller conjugal. Abstinent depuis plusieurs mois, la situation se complique lorsqu’il recrute une assistante, la séduisante Judith, dont la sexualité débridée va très vite mettre ses résolutions à rude épreuve…

Pour sa nouvelle comédie, Tonie Marshall s’intéresse cette fois aux sex addicts à travers la rencontre entre un malade qui se soigne (Patrick Bruel) et une malade qui s’assume (Sophie Marceau). Contrairement au Shame de Steve McQueen, la pathologie est ici traitée à la légère, comme prétexte à diverses situations cocasses. Certes, le scénario est cousu de fil blanc mais le duo est sympathique, quelques scènes sont vraiment drôles, notamment lors des consultations, et quelques passages surréalistes amènent leur dose d’originalité. Un bon moment…

TECHNIQUE:

4

 

Sans problèmes!

BONUS:

0.5

 

Outre deux scènes inédites sans intérêt, on trouve un « making of » décliné en deux mini featurettes d’une minute et la bande-annonce! C’est plus que léger, presque insultant!

VERDICT:

3

 

Une édition minimaliste pour une comédie sympatoche!

Disponible en DVD(19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Warner Bros dès le 11 février


CRITIQUE DVD: L’OR DU CIEL

Jimmy, obligé de fermer son magasin de musique, se retrouve à travailler avec son oncle qui dirige une affaire agroalimentaire. Il se lie alors à une famille irlandaise, ennemi juré du dit oncle. Cette famille aime la musique et surtout adore répéter devant les bureaux de l’oncle. Jimmy se retrouve à réconcilier ses nouveau amis et sa famille…

Réalisé en 1941 par le méconnu mais néanmoins prolifique George Marshall (près d’une centaine de films tout de même!) à qui l’on doit l’un des segments de « la Conquête de l’Ouest », « L’Or du ciel » nous donne surtout l’occasion de voir James Stewart dans une comédie musicale!

Même si le film ne bénéficie pas d’un scénario très original ni d’une mise en scène particulièrement surprenante, « l’Or du Ciel » vaut pour son duo d’acteurs composé du grand Jimmy Stewart et de la charmante Paulette Goddard qui illumine l’écran à chaque apparition. L’autre intérêt du film réside dans la qualité de ses numéros musicaux notamment une prestation hispanisante de l’actrice, très rafraîchissante!

Copie impeccable pour ce film malgré son âge!

Disponible en DVD (9,99 euros) dans la collection Vintage Classics chez Wild Side Video
LA NOTE: 6/10