CRITIQUE DVD: EVA

LE FILM: 7/10

2041. Les robots font partie du quotidien des humains. Ingénieur de génie, Alex est rappelé par la Faculté de Robotique pour donner vie au premier robot libre : un enfant androïde. La nièce d’Alex, l’étonnante et fascinante Eva, va bientôt lui servir de modèle pour créer l’androïde parfait. Mais Eva cache un terrible secret aux conséquences terrifiantes…

Premier long métrage de l’Espagnol Kike Maillo, « Eva » est un conte d’anticipation, quelque part entre A.I., I Robot et le Labyrinthe de Pan (pour l’ambiance onirique). Même si le scénario ne brille par son originalité et contient même quelques incohérences, le résultat est assez plaisant. Mis en scène avec une réelle ambition esthétique, « Eva » est également brillamment interprété par Daniel Brühl (Inglourious Basterds) et la jeune et jolie Claudia Vega, choisie parmi 3000 candidates! Un joli film donc mais frustrant tant on a le sentiment qu’il passe à côté de quelque chose de grand!

Très belle copie proposée sur ce DVD avec une image parfaite et un son enveloppant!

LES BONUS: 10/10

Outre la bande-annonce, le DVD nous propose un making-of complet (30 mins), une interview du réalisateur parfois redondante mais néanmoins passionnante(25 mins) et le teaser qui a servi à séduire les producteurs!

VERDICT: 7.5/10

A découvrir malgré les défauts!

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez Wild Side Video

 

Publicités

CRITIQUE: WALL E (2008)

Quand Pixar rencontre Kubrick!!! Depuis les débuts de Pixar, je n’en rate aucun au cinéma et depuis Ratatouille, j’y emmène ma fille, qui va bientôt avoir 5 ans. Chaque création de ce studio me bluffe toujours davantage! C’est à chaque fois la garantie d’un scénario intelligent, d’une exigence toujours plus élevée dans la qualité de l’animation, d’une originalité des thèmes traités et cette fois encore, je n’ai pas été déçu! Mais visuellement, ce nouvel opus bat tous les records: quelle beauté et quel réalisme!

WALL-E, c’est l’histoire d’un petit robot chargé de nettoyer la planète Terre délaissée de tous ses habitants mais pas des détritus qui forment des montagnes plus hautes que les gratte-ciels. Les Humains, eux, vivent dans un vaisseau spatial et sont tous obèses, vissés dans des fauteuils qu’ils ne quittent jamais, ayant même oublié comment marcher. La première demi-heure, de toute beauté, montre uniquement WALL-E seul sur Terre et donc ne laisse de place à aucune ligne de dialogue, ce qui peut dérouter les plus petits. Il va être rejoint par EVE, un robot envoyé en mission par les Humains à la recherche d’une quelconque trace de vie.

Les deux robots vont se rencontrer, apprendre à s’aimer et vont découvrir l’existence d’une petite plante qu’ils vont donc ramener à bord du vaisseau spatial…

Ce qui frappe d’abord dans ce film pour enfants, c’est la violence des images montrant notre planète telle qu’on pourrait bien la laisser si l’on continue à être si négligents. La première demi-heure fait vraiment froid dans le dos mais malheureusement, cela reste trop abstrait pour les plus petits. En plus, la présence d’un seul personnage et l’absence de dialogues est déstabilisante. Le film, dans son ensemble, me paraît très compliqué à saisir pour un très jeune public. Mais ce qui est magique chez Pixar, c’est qu’ils réussissent malgré tout à conquérir ce public dans ces conditions. A la sortie ma fille m’a confié que le film lui avait beaucoup plu mais je me suis aperçu qu’elle n’avait strictement rien compris à l’histoire!

En conclusion, je dirais que c’est un très grand film d’animation, avec un message écolo très fort, mais à recommander à partir de 8-9 ans.