Critique Bluray: Get Out

61tKKndkIBL._SL1000_.jpg

Réalisation Jordan Peele
Scénario Jordan Peele
Acteurs principaux
Sociétés de production Blumhouse Productions
QC Entertainment
Monkeypaw Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 104 minutes
Sortie 3 mai 2017

LE FILM:

4

Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable.

Get Out, premier film de l’humoriste Jordan Peel, est l’une des surprises du box office de ces derniers mois. Extrêmement maîtrisé, « Get Out » entreprend de traiter de la question raciale à travers le film de genre mais d’une façon tout à fait originale, s’écartant de tous les lieux communs: peu d’hémoglobine, aucun jumpscare mais une étrangeté savamment distillée. Dès que ce jeune couple mixte arrive pour le week-end chez les parents de la jeune fille, trop gentils pour être honnêtes, le malaise s’installe et les indices se multiplient pour nous amener à un dénouement surprenant. Seul hic, une fin plutôt convenue qui nous laisse un peu sur notre faim. Mais ne boudons pas notre plaisir devant un film de genre ambitieux qui parvient à traiter d’un sujet fort et de susciter une vraie réflexion.

TECHNIQUE:

4.5

Un must!

BONUS:

3.5

Un court making of et une rencontre avec l’équipe sont complétés par quelques scènes coupées et une fin alternative plus intéressante que la fin retenue.

VERDICT:

4

Une vraie réussite!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Universal Pictures

Publicités

Critique Bluray: Un Français

71gqHuoTqGL._SL1459_

  • Date de sortie salles:
    10 juin 2015
  • Réalisé par :
    Diastème
  • Avec :
    Alban Lenoir, Samuel Jouy, Paul Hamy…
  • Durée :
    1h38min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2015
  • Distributeur :
    Mars Distribution

LE FILM:

3.5

Marco est un skinhead, un vrai. Avec ses copains, Braguette, Grand-Guy, Marvin, il cogne les Arabes et colle les affiches de l’extrême droite. Jusqu’au moment où il sent que, malgré lui, toute cette haine l’abandonne. Mais comment se débarrasser de la violence, de la colère, de la bêtise qu’on a en soi ? C’est le parcours d’un salaud qui va tenter de devenir quelqu’un de bien.

Sept ans après « le Bruit des gens autour », Diastème colle au plus près de l’actualité avec son second long métrage en traitant du racisme. Il suit son « héros » sur une trentaine d’années et en même temps que l’on assiste à l’évolution de son personnage, on est également témoin de celle de l’extrême droite en France, notamment du Front National. Loin de tout manichéisme, Diastème parvient à nous interroger sur les racines du mal et nous montre, en maniant finement l’ellipse, comment le parti lepéniste est passé de la marge au centre de la vie politique. L’interprétation est à saluer avec notamment un excellent Alban Lenoir, la mise en scène impressionne parfois, particulièrement lors de plans séquences ébouriffants! Une réussite qui mérite une seconde vie en vidéo après une sortie salles sabotée!

TECHNIQUE:

4.5

 

 

Tout va bien!

BONUS:

3.5

 

 

Seul bonus, un très bon making of qui, malheureusement, ne revient pas sur la sortie avortée en salles.

VERDICT:

3.5

 

 

Un film choc à (re)découvrir!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez FranceTV Distribution dès le 21 octobre

CRITIQUE: LA PORTE S’OUVRE

La-Porte-s-ouvre-20110909055651

  • Réalisé par :  L. MANKIEWICZ Joseph
  • Avec : Richard Widmark , Sidney Poitier, Linda Darnell …
  • Pays de production :
     américain
  • Année de production :  1950

Blessés au cours d’un hold-up, deux truands, Ray Biddle et son frère John, sont soignés d’urgence par le Dr Brooks, un interne noir. Lorsque John meurt, Ray, homme aux idées racistes, accuse Brooks de l’avoir tué. Seule une autopsie, qui nécessite l’accord de la famille de John, pourrait innocenter Brooks. Celui-ci décide d’en parler à Eddie, l’ex-femme du défunt…

porte-s-ouvre-1950-02-g

Entre « Chaînes Conjugales » et « Eve », Joseph L.Mankiewicz réalise deux films plus modestes, « la Maison des Etrangers » et « la Porte s’ouvre ». Ce dernier n’est pourtant pas à négliger, loin de là, « la Porte s’ouvre » étant son film le plus engagé. Mankiewicz dépeint brillamment le climat délétère de l’Amérique des années 50 et notamment du racisme qui gangrène le sud. Si l’on peut reprocher un certain manichéisme dans la démonstration, le film a le mérite d’être courageux et efficace, n’hésitant pas à aller au bout de sa démonstration, quitte à choquer. Le film a d’ailleurs été interdit pendant des années dans certains états. L’interprétation de Sidney Poitier et Richard Widmark est également remarquable!

NOTE: 7.5/10

Disponible en DVD (9.99 euros) chez Fox

CRITIQUE: LA PETITE VENISE

71crsShacBL__AA1500_

LE FILM: 7.5/10

Sur une île de la lagune vénitienne, un pêcheur fait la connaissance d’une jeune chinoise récemment immigrée. Une douce amitié naît peu à peu entre ces deux êtres que tout semble séparer. Mais leurs sentiments dérangent deux communautés qui se rejettent : Italiens et Chinois voient d’un mauvais oeil leur complicité naissante…

Pour son premier long métrage de fiction, Andrea Segre ne donne pas dans le dépliant touristique qu’on nous présente souvent quand Venise sert de décor. En effet, l’action se déroule essentiellement dans un petit port de pêche à l’entrée de la lagune et non sur la place St Marc! Ceci étant, il s’agit ici d’une histoire d’amitié toute en délicatesse entre une immigrée chinoise qui vient d’arriver et un immigré de longue date d’origine yougoslave. A travers ce duo, Segre nous parle de la xénophobie ordinaire qui existe malheureusement un peu partout, et ce, sans lourdeur et sans négliger la forme avec une esthétique qui rappelle son passé de documentariste!

Une très jolie réussite qui annonce un cinéaste à suivre!

TECHNIQUE: 8.5/10

Un DVD impeccable, à noter l’absence de VF!

BONUS: 9/10

Outre une courte interview du réalisateur (en Français !), on trouve un excellent documentaire d’Andrea Segre sur l’immigration (65 mins)!

VERDICT: 8/10

Une belle histoire d’amitié à découvrir absolument!

Disponible en DVD (19,99 euros) chez Blaq Out

 

CRITIQUE DVD: LA COULEUR DES SENTIMENTS

LE FILM:

Dans la petite ville de Jackson, Mississippi, durant les années 60, trois femmes que tout devait opposer vont nouer une incroyable amitié. Elles sont liées par un projet secret qui les met toutes en danger, l’écriture d’un livre qui remet en cause les conventions sociales les plus sensibles de leur époque. De cette alliance improbable va naître une solidarité extraordinaire. À travers leur engagement, chacune va trouver le courage de bouleverser l’ordre établi, et d’affronter tous les habitants de la ville qui refusent le vent du changement…

Je dois dire que je n’attendais pas grand chose de l’adaptation de ce best-seller traitant du racisme dans le sud des Etats-Unis des 60’s produit par Disney. La surprise n’en fut que plus grande! Certes, comme prévu, ce premier long métrage de Tate Taylor n’évite pas certains clichés et sombre parfois dans la guimauve un peu chargée en glucose! La mise en scène ultra conventionnelle, pour ne pas dire dénuée d’imagination, ne fait rien à l’affaire. Malgré tout, la reconstitution assez réussie, l’humour omniprésent et surtout la fabuleuse troupe de comédiennes apportent au film un capital sympathie non négligeable! Dans le rôle de Skeeter, la charmante Emma Stone est très bien ainsi qu’Octavia Spencer dans le rôle de la caractérielle Minny, Viola Davis (Aibileen) et l’excellente Jessica Chastain qui joue Celia Foote, la barjot rejetée par toutes les bigotes du comté! Un film aussi attachant qu’énervant donc mais qui se regarde sans déplaisir! Côté technique, un son parfait mais une définition un peu légère concernant l’image, défaut que le Blu-ray devrait combler…

LES BONUS:

Pas grand chose à se mettre sous la dent: deux scènes coupées présentées par le réalisateur et un clip de Mary J. Blige!

VERDICT:

Pourquoi pas ? Même si le BR semble à privilégier…

 Découvrez plein d’autres films sur Cinetrafic dans des catégories aussi variées que Film 2011 ou celle consacrée par exemple, au Film de guerre.

Disponible en DVD et Blu-Ray dès le 29 février © 2012 DREAMWORKS II DISTRIBUTION CO., LLC